Commentaires : « Ghosting » : ils ont disparu du jour au lendemain, ils nous racontent pourquoi

racisme
tinder
témoignage
société
Tags: #<Tag:0x00007f920cf1c9f8> #<Tag:0x00007f920cf1c8b8> #<Tag:0x00007f920cf1c778> #<Tag:0x00007f920cf1c638>

#1

Votre dernier crush ne répond subitement plus à vos messages ? Vous êtes sûrement en train de vous faire « ghoster ». Ce terme qui nous vient de l’anglais « ghost » (fantôme) désigne le fait de ne plus donner de nouvelles du jour au lendemain, sans explications. Contrairement aux idées reçues, il ne s’utilise pas seulement dans le cadre d’une relation romantique, ou par volonté de blesser. Nous avons rencontré des ghosteurs et ghosteuses pour mieux le comprendre. Des flirts qui ne laissent rien présager….

Par Perrine Signoret
Revenir à l’article


#2

Bref, avoir des relations sociales… Avoir un cercle avec qui ont a des affinités, et s’éloigner des autres, le principe de toutes relations sociales depuis des millénaires…

C’est beau des gens qui découvrent le monde et pensent que dans le “numérique”, c’est différent / nouveau…


#3

Cet article est bizarre lol, comment faire tout un plat de pas grand chose


#4

Ils ont pris l’exemple du pote raciste insupportable, mais çà marche aussi avec un gauchiste pro drogue et immigration qui chouine sur Twitter pour devoir déménager de son quartier pourri de Paris à cause des agressions et harcèlements quotidiens parce qu’il habite à côté de la colline du crack.


#5

Ghoster plutôt que d’avoir le courage d’expliquer pourquoi on abandonne l’autre. Un zapping relationnel, reflet de notre société. Peut-importe la raison, cela relève d’une grande immaturité… ou bien de la lâcheté humaine. Pas jojo l’homo sapiens sapiens…


#6

Peut-être parce que, à part les très proches, on s’en fout des “coucou, ça va?” et qu’on n’écrit que lorsqu’on a une information à communiquer.


#7

Le “Ghosting”, ou l’appellation hyper sexy, super tendance et déculpabilisante de ce qui n’est rien d’autre qu’un manque de courage, de la lâcheté dans toute sa médiocrité.


#8

Ces mots américains permettent à leur locuteur de se faire mousser dans une vaseuse culture d’entre-soi.

Allez, je vous livre le prochain : LE FREE-RIDING ! ou l’art de faire cavalier seul, à moins que ça soit LE SPOILING, la manie de tout divulgâcher