Commentaires : La Ligue du LOL racontée par ses victimes : « Ruiner des carrières et des vies, c’était leur quotidien »

journalisme
médias
cyberharcèlement
Twitter
féminisme
réseaux-sociaux
Tags: #<Tag:0x00007f920a7c15e8> #<Tag:0x00007f920a7c1340> #<Tag:0x00007f920a7c11d8> #<Tag:0x00007f920a7c0f30> #<Tag:0x00007f920a7c0dc8> #<Tag:0x00007f920a7c0bc0>

#1

En juin 2009, le journaliste Vincent Glad publie un article sur le site Slate.fr. Intitulé Comment devenir une star de Twitter, il montre en quelques paragraphes la manière dont le réseau social est perçu par ce journaliste web montant, trois ans avant qu’il ne rejoigne le Grand Journal et connaisse une renommée beaucoup plus grande. « Si l’ère des blogs avait occasionné quelques jolis ‘clashs’, il faut bien avouer que Twitter est vraiment le réseau idéal pour cela. En 140 signes,….

Par Marie Turcan et Perrine Signoret
Revenir à l’article


#2

[Enquête Numerama]

Après les faits …

J’ai l’impression que vous auto-centrez tout ça sur Paris, c’est une belle erreur… Vous avez par contre évité de centrer le harcellement sur les femmes, bien vous en fasse.


#3

[Compilation Numerama]

Si tu préfères :wink:

EDIT: article lu. Une vraie enquête, au temps pour moi, j’ai vu ailleurs deux autres “enquêtes” qui en étaient juste, des compilations, aujourd’hui, j’ai pensé à tort que c’était encore le cas. My bad :slight_smile:


#4

Éventuellement oui …


#5

C’est comme ça depuis le changement de direction.


#6

Qu’est-ce que j’avais vu sinon… Ah, oui, je retrouve le nom du journal, Slate.

Il y a une exception, le journal Slate où deux des LOLeux ont un bon poste, dont rédacteur en chef, là pour Slate les deux ont émis à titre privé des regrets, sont pardonnés, et invités à rester sans sanction, pour l’instant.

Quelques liens, désolé mais je prends ce que je retrouve facilement



#7

Vous avez oubliez de nombreux membres de la Ligue du LOL dans votre article (notamment ceux qui ont harcelé Daria Marx il me semble).


#8

Comment ? Ces gens si tolérant, de gauche, progressiste, humaniste ne seraient que de vils salaud se donnant des airs avantageux comme ça s’est produit avec les jeunesses socialistes ou L’UNEF ?
Non quelle surprise totale.
On remarquera qu’on nous a épargné l’excuse du double maléfique cette fois.


#9

Ça va foutre des grosses claques à la SJWosphere : d’autres noms commencent à sortir comme celui de Martin Weill et de Hugo Clement. :joy: Les mêmes qui, le lundi soir, défendent la veuve et l’orphelin en prenant des airs offusqués, t’en foutent plein la tronche en scred le lendemain matin…
Qui sait, dans 2-3 jours on apprendra peut-être qu’un ptit rigolo dans la rédac de Numerama aimait bien, lui aussi, prendre les nanas pour des punching-ball sur Twitter… Pour sûr, là, ça casserait l’Internet ! :scream:


Commentaires : Informatique, astronomie ou chimie : toutes ces inventions de femmes attribuées à des hommes
#10

Vu la définition assez large de certains sur ce qui constitue du harcèlement, je peux entrer dedans comme victime de certains cas au sein de numérama comme d’autres :sweat_smile:


#11

C’est très bien que la roue tourne, vite, harcelons cette ligue de cons ^^


#12

Toute référence à des événements passés serait fortuit :joy:


#13

Le bac marron de l’internet ?


#14

Les piqueurs de bonnet, les terreurs de bac à sable, les caïds de cour d’école version 4.0.


#15

Sympa l’article ! J’aurai “préféré” un sujet moins orienté réseaux sociaux (comme l’enquête de Corentin Durand) mais je salue le travail.

Concernant le sujet de l’article en lui-même ça ne fait que me conforter dans l’idée que ces réseaux sociaux sont loin d’être idéaux et que ce n’était visiblement pas le cas à leur début (2009).


#16

Les réseaux sociaux ne sont qu’un moyen, un messager, pas un message en eux-mêmes.

Le harcèlement ou les brimades n’ont pas attendu Twitter ou Facebook. Tu te rappelles pas dans la cour de récré quand Kevin traitait Cindy de grosse vache, une fois en classe il lui lançait des bouts de gomme et en sport il lui baissait son pantalon devant tout le monde ? La seule chose qui change avec les rézosocio c’est que la cours de récré est maintenant grande comme un pays voire comme le monde.
Mais y a un énorme avantage sur Twitter et Facebook qu’il n’y a pas dans la vraie vie : le bouton “Bloquer”.

Cette affaire dépasse largement les réseaux sociaux parce-que les harceleurs (et harceleuses aussi hein) étaient directement les collègues ou fréquentaient les mêmes cercles pro/perso que leurs victimes dans la vraie vie ! Tu aurais pu faire fermer tous les réseaux du monde, ces gens-là auraient été tout aussi nuisibles.

[EDIT] Et puis je comprends pas trop ta remarque “ce n’était visiblement pas le cas à leur début (2009)”. Faut quand même pas oublier d’où vient Facebook, la plateforme qui a fait émerger les autres réseaux sociaux. Ça part de FaceMash, l’idée selon laquelle on peut comparer/noter de manière plutôt lourde et graveleuse les têtes des étudiant(e)s d’un trombinoscope de leur fac (pire, le concept de base de Zuckerberg c’était d’attribuer un score de ressemblance entre des visages d’étudiant(e)s et… des animaux.) Les réseaux sociaux sont nés du fait de se comparer aux autres, d’avoir leur assentiment, de se faire valider socialement (ou non), etc. Si un utilisateur n’a pas cette notion en tête en s’inscrivant sur un site/une app aujourd’hui, avec tous les cas, les abus, les études qui sont sortis depuis 2004, c’est soit de la naïveté soit de l’hypocrisie.
Mais dans l’affaire de la Ligue de LOL, le problème c’est que la cour de récré s’est déplacée dans le milieu professionnel, avec toutes les conséquences que ça peut avoir sur une vie d’adulte.


#17

En même temps, Twitter… ça se rapproche plus des égoûts de Zagreb que du Café de Flore, question mentalités.


#18

Oh le bon goût ^^;;


#19

Je n’ai personnellement qu’une excellente expérience de twitter et facebook, ce dernier utilisé dans un but précis, pour une passion avec des “amis” choisis. Twitter pour des raisons politiques (pas ma faute si même les présidents/partis y font leur com) et ma foi je vois bien passer qqls posts limites mais tout cela peut se modérer individuellement. Surtout sur twitter qui de fait, se sculpte au fur et à mesure de tes suivis.

Qu’on puisse penser que tout cela est terminé, derrière nous est idiot, de même que penser que la fin du “pseudonyma” serait une solution est digne de l’ignorance la plus crasse du comportement et de la psychologie humaine ainsi que du fonctionnement d’internet.

Les hatters et trolleurs n’ont pas attendu facebook, twitter ou autres sociaux pour s’exprimer.


#20

Bonjour, sous le visuel montrant les victimes, possible de le préciser car ce n’est pas clair (enfin, pour ma part), car j’ai cru qu’il s’agissait des harceleurs… et y voir la photo de Guy Birenbaum, par exemple, m’a troublé alors qu’en fait il en a été victime… Cordialement,…