Commentaires : La Nasa teste un mini réacteur nucléaire pour apporter l'électricité sur Mars

espace
mars
lune
Énergie
nucléaire
NASA
Tags: #<Tag:0x00007f920d597a58> #<Tag:0x00007f920d5978a0> #<Tag:0x00007f920d597710> #<Tag:0x00007f920d597580> #<Tag:0x00007f920d597418> #<Tag:0x00007f920d597288>

#1

Partir à la conquête de Mars demande un peu plus de préparation qu’une excursion de vacances. À supposer qu’ils arrivent bien sur la planète, un seul oubli dans la mission pourrait être fatal aux explorateurs de l’astre. Les facteurs à anticiper sont nombreux : comment allons-nous nous loger, que mangerons-nous là-bas, quelles seront les conséquences du voyage sur notre organisme et comment allons-nous générer de l’électricité sur place ? En effet, la gestion de l’énergie est une problématique essentielle au bon déroulement d’une…. Publié sur https://www.numerama.com/sciences/322906-la-nasa-teste-un-mini-reacteur-nucleaire-pour-apporter-lelectricite-sur-mars.html par Nelly Lesage


#2

C'est bien : aller sur d'autres planètes et commencer à les bousiller avec des déchets radioactifs, comme on sait le faire sur la planète bleue... On en a de la chance d'avoir de tels cerveaux ! :clap:


#3

Qu’est-ce que tu veux aller bousiller sur Mars ?
La surface est déjà irradiée en continue par le soleil. C'est pas ça qui va faire mal aux cailloux.


#4

Donc c'est tout à fait normal d'aller saloper une planète sur laquelle on arrive ?

Et si un jour on découvrait qu'elle est habitable ?


#5

Utilise un terme plus précis que "saloper", je ne comprends ce que ça veut dire dans ce contexte.

Rajouter un minerai à d'autres minerais martien, je vois pas le problème.

On est plus au XIXe siècle. Ça fait longtemps que l'on sait qu'il n'y a pas de canaux sur Mars...
Mais même en imaginant que ce soit le cas, je vois toujours pas le problème d'avoir quelques grammes d'uranium 235 dans un mini réacteur.


#6

Bien-sûr, des déchets nucléaires sont aussi inoffensifs que de rajouter des "cailloux aux cailloux"...

Parce-que tu penses qu'on va ramener les déchets radioactifs sur Terre ? Je pense plutôt qu'on va les enterrer sur Mars (c'est ce que j'appelle saloper, que ce soit quelques grammes, des kilos ou des tonnes).


#7

Évidement que l'on va rendre les réacteur inoffensif le temps de son utilisation. Le but n'est pas de tuer les astronautes de la mission.
Une fois qu'il seront reparti, on s'en fou de ce que devient le réacteur. On peut le remettre en configuration de stockage, avec un taux de radiation inférieur à la radioactivité naturelle, comme au décollage.
Il y a personne sur Mars, c'est déjà un environnement hostile à la vie.
On ne peut pas être plus mort que mort. Ça ne pourra nuire à personne.

Ben non, pourquoi on ferait ça ? Ce serait complètement stupide.
Il vaut mieux laisser le réacteur là où il ne gênera jamais personne plutôt que de gâcher du carburant en le ramenant.
Le seul cas de figure où c'est intéressant, c'est s'il y a besoin de son énergie pour le voyage retour.


#8

Il n'y a personne MAINTENANT. Mais imaginons qu'on puisse développer la vie d'ici quelques années/décennies/siècles ? Ba la première chose que devront gérer les premiers habitants c'est des déchets nucléaires. Super ! Et tu ne vois même pas le problème...

Oui, c'est bien ce que je dis : on va évidemment enterrer ces déchets, comme on fait sur Terre. Là encore, aucun problème !... :rolling_eyes:


#9

:joy:
T'es sérieux ?

Même pas. Pourquoi s'emmerder à enterrer le réacteur ?
On le laisse en place pour la mission suivante si elle a lieu, sinon, on s'en fout, ça ne gênera jamais personne.


#10

Quoi "t'es sérieux ?" ? Tu sais tellement tout que tu sais déjà qu'on ne pourra jamais développer la vie sur Mars ? Ba va vite prévenir tout ceux qui veulent y aller et qui envoient des Rover dessus, parce-que je crois que c'est l'objet de leurs recherches !


#11

J'en sais rien, mais c'est complètement con de vouloir faire ça et c'est de la pure science fiction aujourd'hui.
Si jamais un jour c'est possible et mis en œuvre, c'est pas quelque mini réacteurs nucléaires qui seront le problème.
Ce ne sera jamais un problème pour personne tellement c'est insignifiant.

J’espère vraiment que c'est encore un troll de ta part, parce que sortir ce genre de chose :joy:

N'importe quoi.
La NASA, l'ESA et le ROSCOSMOS n'ont jamais chercher à "développer la vie sur Mars".
D'où tu sors ces âneries ?

L’objectif de la recherche scientifique est de comprendre la formation de Mars et son histoire au sein de notre système solaire, pas d'écrire des romans de science-fiction.


#12

Ba ouais c'est tellement de la science-fiction que des scientifiques renommés, dont le Dr. Joel Levine dont je viens de partager l'une de ses conférences au sujet de Mars, y pensent.

Ouais et on n'essaye de comprendre tout ça juste pour le délire, parce-que les agences spatiales s'ennuient et savent pas quoi foutre du budget qu'on leur alloue. Absolument pas pour essayer de voir si la vie a pu se former sur ces planètes et essayer de la recréer...


#13

Chacun occupe son temps libre comme il veut.
Moi aussi j'aime bien la science-fiction.

Je viens de te dire exactement le contraire.

En quoi essayer de recréer la vie en laboratoire est-il impacté par la technologie employée par un réacteur miniature sur Mars ?


#14

Mais oui, l'un des gars qui a contribué à des projets d'envergure de la NASA à propos de Mars, fait des conférences autour du monde pour aller partager ses passions sur le tricot et aussi un peu sur la science-fiction, bien-sûr... :rolling_eyes:

Oui, mais TU n'es pas un docteur éminent de la NASA, qui a passé sa vie sur des projets liés à Mars. Elle est là la toute petite différence.

C'est pas la bonne question (et pour cause, elle ne mène à rien).

La vraie question c'est : est-ce qu'explorer de nouvelles planètes pour chercher à les connaître, et pourquoi pas un jour y vivre, nous donne-t-il le droit de venir y déposer des déchets nucléaires, fussent-ils même en petite quantité ? Avant de penser à des technologies foireuses qu'on connaît déjà, ne serait-il pas mieux d'explorer des pistes qui pourraient se révéler bien moins nocives/polluantes et tout aussi efficace ?


#15

@la nasa : merci d'aller tester ce truc ailleurs que dans mon jardin, merci.


#16

Il ne peut y avoir de pollution ni de technologie nocive puisqu’il n'y a rien de vivant à la surface de Mars.
Au pire, on irradie un peu plus quelques cailloux insignifiants à l'échelle d'une plante et déjà cramés depuis longtemps par les radiations.


#17

Nocives/polluantes pour les hypothétiques humains qui s'installeraient après...


#18

La science fiction ou avoir des rêves, c'est pas "sale" hein. Au contraire, c'est ce qui fait avancer bon nombre de scientifiques.

En l'état de nos connaissance, aller vivre sur mars, oui, ça relève de la science fiction. Ca veut pas dire que ça sera toujours impossible, ni que ceux qui voudrait que arrive (à long terme) serait des charlatans, seulement que voila, avant d'y arriver, y'a tout un paquet de très gros problèmes / connaissances scientifiques dont on manque qui rendent la chose impossible à l'échelle de la vie humaine (mais pas forcement de l'humanité).

Quand tu ramènes tout ça à l'échelle de l'impact "immédiat"', bah oui, ça risque rien.

Quand on aura résolu tous les autres problèmes, celui la n'en sera pas un de toute façon (on te parle d'aller irradier une planète entière parfaitement habitable hein)

Du crois que toutes les sondes et appareils envoyés dans l'espace sont bio-dégradables et vole à vide sans aucune pollution ? Elle est juste totalement insignifiante à l'échelle du milieu, même à très long terme sur des projets de colonisation interplanètaire....

La où la pollutions st plus importante par contre, c'est justement autour de la terre....


#19

Ben non.
Ce qui est mortel pour l'homme sur Mars, c'est son atmosphère ténue de co2, les radiations du soleil, les températures extrêmement basses, l’absence d'eau liquide et de source de nourriture, etc.

Ce type de réacteur nucléaire, c'est un élément technologique qui peut permettre d'y survivre le temps d'une mission scientifique.


#20

Dans l'immédiat, oui.

Mais le Docteur explique qu'on peut terraformer Mars, et transformer son CO2 en oxygène (comme font les plantes sur Terre).

Dans l'hypothèse où on réussit à faire ça, vivre sur Mars paraitrait possible. Et donc qu'est-ce qu'on fait de ces petits réacteurs nucléaires (qui depuis le temps auront bien fondus et mis à nu les déchets radioactifs) ?