Commentaires : Ikea ne veut pas que soit enregistrée une marque utilisant le suffixe « kea »

Copyright Madness
Brevets
Marques
droit-dauteur
Tags: #<Tag:0x00007f9214047fb0> #<Tag:0x00007f9214047da8> #<Tag:0x00007f9214047bf0> #<Tag:0x00007f9214047920>

#1

Cette semaine le Copyright Madness revient sur une députée qui veut protéger pendant 20 ans les créations culinaires, un dessinateur qui risque la prison pour avoir dessiné Tintin ou encore Apple qui perd les pédales. Bonne lecture et à la semaine prochaine. Copyright Madness Indigeste. La propriété intellectuelle a tendance à se répandre dans les moindres interstices. Mais il existe encore quelques poches qui résistent à l’invasion et où les créations restent toujours libres. C’est le cas des recettes de….

Par Lionel Maurel et Thomas Fourmeux
Revenir à l’article


#2

Cette semaine, il semblerait que YouTube a trouvé le moyen pour que ContentID, sa machine à repérer les violations de droit d’auteur, ne fasse plus aucune erreur. Non, c’était une blague ! Le système est toujours aussi complètement défectueux.

Un combat féministe de haute volée…

Pour que les lecteurs se rendent bien compte, voici le logo de la rheinische Apfelroute

Donc Apple pense que ça, ça pourrait porter confusion dans l’esprit du consommateur :joy: Remarque, ça en dit long sur la perception qu’ils ont de leurs consommateurs…

Je ne sais pas comment fonctionne la législation australienne en matière de marques mais en France IKEA pourrait probablement gagner la partie.

En effet, lors de la recherche en disponibilité d’une marque, l’INPI vérifie que deux marques dans les mêmes catégories ne présentent pas des similarités orthographiques mais aussi phonétiques.

Or le Stylkea de Kylie Hughes ressemble phonétiquement a IKEA (d’ailleurs, je viens de me rendre compte en l’écrivant que le L en bas de casse ressemble à un i en lettre capital, rajoutant a la confusion).

Certes, la démarche de IKEA est abusé mais en droit (si l’Australie fonctionne de la même façon que la France sur le sujet), c’est recevable.


#3

Bonjour,

Pourriez-vous rajouter dans le titre de l’article la mention #CopyrightMadness comme c’était le cas avant, pour le différencier (surtout via les flux RSS) ?


#4

Sauf que Stylkea c’est aussi une société d’ameublement…

Donc, non, ce n’est pas si ridicule comme opposition. Il pourrait clairement y avoir une confusion dans le chef du consommateur moyen.

On pourrait très bien se dire qu’Ikea se lance dans une gamme un peu plus “luxueuse” et l’a nommée Stylkea.

Si on m’avait dit que c’était une société dont l’activité principale se situe dans l’agroalimentaire forcément l’a c’eût été abusif de la part du suédois.


#5

stylkea

Tout le site STYLKEA fait référence largement à IKEA.

On trouve juste cette phrase en bas de page en petits caractères marron clair sur marron foncé et en plus, à moitié masquée par le bouton Sign Up qui indique

Mais le titre de la homepage, c’est “IKEA hacks for luxury interior design – STYLKEA” c’est-à-dire “Piratage d’IKEA pour un design d’intérieur luxueux”.

Donc faut pas pousser mémé dans les orties non plus, IKEA est quand même largement en droit de gueuler…