Commentaires : L’affaire Griveaux aurait existé avec ou sans les réseaux sociaux et l’anonymat en ligne

politique
Internet
réseaux-sociaux
Tags: #<Tag:0x00007f92189070e8> #<Tag:0x00007f921890be90> #<Tag:0x00007f921890bd50>

#21

à quel moment on devient assez débile pour pour envoyer une sex tape à une inconnue sur le net en étant dans le top 5 du gouv de la France ?


#22

C’est assez marrant cette schizophrénie qui caractérise le numérama: actuel:

Ca arrange mon point de vue, les réseaux sociaux, je juge que ce sont des poubelles à raid de sexistes machistes homophobes racistes, … qui doivent prendre leurs responsabilités et censurer à tout de bras les avis qui me déplaisent, sans passer par la justice
Ca arrange mon point de vue, les réseaux sociaux y sont pour rien, au contraire, ils sont libérateur de l’expression, de la vérité vraie, la censure, c’est mal…

Le tout avec un mélange de genre sur ce terme, qui montre que déjà le principe de réseau social n’est soit pas compris, soit volontairement réducteur et trompeur


#23

Toujours infiniment plus que tes pavés.


#24

Le seul truc qui est chiant dans cette affaire, c’est que manu n’ait pas repris la main à cette attaque de pudibonderie ourdie de main de maître par des puissance étrangères.

Putain, ca aurait eut de la gueule un hachtag je suis grivois. Un hachtag pour célébrer ce droit inaliénable de pouvoir exposer son sexe (masculin ou féminin) sur internet avec 60 millions de bites et de chattes envoyés sur tweeter au mépris des règles de tweeter.

Après avec les gréves en France, on passe de toute façon pour des branleurs au niveau international.


#25

Les nouveaux français ne sont plus Charlie, comment veux-tu qu’ils soient Rabelais ?


#26

C’est sûr que c’était en partie inespéré de trouver en France encore une personne qui à la Gaule parmi tous ces gaulois réfractaires aux bras cassés de manu.

Les affiches de campagne auraient pus être sympa.
Grivois, un mec qui a la Gaule pour la capitale des Gaules.