Commentaires : Google Chrome et disparition des cookies tiers : une annonce en trompe-l'œil

navigateur
Google Chrome
Publicité
Google
Vie privée
Chrome
Tags: #<Tag:0x00007f92112acc90> #<Tag:0x00007f92112ac9c0> #<Tag:0x00007f92112ac6a0> #<Tag:0x00007f92112ac3f8> #<Tag:0x00007f92112ac0d8> #<Tag:0x00007f92112b7e10>

#1

C’est par un message publié sur Twitter le 14 janvier que Justin Schuh, qui officie chez Google en tant que directeur de l’ingénierie sur le navigateur web Chrome, a annoncé la nouvelle. D’ici deux ans, la firme de Mountain View promet de se passer des cookies de sites tiers. Plus exactement, l’entreprise prévoit de supprimer progressivement la prise en charge des cookies tiers dans Google Chrome. Aussi appelés témoins de connexion, les cookies sont des fichiers qui sont stockés sur….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

Tous le monde sait que pour éviter le plus possible d’être pisté il ne faut pas utiliser Chrome (il y a d’autres navigateurs comme firefox) et il faut éviter d’utiliser le moteur de recherche Google (préférer Qwant)


#3

@Roland19 : Détail amusant, utiliser Qwant avec les DNS de Google est une plaie, le site est volontairement ralenti.
On se demande pourquoi , hein ?


#4

Et donc, le RGPD se fait empapaouter.

Il n’aura pas tenu longtemps.


#5

Un responsable marketing d’une assez grosse marque nous a avoué au boulot qu’ils ont lancé certains “services offerts” pendant 10 ans… dans le seul but de considérer les clients comme clients au sens du RGPD pendant 10 ans (y’a un contrat entre eux qui courre, le service de 10 ans), et ainsi ne pas supprimer les coordonnées les personnes trop rapidement et pouvoir les démarcher, sans leurs autorisations explicites, dans le cadre de des services d’amélioration de qualité / relation client)

Dans le cas présent, typiquement, c’est le “se connecter avec mon compte Google Facebook, etc…” qui est une connerie en matière de pistage / données personnelle.

Un service = un compte, c’est tout.

Non, Apple ne mise pas du tout sur la vie privée, ils ont un modèle différent de Google de la vie privé de leurs usagers:

  • Google revend ces données via ces services, de façon assez “ouverte” aux autres (et en tire une partie importante d’argent)
  • Apple cloisonne ces données à ces services, et vend l’accès aux services très fermés et contrôlés. (l’argent vient de ces services, pas des données)

Mais ces services, sans utilisations des données personnes, perdraient aussi tout valeur

L’intérêt d’Apple, c’est d’avoir le contrôle exclusif sur les données, en interne
L’intérêt de Google, c’est de pouvoir les diffuser à ces clients

D’ailleurs “se connecter avec mon compte apple”, à la manière des facebook / google va pas du tout dans le sens confidentialité des données. Ils se sont épinglé" y’a pas si longtemps avec siri pour les écoutes / conservation des données, un peu comme les autres, etc…
Une société qui mise sur le respect de la vie privée ne fait pas ce genre de choses aussi “crasses”


#6

Je ne suis pas sûr qu’être ton client te donne le droit de le bombarder de spam, s’il n’a pas coché les cases “je consens à recevoir du spam”. Perso, une boîte qui me fait ça, c’est éjection directe.


#7

Y’a 2 cas différents:

  • t’es pas considéré comme client (légalement), c’est du démarchage, avec les règles qui vont avec
  • t’es considéré comme client, par la loi, tu peux passer par de la “relation clientèle”, au lieu de passer par le démarchage, avec des règles bien plus souple

Si on résume de façon assez grossière, d’un coté, t’es sur de l’optin, il faut ton consentement, de l’autre, le consentement est présumé et t’as la possibilité de t’y opposer

A titre personnel, je suis pour l’optin fort (consentement fourni par le client obligatoire, de sa propre initiative et non demandé par le vendeur, et pour chaque usage bien précis).


#8

Oui, bien sûr. Ce n’est plus un cadre légal mais commercial.

Mais la CRM qui consiste à bourrer ma boîte de spam, c’est non. Je crois qu’il n’y a pas une seule entreprise à qui j’ai filé mon email qui ne m’a pas spammé. SNCF et EDF en premier. Donc maintenant “j’ai pas d’email”. Si c’est obligatoire, c’est un email valable le temps de l’affaire.

On est d’accord.


#9

Idem, et aussi sur le numéro de mobile.

Le "c’est pour tenir informer de l’avancement de … / rappel de rdv etc) qui se transforme en pratique en “on vous envoie nos pubs à la con par SMS”

Récemment, au niveau pro, on a même eu un “prestataire” imposé qui voulait les portables perso des personnes qui allaient travailler avec eux… Argument avancé: ça sert d’identifiant de leur coté, mais promis juré, on fait rien avec, on vous contactera jamais dessus, c’est uniquement comme identifiant au service… Refus de la part des salariés, si c’est qu’un identifiant, alors mettez vos téléphones persos à vous, et donnez les nous :smiley:


#10

J’ai déjà du raconter cette anecdote. Suite à une consultation en boutique, qui s’était terminée sans achat ni action programmée, le commerçant me demande de signer un formulaire " pour la protection des données personnelles, la loi nous y oblige ".

  • Quelles données ?
  • Votre téléphone, votre email.
  • Je ne vous les ai pas donnés.
  • La place est prévue sur ce formulaire.
  • Je dois donner mon email pour protéger mon email dont vous n’avez pas l’usage ?

Ou : comment les marchands se drapent dans la vertu du RGPD pour obtenir ton email par la ruse.

Trop gros, pas marché.