Commentaires : Il pourrait y avoir plus de 30 civilisations intelligentes dans la Voie lactée

astrophysique
Etude
voie-lactée
extraterrestre
Tags: #<Tag:0x00007f3d29b95ce0> #<Tag:0x00007f3d29b95b50> #<Tag:0x00007f3d29b95a10> #<Tag:0x00007f3d29b958d0>

#1

Si des civilisations extraterrestres intelligentes capables de communiquer existent dans notre galaxie, combien sont-elles ? Des astrophysiciens ont apporté une nouvelle estimation pour tenter de répondre à cette question. D’après leur étude, parue dans The Astrophysical Journal le 15 juin 2020 (une prépublication est consultable sur arXiv), il pourrait y avoir plus de 30 civilisations intelligentes à travers la Voie lactée. « L’une des plus anciennes questions que les humains ont posée est de savoir si notre existence — en tant qu’espèce….

Par Nelly Lesage
Revenir à l’article


#2

Si nous venions à découvrir que la vie intelligente existe couramment dans la Voie lactée, cela pourrait être un signe que notre propre civilisation pourrait exister très longtemps. Et si nous ne trouvons rien, cela pourrait au contraire être un mauvais signe pour l’existence à long terme de notre propre civilisation…

Hypothèse de travail intéressante. Mais pour la réponse a cette question précise nul nécessaire de regarder vers les Etoiles…un miroir suffit, a nous de répondre a cette question.


#3

impossible d’espérer communiquer ou détecter des signaux qu’elle nous enverrait, dans l’état actuel de nos technologies.

Heu…non. Pas dans l’état actuel de nos technologies, mais dans l’état actuel des lois physiques de l’Univers.

Sinon, ça aurait été bien, dans l’article, de parler de la formule de Drake, car ils sont parti de cette formule pour faire leurs estimations.

Et de préciser que, quelque soit les valeurs que l’ensemble des modèles pourraient proposer, on n’en saura JAMAIS rien.

Tout simplement parceque l’Univers, et même notre simple galaxie, n’est PAS de dimension humaine.


#4

Dans cette hypothèse, la plus proche de ces civilisations serait située à une distance de 17 000 années-lumière

serait réduit à 8. La civilisation la plus proche de nous serait située à une distance maximale de 50 000 années-lumière

Pourquoi ces valeurs ? Les civilisations réparties dans notre Galaxie seraient toutes spontanément a équidistance ? Je rate quelque chose ?


#5

Heu…non. Pas dans l’état actuel de nos technologies, mais dans l’état actuel des lois physiques de l’Univers.
Ca revient techniquement à la même chose, nous n’avons développé aucune technologie qui permet d’aller chercher des signaux au delà du champ visible (vitesse de la lumière, tout ca) qui serait possible à base de trou de ver ou autre, ou des récepteurs qui capterait des informations transportées hors de l’espace temps (matière noire/blanche, information quantique…).


#6

Sachant que c’est en partant des postulats que ces civilisations sont particulièrement éloignées (pourquoi ?), on a largement les moyens de communiquer avec bon nombre de planètes qui nous entourent aujourd’hui …


#7

Les planètes sont espacées de plusieurs milliers d’années lumière, il faut donc plusieurs milliers d’années pour transmettre un message. Déjà qu’un message vers mars prend entre 5 et 20 minutes à être transmis. Et rien que les images qu’on voit de ces planètes ont plusieurs milliers d’années !


#8

Faudrait déjà la trouver sur Terre …


#9

Justement, pourquoi ces planètes seraient à des milliers d’années lumières ? On connait déjà énormément d’exo planètes qui pourraient potentiellement accueillir la vie à moins de 500 années lumières, pourquoi les civilisations seraient forcément éloignées de nous, le hasard peut faire qu’elles sont à la fois très proches et déjà technologiquement à portée ou inatteignables …


#10

Le titre est faux. Il est question de civilisations communicantes et non intelligentes.

Sinon, la question est autrement plus complexe. je serais déjà bien en peine de dire combien de « civilisations » « intelligentes » existent sur terre ^^


#11

Il pourrait aussi y en avoir 30 millions.


#12

Ca , c’est du charabia.
Informations transportées “hors de l’espace temps” ? tu es sérieux ? c’est justement la notion d’espace/temps qui définit notre Univers.
Et puis matière noire/blanche/informations quantique, tu mélanges tout. En quoi l’information quantique serait transportée ‘en dehors de l’espace temps’ ? La conjecture ER-EPR (si tu me parle bien de ça en l’associant trou de vers et intrication quantique) reste une conjecture. Autant dire que dalle, et a autant de valeur que si je disais que mon double habite dans notre galaxie (essaie de me prouver le contraire).

Quel est le rapport avec la matière noire (qui est d’ailleurs plus de la matière transparente que noire) ?


#13

Exactement.


#14

Parcequ’ils ont fait une opération simple (amha) : surface de la Voie Lactée / nombre de civilisations estimée.


#15

Pourquoi ? Cette opération n’a aucun sens… Avec cette logique connaissant le rayon du système solaire et le nombre de planète dedans je peux aussi dire quelles sont toutes à équidistance les unes des autres alors que c’est complètement faux …


#16

Ba oui je sais bien, mais je ne vois pas d’autre explication…Et cela à autant de “non-sens” que de dire “il y en a 38”… On est même plus dans les statistiques, on est dans le doigt mouillé.


#17

Je viens de lire le papier et il part du postulat que toutes les civilisations communicantes sont reparties par magie a équidistance dans notre galaxie, toutes les questions de distances sont donc a complètement jeter par la fenêtre, en revanche les questions de nombres sont intéressantes. A noter que l’article mentionne le cas des 36 civilisations en se basant sur le postulat que les civilisations communicantes vivent en moyenne 100 et que c’est n’est pas forcément un cas réaliste (on se base juste sur 100 ans car nous sommes considérés communicants depuis 100 ans …) et le papier considère réaliste une durée de vie de 2000 ans pour une civ communicante … Donc l’article se résume a donner 2 cas extrêmement pessimistes et des distances complètement sorties du chapeau …


#18

bonjour
totalement hypothétique
Slts