Commentaires : L’Europe vote pour le filtrage des contenus et la taxe des liens : y a-t-il encore une chance de revenir en arrière ?

médias
Europe
Presse
Filtrage
droit-dauteur
commission-européenn
Tags: #<Tag:0x00007f9212867df0> #<Tag:0x00007f9212867788> #<Tag:0x00007f9212867260> #<Tag:0x00007f9212866ec8> #<Tag:0x00007f9212866ab8> #<Tag:0x00007f9212866428>

#1

La mobilisation dans plusieurs villes d’Europe n’aura donc pas suffi : malgré l’intense activisme des opposants au projet de réforme de la directive sur le droit d’auteur, y compris dans la dernière ligne droite, le Parlement européen a choisi d’approuver la proposition de directive à une confortable majorité : 438 voix pour, 226 contre et 39 abstentions. La Commission européenne, qui soutient cette révision depuis plusieurs années, a évidemment partagé sa satisfaction. « Nous nous félicitons du vote […]. C’est un signal fort….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

Espérons une fermeture rapide de google actu pour voir le plus de site de presse européen mourrir définitivement, buzzfeed x100 ça vous dit ?


#3

On en est ou sur la taxe sur les liens ?


#4

L’article 13 (filtrage des contenus) a été pas mal amendé par rapport à sa version originale, j’aurais bien aimé voir une analyse à ce sujet.
L’article 11 (licence sur les liens accompagnés d’extraits de texte) ne m’a jamais trop préoccupé par contre… Je ne vois pas un journal demander des droits à part aux agrégateurs de news, et là ça peut se régler à l’amiable je pense.


#5

Ah les cons ! Ils sont au service de qui ces gens là payés avec nos impôts ?


#6

L’article 13, même s’il a été amendé, va inciter à la censure à priori, puisqu’il y a un risque à ne pas censurer, alors qu’il n’y en aucun à ne pas le faire. Cette atteinte à la diversité de l’expression peut difficilement se concevoir comme une grande victoire pour la “Culture”, sauf à donner un autre sens à ce mot.

Ce faisant, un nouvel amoncellement de contraintes va favoriser les actuels leaders qui seuls auront les moyens techniques et financiers de s’y soumettre, accroissant ainsi la position des GAFA (parmi lesquels ne figure aucun acteur européen) dans l’agrégation, la présentation, la sélection et la diffusion de l’information, de la création et des idées. Y voir une victoire en faveur de la “Culture européenne” est donc là encore paradoxal.

Par contre, la mesure va accroitre la concentration et la richesse des acteurs de qui les société de gestions de droits vont pouvoir aspirer des subsides. J’imagine que c’est en ce sens que “grande avancée culturelle” il y a.


#7

Les fascistes du droit d’auteur ont gagné.


#8

Ben de celui qui a le plus gros portefeuille.
Tu ne penses quand même pas que la démocratie consiste à écouter le peuple.
En l’occurrence l’article 11 va permettre de rémunérer les journaux et non les auteurs des articles alors que les journaux sont susceptibles d’être consultés si le titre est putaclic. Je trouve que ces droits voisins sont très gênants, surtout sur des informations qui a priori se trouvent dans tous les journaux au même moment.