Commentaires : La Ligue du LOL racontée par ses victimes : « Ruiner des carrières et des vies, c’était leur quotidien »

journalisme
médias
cyberharcèlement
Twitter
féminisme
réseaux-sociaux
Tags: #<Tag:0x00007f92104937a8> #<Tag:0x00007f9210493618> #<Tag:0x00007f92104934b0> #<Tag:0x00007f92104932f8> #<Tag:0x00007f9210493190> #<Tag:0x00007f9210493000>

#21

La chose qui change, aussi, c’est la manie de rendre publique des conversations qui devraient rester privées (ou limitées à un cercle défini) histoire de prendre la planète entière à parti. Ce n’est plus au destinataire que tu parles, c’est au public, pour entraîner son approbation, son indignation, son rire, et atteindre le destinataire par ricochet.


#22

Je suis en partie d’accoravec toi néanmoins le gros problème que je trouve à ces réseaux c’est que justement la cours de récré est devenue immense et s’invite en plus à la maison.

Pour un gamin en plis d’être harcelé au collège il en prend aussi plein la gueule le soir en rentrant chez lui sur les réseaux.

Concernant les personnes qui ont été harcelées par des membres de cette ligue s’il n’y avait pas eu twitter je pense qu’elles auraient été moins affectées.

Après je ne suis pas objectif puisque je n’apprécie pas énormément les réseaux sociaux mais j’ai l’impression que ces sites font plus de mal que de bien.


#23

Pour un gamin en plis d’être harcelé au collège il en prend aussi plein la gueule le soir en rentrant chez lui sur les réseaux.

Il y a aussi une énorme part d’éducation à faire de la part des parents, pas seulement par rapport aux “sociaux” le harcèlement scolaire, croit moi, ça se détecte assez bien chez les - de 12 ans, après c’est sûr ça devient un tantinet plus dur.

Il y aurait eu d’autres médias … Tout simplement parce que ça existait avant twitter, et ça existera bien après. …


#24

Très bien vu …


#25

Option > Bloquer.

cf. Defender : elles l’auraient été ailleurs. Facebook/Twitter n’ont été qu’un vecteur d’organisation de ce harcèlement, comme les gamins le faisaient avant (et le font toujours) au fond de la cour, dans les toilettes des garçons/des filles, sur le parking en face de l’école, etc.

Facebook/Twitter n’ont pas rendu les gens plus violents ou plus cons. Ils ont rendu ces gens plus visibles, raison pour laquelle maintenant on peut faire des articles dessus. D’ailleurs, dans un sens, heureusement qu’il y avait Twitter dans cette affaire de la Ligue du LOL : ces cons-là ont laissé toutes les preuves de leurs méfaits durant des années sur leurs comptes, et il a suffit de creuser un petit peu tout retrouver ! Quelle ironie : c’est encore l’arrogance de ces journaleux donneurs de leçons qui les a perdus :clap: