Commentaires : Les algorithmes ont-ils un impact sur la diffusion des fausses infos ? Les députés s'interrogent

vidéo
désinformation
Liberté d'expression
YouTube
fake-news
algorithme
Tags: #<Tag:0x00007f920cd06f38> #<Tag:0x00007f920cd06d80> #<Tag:0x00007f920cd06c18> #<Tag:0x00007f920cd06a38> #<Tag:0x00007f920cd06808> #<Tag:0x00007f920cd06538>

#1

L’Assemblée nationale est entrée dans le vif du sujet avec l’examen de la proposition de loi relative à la lutte contre les fausses informations (fake news). Le texte, très controversé, a été adopté par les députés dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 juillet et va désormais devoir être examiné par les sénateurs, afin de concrétiser une demande d’Emmanuel Macron formulée en début d’année. Au cours des discussions en séance, les parlementaires ont convenu de la nécessité de compléter le texte…. Publié sur https://www.numerama.com/politique/392501-les-deputes-souhaitent-que-soit-etudie-limpact-des-algorithmes-sur-la-diffusion-des-fausses-infos.html par Julien Lausson


#2

Quand les députés, désoeuvrés, découvrent comment fonctionne l’internet et décide de claquer davantages de pognon gratuit pour étudier cela de plus près…


#3

On a bouffé un demi-siècle de contenus de merde à la télé, à la plus grande satisfaction du pouvoir qui la finance, et on s’émeut lorsque ça se poursuit sur internet ?


#4

Défendu par Paula Forteza et cosigné par Éric Bothorel et Cédric Villani

Je pense que ces trois là savent très bien comment Internet fonctionnent. Si bien qu’à mon avis ils ont une idée derrière la tête et de la suite dans les idées. Sans doute préparent-ils des cartouches pour de futures batailles législatives…


#5

Peut-être “et sur l’éventuelle création d’une instance de régulation des plateformes” ?


#6

Ce qui les fait chier c’est surtout que sur Internet tu n’as pas grand chose pour contrôler l’information et ça peut vite devenir viral.

Alors que quand ça passe sur TF1 ou autre, tu peux appeler le journaliste pour lui passer un savon et lui faire passer l’envie de recommencer à dire la vérité… pardon à diffamer. Sur Internet, c’est un peu plus compliqué…

Qu’elles sentent bon, la démocratie et la liberté d’expression en France ! :relaxed:


#7

Tu veux dire qu’internet fait buguer leur story-telling ?


#8

Haha c’est un euphémisme !


#9

Surtout qu’ils sont bien cons de lutter contre les fake news, parce-que ça va les obliger, eux et leurs potes milliardaires (coucou Bolloré, coucou Niel grand copain de Macron, coucou Lagardère) à raconter moins de conneries sous peine de sanctions. Ou comment se tirer soit-même une balle dans le pied en croyant faire taire les opposants.

http://www.rennes-info.org/ZAD-les-mensonges-d-Emmanuel

and it goes on, and on, and on…


#10

Ils s’abstiendront, bien entendu, de remettre en cause le récit libéral-libertaire de référence. L’Humanité fait juste son travail d’opposition, sans quoi la démocratie ne serait plus crédible.


#11

Ah mais c’est pas les fact-checkers qui seront dans le viseur de la loi. C’est les supports qui colporteront la “fake news”.

Exemple : le compte Twitter de Castaner qui dira une énormité sur les pauvres parce-que Saint-Macron l’a dit.

Enfin, bon, tu t’imagines bien que dans ce cas-là y aura une exception, hein, faut pas déconner non-plus.

En revanche si le gaucho place pas la virgule là où il fallait dans la phrase, bam : fake news !

L’application de cette loi promet de franches rigolades :relaxed: