Commentaires : Faut-il abattre des chats pour sauver l'écosystème australien après les incendies ?

animaux
chat
Australie
Environnement
nature
Tags: #<Tag:0x00007f920c3505c0> #<Tag:0x00007f920c350480> #<Tag:0x00007f920c350340> #<Tag:0x00007f920c350200> #<Tag:0x00007f920c3500c0>

#82

Sources ? Toutes les recommandations médicales que je vois ne font pas / plus la différence entre protéines animales et végétales.
Les seules fois où les PNNS parlent de viande c’est pour dire d’en manger moins (500g par semaine max)


#83

Un médecin ne parle pas “viande”, mais en quantité et types de protéines par exemple (et généralement, c’est le diététicien qui va convertir en quantité, type de nourriture mais aussi préparation)

Au niveau médical, la différence entre protéine a animales et végétale se fait notamment en terme d’absorption et d’apports en acides aminés essentiels (en gros 2/3 animales et 1/3 végétales)

En exemple de repas pour un adulte “actif” par exemple, c’est autour de 200g de féculents, 400g de légumes, 100 g de viande / poissons / oeuf, 100g de produit laitier et 1 fruit par jour

Actuellement, au niveau “commerce”, une portion adulte, c’est plutôt 120 a 150 g de viande environ, et une portion enfant 80 a 100g. Si les adultes prenaient une portion “enfant” par jour, niveau santé, ça serait suffisant. Ceux qui sont à 1 portion adulte, midi et soir, c’est clairement trop. Mais ne pas en manger du tout, où 1 ou 2 fois par semaine, trop peu aussi. Y’a d’une manière générale, clairement une trop grosse consommation de viande. Mais aller dans l’excès inverse de la supprimer est encore plus idiot dans june optique santé / régime alimentaire équilibré

C’est du low cost par rapport au service fournit (et largement subventionné par la collectivité en général)
Après si le service est trop cher pour ses moyen… bah on cuisine soit même les repas (la plus grosse partie du cout, c’est pas la matière première, mais la préparation par d’autres personnes)

C’est comme penser qu’un restaurant à 10 € c’est cher et y aller tout les jours…

Et au niveau “restauration collective”, c’est ce qui se passe aussi avec les restaurations d’entreprises: à 5 € / repas, quasiment personne y va tous les jours, les gens ramènent leur bouffe (alors que c’est plus du double qu’ils devraient payer si l’entreprise n’en prenaient pas une partie à sa charge)


#84

Beaucoup de blabla et pas de sources


#85

Tu veux pas non plus que je te paye des consultations chez des médecins ?

Premiers exemples pris auprès de structures qui sont pas “pro” l’un ou l’autre:


=> On consomme trop de protéines chez nous, on peut sans soucis baisser
protéines animales et végétales ne se valent pas
Ils recommandent du 50/50, avec réduction de la quantité globale
du 100% végétal, faut des supplément
un végétarien avec 80% de source végétal et 20% d’animal doit faire extement attention de quel type d’aliments ils se fournient


=> point de vue médical, en plus dans le cas d’un régime pauvre en protéines
2/3 animales / 1/3 végétales pour la qualité / absorption

[quote]Essayez de limiter la consommation des viandes rouges (** bœuf, porc, agneau, mouton, chèvre, cheval, sanglier, biche, abats) à 500 grammes par semaine au maximum (c’est l’équivalent de 3 à 4 steack ou tranches de viande hors volaille) pour diminuer votre risque de cancer colorectal. Choissez plutôt la viande de volaille.
[/quote]

Tu vois, c’est pas moins de 500g par semaine, mais moins de 500g de viande rouge…

Et aussi

(et t’as d’autres sources plus bas dans l’article)

D’un point de vue médical, un médecin ne parle jamais en quantité de nourriture, mais en mol ou grammes de protéines, de potassium, de sodium, de vitamines, etc… Et comme c’est pas “pratique” pour faire ses repas, c’est “converti” en équivalent, au cas par cas (par exemple, les pâtes contiennent des protéines, comme les fruits, ou encore le type de préparation, qui va rajouter du gras, du sel, etc…). Donc y’a pas “une” quantité valide pour tout le monde, c’est à étudier au cas par cas, et d’une façon globale, en regardant tout le reste.(par exemple le soja contient plus de protéines en quantité que la plupart des viandes…donc réduire la viande… pour la remplacer par du soja, c’est pas forcement très malin d’un point de vue santé, vu qu’on a globalement une alimentation déjà trop riche en quantité de protéines)


#86

sauf que avec 2 enfants et un smic, tu payes pas du tout les 5€… le prix du repas et calculé en fonction du revenu et coef CAF


#87

C’est variable suivant les endroits.
Y’a aucune obligation pour les communes, départements ou région d’adapter le tarif suivant les revenus des parents (même si beaucoup le fond, d’autres y voient une illégalité comme,d’autres préfèrent une système d’aides différents)

Je connais même des écoles qui ont pas les moyens de fournir de la restauration, donc ils prennent les gamins le midi quand même, mais avec les repas fournis par les parents, et font payer le personnel en dehors des heures scolairess, pour les surveiller, pour quelques euros par mois. Mais c’est malheureusement rare. Sur des sites avec cantines, il est souvent interdit de ramener sa propre nourriture… (le motif avancé étant justement de fournir une nourriture de qualité / équilibré, c’est soit cantine, soit tu sors de l’établissement)


#88

Les barèmes sont très bas, à peine plus de 3 smics pour 4 personnes on paie plein pot.


#89

3 smics pour 4 personnes, c’est pas des barèmes bas, y’a aucune raison que la collectivité finance les repas de personnes “aisées” (par rapport au reste de la population: c est le double du le revenu net médian par ménage et une famille “pauvre”, c’est plutot 1 smic pour 4 personnes en terme de revenus)


#90

lol… 3 smics… encore heureux que tu payes plein pot…

nous du temps du 1 enfant et 1 smic mi-temps, on payait tout simplement zéro.


#91

Commence donc par toi même