Commentaires : Filmer en 8K sur le Samsung Galaxy S20 : quels usages, quelles limites ?

8k
Samsung
samsung-galaxy-s20
Tags: #<Tag:0x00007f920cebabe0> #<Tag:0x00007f920ceba9b0> #<Tag:0x00007f920ceba870>

#1

Le Samsung Galaxy S20, annoncé le 11 février, semble être un smartphone exceptionnel à bien des égards. Son capteur principal de 108 Mpx lui permet, en plus de faire des photos avec des détails bluffants, de filmer en 8K. Cette résolution vidéo a fait son entrée sur le marché grand public l’an passé, du côté des téléviseurs. Et alors que la 4K ne s’est pas encore démocratisée du côté des contenus, la 8K est déjà utilisée du côté de la….

Par Julien Cadot
Revenir à l’article


#2

Je ne suis pas expert, loin de là, en taille de vidéo mais 600 Mo/minute me semble peu.

Calcul rapide :
600 Mo / minute
10 Mo / seconde
417 ko / image en 8k ( 33.2 MP )

Même s’il y a compression ça me parait vraiment très peu.

Si quelqu’un de calé dans le domaine pour m’expliquer en détail ou me filer un tuto ou un truc du genre, je suis preneur


#3

Oui c’est pour ça que le rendu est très vite dégueulasse (excusez moi le mot cru) dès que ça bouge un peu.

La vidéo officielle Snapdragon qui est censée mettre le plus en valeur possible la technologie, est vraiment moche pour moi, dès que ça bouge un peu, on croirait une vidéo m.facebook (le truc qui ressemble à du 480p, compressé à 3mo la vidéo de 2min), cf https://youtu.be/y8hl2dElvOc (Vidéo 8k (!!!) Snapdragon 865). Et pourtant, ils font bien exprès de bouger très, très doucement, sinon, ce serait littéralement désastreux avec un bitrate aussi bas !

Car oui entre autre, l’algo essai de trouver des points fixe (images / pixels non mouvant(e)s), pour ne pas repartir de zéro côté donnée, donc si genre une vidéo est à 80% sans mouvement, avec par exemple seulement un corps ou un visage qui bouge, dans l’idéal, l’algo va comprendre que l’image de fond est la même que la frame d’avant (même si plus précisement, ça marche par bloc, l’image de fond elle-même est découpée par zone, mouvante ou non), et donc, prendre grossièrement 80% moins de place, ce qui permet d’être “parfait” même à bien plus bas bitrate. Mais s’il y a mouvement sur 100% de la vidéo, alors ça devient vite atroce (cf arbre, herbe, paysage détaillé etc, qui deviennent tout flou, sans aucun piqué…).

Bref en conclusion, il vaudrait bien mieux pouvoir régler le bitrate soi-même (tout en restant variable et gardant les optimisations en cas d’images fixes), et un haut débit 1080p rendrait dans pas mal de cas, bien mieux qu’un bas débit 8K (ce sont vraiment que des chiffres, un genre de “putaclic” marketing quoi). Et puisque le client lambda ne cherche pas plus loin et trouve ça génial, bah ça continue :slight_smile:

De même que la majorité des Amoled qui est une honte côté subpixel donc définition (50% moins de subpixel totaux, et on parle à chaque fois comme si 100% de ces derniers étaient là :upside_down_face:), et même la majorité des blogs tech n’ont pas encore vu la supercherie :upside_down_face:


#4

Merci pour ces infos.


#5

Pfff quand je pense qu’en 99 j’étais fier avec mon hi-8 payé l’équivalent de 2 salaires.

Bon en même temps il ne me flickait pas et j’étais sur que mes images ne partent par sur un cloud dont la sécurité ferait marrer un flamand rose


#6

non c’est beaucoup en fait 417 Ko par image.

prenons un film 1080p de 2 heures en h265, l’image est bonne et ça pèse typiquement 1.5 Go.

dans un tel film, chaque image fait 7 ko !

à qualité d’image equiv en 8K, ça fait donc 7 ko x 16 = 112 Ko par image.

donc avec 417 Ko, on est super bien…