Commentaires : La loi française permet-elle déjà de lutter contre les deepfakes ?

pornographie
désinformation
Intelligence artificielle
deep-learning
algorithme
deepfake
Tags: #<Tag:0x00007f92188c9c98> #<Tag:0x00007f92188c9860> #<Tag:0x00007f92188c9400> #<Tag:0x00007f92188cb480> #<Tag:0x00007f92188ca710> #<Tag:0x00007f92188ca1c0>

#1

Il n’est pas prévu dans l’immédiat de faire bouger l’arsenal législatif face à l’émergence des deepfakes. Tel est le message qu’a transmis le gouvernement à une députée qui lui demandait justement en début d’année si un plan d’action particulier était dans les tuyaux pour « lutter efficacement » contre ces vidéos truquées qui détournent l’image de personnalités ou de particuliers. Deepfake Ce procédé utilise la puissance informatique et des algorithmes pour remplacer numériquement un visage par un autre, dans une vidéo, de….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

Elles sont peut-être pratiquement inexistantes, mais bien plus dangereuses. La politique a des répercussions que la pornographie ne pourra jamais avoir.

Le gars qui regarde du porno deepfake, il est généralement au courant que c’est un montage, et même si ce n’est pas le cas, il ne va pas prendre de décisions électorales (ou pire) après l’avoir regardé.

C’est déjà sanctionné par la loi de poster une vidéo de quelqu’un sans son accord, et en particulier pornographique. Qu’ajouter de plus ?

Et donc ça concerne tous les montages, pas seulement les pornos, et c’est autorisé si on mentionne que c’est un montage, ou si c’est évident.