Commentaires : LegalFling : la magie de la blockchain peut-elle sauver le consentement sexuel ?

Sexe
application mobile
blockchain
crypto-monnaie
Tags: #<Tag:0x00007f920c98f580> #<Tag:0x00007f920c98f2d8> #<Tag:0x00007f920c98f148> #<Tag:0x00007f920c98ef90>

#1

« LegalFling est la première application qui se fonde sur la blockchain pour vérifier le consentement explicite avant toute relation sexuelle. » Voici, résumé en quelques mots, le principe fondateur de ce service, proposé par l’entreprise LegalThings, que l’on pourrait situer quelque part entre l’univers des crypto-monnaies et celui des applications de rencontre. D’un simple balayage de votre écran — le fameux « swipe » popularisé par Tinder — LegalFling ne vous propose ainsi pas autre chose que d’établir un contrat attestant de votre consentement…. Publié sur https://www.numerama.com/tech/320742-legalfling-la-magie-de-la-blockchain-peut-elle-sauver-le-consentement-sexuel.html par Nelly Lesage


#2

au secours.


#3

dans les 70's les scénaristes de scifi n'avaient même pas imaginé des trucs aussi flippants/débiles.


#4

lol. Je disais a mes collegues il y a pas 1 mois que ce truc allait arriver :wink:


#5

WTF ?!?


#6

C'est destiné à quels pays ?


#7

Dans une société nourrie par la culture du viol

Le taharrush n’est pas une pratique culturelle européenne.

Résumé

On aurait pu avoir un article sur le fonctionnement de Twitter avec un des employés qui avoue que l’entreprise utilise le shadowban pour empêcher certains utilisateurs de s’exprimer mais non, il faut qu’on se tape un article sur le dernier fantasme “digital” de la rédaction.


#8

Et comment on fait pour miner du consentement sexuel ?


#9

C'est le spoil du prochain episode de Black Mirror ?
Blague a part, je pense que ça sert a rien d'argumenter tellement c'est n'importe quoi, mais je vais le faire quand même.

Coté boureau, qu'est ce qu'il l'empeche de forcer physiquement sa victime a signer le contrat ?
Et d'autre part, est-ce qu'un malware ciblé ne pourrait pas le faire tout seul ?

Coté victime, qu'est ce qui l'empeche de rompre le contrat juste après une relation sexuelle consentie, et de porter plainte ensuite en mentant sur l'heure de l'acte ?

C'est... Prodigieux les mecs. Keep going on.


#10

Y’avait pas besoin d’aller aussi loin et d’utiliser la blockchain pour un truc aussi con : ça fait belle lurette que la signature électronique existe.
M’enfin, “blockchain” est le mot à la mode il parait…

Black Mirror, S4E4, Hang The DJ.


#11

Moi c’est cet article qui m’a miné: ce monde va mal et ça va par conséquent mal finir…


#12

Puisque tu as joué le jeu, je te répond sur ce point :

La révocation du contrat ne peut pas être rétrospective, elle ne peut appliqué qu'à partir du moment où elle est enregistrée dans la chaîne de bloc.
Mais légalement, ça ne vaut rien, car comme le rappel l'article :


#13

Et un contrat, ça engage les 2 parties, donc pas possible de le rompre de façon unilatéralité, sans verser des compensations ^^


#14

On parle de culture du viol, pas de la dialectique d’extrême droite.


#15

Et y'a moyens d'avoir une liste de ces merveilleux pays où il y a une "culture" du viol ? Des viols non réprimés par les lois, encouragés au sein de la population, en activité du soir / week end entre potes, un "enseignement" social comme quoi le viol c'est bon mangez en, où les hommes comme les femmes sont violés de façon généralisée, etc..


#16

Et si pour chaque partie de jambes en l’air on signait un contrat papier devant notaire ou tout serait décrit :

  • Durée des préliminaires
  • Position(s) pratiquée(s)
  • Mode de contraception utilisé

Et pour l’acte cela se ferait devant huissier afin qu’il puisse certifier que le contrat à bien été respecté.

Je pense que je tient la solution :smiley:


#17

Y'a des cases à cocher pour les différentes pratiques ?


#18

Pour ceux qui ne l'aurait point vu je vous renvoie sur le film Cherry 2000 qui date des années 90 et présente une société futuriste ou pour coucher il faut passer devant un juge (présent dans les bars et autre discothèques) et passer un contrat avec l'autre personne qui définie tout ce qui sera possible ou non durant l'acte.
D'ailleurs ça ne tente pas le héro qui lui préfère avoir sa poupée électronique, ça Cherry 2000.


#19

Y'en a qu'ont essayé, ils ont eu des problèmes...


#20