Commentaires : « Les patients vont toujours plus loin » : pourquoi le chemsex est-il si addictif ?

neurosciences
nsfw
drogues
Tags: #<Tag:0x00007f9212554410> #<Tag:0x00007f921255bf80> #<Tag:0x00007f921255b990>

#1

« J’ai ressenti une grosse monté de chaleur dans tout mon corps puis, quelques instants après, l’envie de sexe a pris le dessus.  » Sur les forums, les témoignages des adeptes du chemsex, la consommation de drogue dans le cadre d’un acte sexuel, se ressemblent tous. 3MMC, 4MMC, 4MEC, Tina, Ice, Crystal, autant de drogues, aux effets semblables, permettraient d’arriver aux paradis artificiels décrits par les consommateurs. Une libido qui monte en flèche, de l’empathie, les sensations décuplées. Si bien que le….

Par Cécilia Léger
Revenir à l’article


#2

Je trouve ça dommage, sauf si on n’arrive pas à trouver la bonne partenaire ???


#3

Plusieurs jours? Bon sang, maais arrêtez-vous au moins pour casser la croûte et prendre une douche! :smiley:


#4

autant se brancher à une machine qui envoi des signaux de plaisir, quitte a se dissocier autant de la réalité


#5

Lequel de la rédaction à essayer ?


#6

Ce n’est pas une question de bon ou mauvais partenaire, les sensations sont complètement différentes sous l’effet de ce genre de drogues.


#7

L’important c’est surtout de bien réfléchir le numérique.


#8

Si ça s’inventait, il y aurait un marché monstre, puis la civilisation s’effondrerait quand plus personne ne se pointerait au boulot ou ne penserait à manger.


#9

Le putaclic saymal.

Edit : je viens de vérifier par acquis de conscience,
< title >Numerama, le média de référence sur la société numérique et l'innovation technologique< /title >


#10

Ces déchets mdr