Commentaires : La trottinette électrique en 11 questions : ce qui est interdit, autorisé, toléré et conseillé en 2020

transport
guide
trottinette-électriq
Tags: #<Tag:0x00007f9214481158> #<Tag:0x00007f9214481018> #<Tag:0x00007f9214480ed8>

#21

J’y suis allé, c’est très agréable. À partir du moment où l’on ne traverse pas la rue n’importe comment comme en France. Et ils sont plutôt lents (le vélo hollandais c’est pantouflard et pas très sportif).

Tu remarqueras qu’au premier plan sur ta photo les vélos ne sont pas garés “n’importe où” mais sur les arceaux qui leur sont réservés. :grinning:


#22

Je n’ai absolument pas fait cette corrélation, faudrait peut-être se concentrer. ^^

De tête, quelques planifications d’itinéraires vélo trans-régionaux :
ViaRhona
Vélodyssée (internationale)
Véloscénie

Aucun problème : je ne suis pas essoufflé et mon trajet est considérablement moins long (divisé par 2 par rapport aux autre modes à disposition), de plus j’ai un air meilleur que l’intérieur d’une voiture ou du métro.

Le footing c’est du sport et du cardio, c’est complètement hors sujet.
Tu mélanges le commuting à vélo et sport, ce qui n’est la même chose. Les personnes effectuant de simple déplacement à vélo ne fournissent pas d’efforts considérables (peu de gens aiment arriver en sueur de toute façon) ce qui ne les place pas à une exposition problématique.
De plus, avec les aménagements urbains moderne comme le double sens cyclable, les cycles ont souvent la possibilité d’éviter les gros axes pollués.

Et non, je suis l’illustration de ce que disent les études à savoir que le déplacement modéré à vélo est bénéfique dans la plupart des villes. Je suis tellement curieux de connaître tes sources vu la quantité de documentation qui te contredit.


#23

Je le fais tout les jours merci :wink:

Il est bien plus dangereux de faire du vélo en campagne qu’en ville contrairement à ce que tout le monde croit. La raison est simple, les voitures vont moins vite en ville et les citadins ont plus l’habitude de circuler avec des vélos.


#24

Tu m’expliquera la différence entre mourir d’accident de la route et mourir d’accident cardiovasculaire. Quand tu es mort, tu es mort.

Mais pas d’amalgame bien-sûr !


#25

Bien-sûr que non. Le vélo à toute ça place en campagne (en Belgique il est plus pratiqué en campagne qu’en ville !) et un plan peut-être nationale.

Dans l’habitacle de la voiture. Toutes les études le montre

C’est toujours mieux que de ne pas avoir d’activité du tout.


#26

L’endroit le plus dangereux au monde est le lit : 95% des gens meurent dans un lit.
Donc évitez de dormir dans un lit, dormez par terre, dormez dans un canapé, dormez dans votre voiture, vous aurez davantage de chance de ne pas mourir.

Mais ne dormez pas dans un lit, c’est extrêmement dangereux, toutes les statistiques le montrent. Que font les pouvoirs publics qui sont au courant de cette hécatombe ! Je vais vous le dire : ils ne font rien car ils sont payés par les lobbies des matelas, des couettes et des oreillers ! Une honte nationale, que dis-je nationale… Une honte internationale car le fléau du lit couvre la planète entière.

(Tu vois, moi aussi, je peux tenir des raisonnements à la con… La seule différence, c’est que moi, je sais que c’est un raisonnement à la con).


#27

Tu as oublié d’être pertinent : c’est à dire d’expliquer pourquoi il n’était pas légitime de comparer les différents risques liés à une même pratique. En terme de santé publique ça se tient. En tout cas, va falloir expliquer ça face à toutes les études scientifiques qui font effectivement la comparaison.


#28

Allez, on va expliquer pourquoi on ne compare pas des torchons et des serviettes.
En gestion de risques, tu as deux facteurs : la vraisemblance (probabilité de survenance d’un événement) qui se traite par de la prévention et de la gravité (lorsque l’événement survient) qui se traite par de la protection. Pour baisser la vraisemblance de louper un virage, tu fais de la prévention en contrôlant tes pneus ; pour baisser la gravité si jamais tu loupes un virage, tu mets une ceinture de sécurité. Rien que sur cet exemple qui concerne le risque de louper un virage, tu vois bien que les mesures de prévention et de protection n’ont strictement rien à voir.

Le vélo en tant qu’activité sportive (une parmi tant d’autres), c’est de la prévention sur les risques cardio-vasculaires au niveau de la population entière (et encore ! je ne suis pas certain que la pratique du vélo ait une quelconque influence sur la probabilité des enfants de 12 ans de faire un infarctus).
Le casque d’un cycliste, c’est de la protection sur la gravité des accidents au niveau de la population des cyclistes uniquement. On n’est absolument pas sur le même domaine d’étude (la santé publique versus l’accidentologie), ni le même domaine de population.

Faire cette comparaison et dire qu’il n’y a pas besoin de casque à vélo parce que de toute façon comparé aux risques cardio-vasculaires, c’est mieux, c’est aussi con de dire qu’il n’y a pas besoin de foutre un maître-nageur à la piscine parce que comparé aux risques cardio-vasculaires c’est mieux, qu’il n’y a pas besoin de mettre un tapis sous ceux qui font de la barre fixe ou de la barre parallèle car comparé aux risques cardio-vasculaires c’est mieux, qu’il n’y a pas besoin de s’encorder en escalade parce que comparé aux risques cardio-vasculaires c’est mieux etc etc
Oui, faire du sport (quelque soit le sport), c’est mieux au niveau de la prévention de certaines maladies. Mais cela n’a rien à voir avec les mesures pour réduire la gravité des accidents liés aux pratiques sportives. Et venir expliquer que la promotion du casque à vélo est une absurdité est tout simplement criminel : tout comme le type qui expliquerait qu’il ne sert à rien d’avoir un maître nageur sauveteur dans une piscine ou un type qui expliquerait que s’encorder en escalade est inutile.

Quelles études font la comparaison ?


#29

Pour ne donner que le document cité plus haut : http://www.ors-idf.org/index.php/fr/publications/environnement-sante/mobilite-et-transport/162-nos-editions/etudes/environnement-et-sante/mobilite-et-transport/442-les-benefices-et-les-risques-de-la-pratique-du-velo-evaluation-en-ile-de-france?highlight=WyJ2XHUwMGU5bG8iXQ==

Cette étude, qui montre que les bénéfices sur la santé de la pratique du vélo sont largement sous-estimés par rapport aux risques, en particulier d’accidentologie, va permettre ainsi de guider les politiques de promotion du vélo […]

Petit disclaimer :
il n’est pas évident de dire que le port du casque est bénéfique (+ comparaison accident/santé inside, d’ailleurs).

Sauf qu’il n’est pas question de cela, on ne cherche pas ici à gérer/influer sur les facteurs de risques mais à mesurer l’existant pour chaque pratique. Car chacune a des risques inhérents et spécifiques (de différentes natures mais ce n’est pas l’objet ici).

En effet c’est con, mais uniquement parce que faire du vélo et mettre en casque sont des activités non concurrentes : on peut faire du vélo ET mettre un casque : il est donc idiot de les opposer, et non parce que les risques sont d’origines différentes.

Je ne suis pas convaincu par ton explication : tu fais des distinctions qui sont vraies mais qui n’ont peu d’importance vis à vis de l’axe de la discussion actuelle.
La question des risques a été posée : il est proposé de faire le bilan pour chaque pratique afin de pouvoir relativiser l’affirmation initiale et absolue telle que “la pratique X est dangereuse !”. La synthèse des différents risques n’a effectivement d’intérêt que dans le cadre de cette question.


#30

Le tweet de la gendarmerie indique que les trottinettes électriques (ne dépassant pas 25km/h) sont “assimilées à des vélos et doivent respecter les mêmes règles”.
https://twitter.com/Gendarmerie/status/996412179032236032/photo/1

Donc les trottinettes électriques doivent circuler sur les pistes cyclables et pas les trottoirs si je comprend bien, soit le contraire de ce que dit l’article (“Les utilisateurs de trottinettes (avec ou sans moteur) sont considérés comme des piétons”).
Quelqu’un peut m’expliquer ?


#31

vous êtes quand meme dans une expression de guéguerre d’égo !!
qui laisse perplexe sur une humanité qui puisse comprendre que nous sommes tous égaux et solidaire …
c’est notre acceptation qui à créé les meilleurs en tous et laissé certains à l’écart ,jugeant être meilleur et mieux !!!
pourtant on mourra tous …
on y arrivera ! dans plusieurs générations … (forces vitales)
lire les commentaires ne montre peut être qu’une minorité d’enfermés !!?
en tous cas c’est casi générale ! que ce soit les vieux politicards,l’open source,les geeks,les meufs,les gamers,etc … les batailles d’ego sont l’essence des communications !
comme sur les routes !! on ne remarque que les meilleurs …
on à des problèmes et ils sont malsains et anti-vie …
" soupir "
le don du libre arbitre n’ai pas fait pour détruire n’y diviser ! seul l’amour conserve la vie ! cela n’a pas de contradiction possible et son opposé donne la mort.
avec cette seule compréhension collective, tout le reste suit et nous font gagnants !!
et pour le coup des réelles “meilleurs en tous”
vous risquez rien de controler l’orgeuil et dégager de l’amour en étant sur un jugement contradictoire …
parce que ,jamais aucuns n’accepte être en tord avec vos vielles expressions !!
y’en a pourtant un qui a raison ! ou aucuns …


#32

Aujourd’hui, un Bescherelle, 2 profs de français et une langue vivante viennent de mourir.


#33

Desséchés depuis 2018.

Bienvenue dans la rubrique nécro.


#34

la loi: vélo et trottinettes électriques sont interdits sur les trottoirs.

par contre ils feraient bien de revoir la vitesse de 25 km/h, 30 serait un bon compromis. la moitié des vélos vont plus vite, donc je ne voit pas en quoi ce serait dangereux, et au moins on ne générait plus dans les zones 30


#35

en ville le velo est, et de loin, l’usager le plus a risque. le casque devrait etre obligatoire pour tous


#36

desolé mais pour avoir les deux, la trotinette freine severe, a condition d’avoir un frein mecanique. la m365 freine plus fort qu’un velo, ca suprend au depart d’ailleur


#37

Toutes les études indiquent le contraire…


#38

“se croient les rois de la route et sont de véritables dangers publics (ils roulent vite, ils téléphonent en roulant, ils sont agressifs et en plus ils se garent n’importe où, ce qui oblige les piétons à descendre sur la chaussée).”
Marrant on aurait pu croire que tu decris un peu tout le monde sur la route… et meme plein de pietons. Dingue !


#39

Plein d’observations montrent qu’avoir un casque te met plus en danger (notamment vis a vis du comportement des automobilistes) quand les accidents touchant la tete sont tres minoritaires.
Finalement c’est quelque chose de tres personnel.

D’ailleurs si tu prones le casques pour les cyclistes en ville, tu devrais proner le casque pour automobilistes en zones rurales.


#40

Si à vélo une trottinette me colle (ce que pas mal adorent faire apparemment) derrière et que je dois piler (piéton, obstacle, etc.), la trottinette a le choix entre l’accrochage ou la chute.

Sur trottinette puisque l’on se tient droit, on ne peux pas freiner aussi “fort” qu’à vélo sans basculer en avant. Sauter de sa trottinette et l’abandonner avant sa chute n’est pas une stratégie sécuritaire pertinente.