Commentaires : Fibre optique : pourquoi Orange, Free et SFR sont mis en demeure

débit
Internet
Fibre optique
Arcep
Tags: #<Tag:0x00007f9211085890> #<Tag:0x00007f92110856d8> #<Tag:0x00007f92110854d0> #<Tag:0x00007f9211085340>

#1

Un régulateur efficace, c’est un régulateur qui dispose de pouvoirs de sanction. Mais avant d’en arriver là, il y a l’étape de la mise en demeure, qui permet de ménager un sursis à une entreprise fautive. Celle-ci bénéficie alors d’une échéance pour rentrer dans le rang. Si elle échoue, c’est à ce moment-là que l’autorité de régulation pourra prononcer une sanction financière. C’est donc à cette phase d’ultimatum que se trouve aujourd’hui l’Autorité de régulation des communications électroniques et des….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

alors même que l’obligation impose aux opérateurs d’agir « dans un délai raisonnable de deux à cinq ans en fonction des caractéristiques locales »

Lol, délai “raisonnable”. Et Orange pendant ce temps la qui "dépose une requête auprès du Conseil d’État dans l’espoir que soient revus les pouvoirs attribués à l’Arcep…

Merci l’arcep (je dis ça sans ironie).


#3

il doit intervenir sur 460 points de mutualisation sur lesquels comptent 180 000 locaux. Il a jusqu’au 31 décembre

“Orange a rendu raccordables 1,5 million de locaux entre le 30 septembre 2017 et le 30 septembre 2018.”

Ca devrait aller.

On oublie pas pour Free le petit bonus:
“L’Autorité a également mis en demeure Free Infrastructure d’étendre une zone arrière de point de mutualisation (ZAPM) et de respecter l’obligation de mise à disposition des informations à la maille de l’immeuble”