Commentaires : Galileo : le « GPS européen » compte 200 millions d'utilisateurs dans le monde

galileo
Europe
Géolocalisation
Satellite
union-européenne
Tags: #<Tag:0x00007f9212202050> #<Tag:0x00007f9212201d30> #<Tag:0x00007f9212201920> #<Tag:0x00007f92122014e8> #<Tag:0x00007f9212201380>

#1

Le système européen de positionnement par satellite Galileo prend de l’ampleur. En déplacement à Prague pour assister à la réunion du Conseil GNSS (Global Navigation Satellite System) de l’Europe, Jean-Yves Le Gall, qui préside non seulement le Centre national d’études spatiales mais aussi le Conseil de l’Agence spatiale européenne, s’est félicité du succès croissant du « GPS du Vieux Continent ». Dans un tweet publié lundi 18 juin, l’intéressé déclare qu’il y a maintenant plus de 200 millions de personnes qui s’en…. Publié sur https://www.numerama.com/politique/386721-galileo-le-gps-europeen-compte-200-millions-dutilisateurs-dans-le-monde.html par Julien Lausson


#2

La hausse du nombre d’usagers de Galileo s’explique notamment par le fait que de plus en plus de smartphones récents sont capables de prendre en charge ce service :

Bonjour, comment sait on si notre appareil utilise “Galileo” et non le système “GPS”.
Et pourquoi Apple ou Google, des entreprises US, favoriseraient un service Européen dans leurs téléphones ?


#3

Je crois que ce sont 200 millions de clients potentiels, malheureusement.
Clairement, tous les smartphone distribués en Europe devraient obligatoirement supporter Galileo et l’utiliser par défaut.


#4

Meme question que Malcom, je trouve ca étonnant, ou alors les Smartphones se connectent automatiquement au 2 système sur la même appli en même temps, ce qui doit être problématique si le résultat n’est pas le même non ?

D’après ce que j’ai vu GPS Test peut afficher les différents satellite, mais moi sur mon Galaxy S9 il ne trouve aucun Galileo, bon je suis a l’intérieur, peut être que dehors ce sera mieux ?


#5

Comment a été mesuré ce nombre d’utilisateurs ? Il y a un rapport qui détaille cela ?

Dans mon souvenir, ce genre de système est en diffusion (de l’infra vers les clients), donc l’infrastructure n’a aucun moyen de savoir le nombre d’utilisateurs. Si c’est à base de sondages comme les audiences radio, ça n’est pas très sérieux …


#6

@Malcom et @David_Judenne
L’intérêt et de croiser les informations. Plus il y a de satellite captés, meilleure est la précision (même si ces satellite n’appartiennent pas au même système).

Par exemple, si le GPS te donne une position A à 10 mètre près et Galileo une seconde position B à 5 mètres près, tu peux en déduire que ta position réelle se trouve probablement au environ d’un point C situé sur le segment AB à un tiers de la distance AB en partant de B (puis que Galieo est plus précis).


#7

Il me semblait que les signaux Galiléo était compatible avec le GPS.

Je comprenais donc que les périphériques pourraient utiliser les deux “réseaux” automatiquement.


#8

Mon Xperia XZ1 est compatible.
Mais comment savoir si et quand il l’utilise ?


#9

Pour voir sur quels constellations votre récepteur se connecte, il existe chez Android des applications comme GPS Data.
Je m’en sert pour vérifier la connectivité et la gestion A-GPS aussi.

Lien : GPS Data


#10

À titre personnel j’utilise l’application satsat (libre, disponible sur F-DROID). Je n’ai « que » GPS et glonass (le système russe).

Certains appareils ont aussi beidou (le système chinois) mais je n’ai encore jamais vu de galileo


#11

Tu n’as pas seulement les smartphone. Ecall sur les voitures utilise Galiléo.


#12

Si tu t’arrêtes seulement à deux, tu es loin du compte :

  • GPS (USA)
  • Glonass (Russe)
  • Beidou (Chinois)
  • QZSS (Japonais)
  • Galiléo (Europe)

À ma connaissance tu as actuellement le Xiaomi Mi8 qui les utilisent tous.

Après les smartphones passent de l’un à l’autre de façon transparente vu que tous te donne une position plus ou moins précisent.

Tu as des applis sur les stores qui te donnent le détail si tu veux savoir sur quoi tu es.


#13

Parce que il est beaucoup plus précis, de l’ordre du mètre contre une dizaine de mètres