Commentaires : Faut-il abattre des chats pour sauver l'écosystème australien après les incendies ?

animaux
chat
Australie
Environnement
nature
Tags: #<Tag:0x00007f9208c2ac30> #<Tag:0x00007f9208c2aa50> #<Tag:0x00007f9208c2a910> #<Tag:0x00007f9208c2a7a8> #<Tag:0x00007f9208c2a668>

#42

Dans la vie de tous les jours, j’evite de parler de mon attrait pour le véganisme. Absolument pas pour ne pas faire chier les autres mais bel et bien pour pas être emmerdé par les non végan qui sont, soyons honnette composé d’une meme proportion de chieur que dans toute autre communauté. C’est un sujet surlequel les gens se jettent dessus avec vigueur et férocité.

Alors ici, j’ai pas lut 100% des postes y’en a eu beaucoup et pas tous ne m’étaient destinés MAIS, si on parle de maltraitance animal et du problème écologique lié a l’élevage, on fini 100% du temps par etre considérer végan et voir le sujet irrémédiablement glisser dessus. Personnellement je ne l’ai amené a aucun moment.
Qui plus est pour le sujet ici, je connais des vegan pure et dure, Militant L214 et tout, qui vous diront qu’abattre ces chats n’est pas forcement un problème puis que nécessaire à la sauvegarde d’un éco-systeme en danger.

Il y aura toujours des gens pour vous dire ce que vous devriez faire, les vegan ne sont pas plus présent que les écologistes il y’a quelques années, la réaction épidermique par rapport au sujet de la viande par contre est beaucoup plus importante.

les gens ne cherchent plus a se comprendre mais sont deja dans une posture defensive.
Prenons l’exemple sur les quelques echanges sur le soja.
j’ai pris l’exemple du soja car vous parliez de Quinoa et de saison.
Car qu’est ce qu’on en a a foutre des 6000 tonnes de quinoa importé en france par ans (pour 3000 qui pousse en france) quand on importe des millions de tonnes de soja de ces memes pays pour nourrir nos betes. Et votre remarque était clairement dans un but de moquerie du stereotype du vegan/végétarien qui bouffe du quinoa de l’autre bout de la planete.
Vous ne m’avez pas répondu, vous avez répondu complétement a coté. Comme si j’avais attaqué l’elevage ce qui n’etait absolument pas le cas, j’avais mis en comparaison deux importation provenant d’un meme continent, l’une qui pour vous est problematique(6000 tonnes par ans) et l’autre qui vous parait anecdotique (3,5 Millions de tonnes par ans).
Mais j’ai ecrit elevage, c’etait pas pour en dire du bien, donc vous le defendez parceque “salop de vegan”.
Vous voyez le probleme ou pas? on critique l’elevage aussitot, salop de vegan.

Il y aura toujours des gens pour mal défendre une cause…

PS: la carence pour les enfants est fausse, c’est pas moi qui le dit, c’est l’OMS.
PPS: parler de saison et d’elevage, c’était valable y’a 70 ans, aujourd’hui c’est de l’intensif tout au long de l’année.


#43

Et pourtant, on a eut des enfant qui sont décédés et d’autres qui ont du être hospitalisés. Et c’est pas juste des question française puisqu’il y a eut des problèmes avec l’alimentation vegane des enfants partout en Europe.

Le problème et de la rapporter à l’alimentation des animaux aussi. Car si on est à 4 kg de soja par par et par animal, oui c’est anecdotique. Et oui les animaux mangent aussi bcp de fourrages, de l’herbe, des tourtaux de tournesol, … qui sont utiles à la nature et ne sont pas des aliments intéressant par les humains.

J’ai surtout parlé de saisons pour parler de l’intérêt de l’élevage qui est de stoker des aliment à travers un animal pour pourvoir l’utiliser plus tard dans la saison lorsque au niveau de l’alimentation, la nature sera bcp plus chiche avec la neige. Et c’est bien là où classiquement on commençait à abattre les animaux de fermes comme le cochon puis les poulets pour faire la transition avec des denrées végétales périssables avec des possibilités avec les glacières et le fumage ou le salage de conservation des viandes.


#44

Alors il y a eu quelques cas et le problème n’était pas le régime végan, mais des gens qui font n’importe quoi et ça rentre dans le cas de la maltraitance d’enfant quel qu’en soit la raison. Tout régime alimentaire a la mode bousille la santé des gens quand ils se mettent a faire n’importe quoi. Du coup c’est pas vraiment un argument, sauf si le but c’est de discrediter en prenant une anecdote pour une vérité.

Le problème et de la rapporter à l’alimentation des animaux aussi. Car si on est à 4 kg de soja par par et par animal, oui c’est anecdotique. Et oui les animaux mangent aussi bcp de fourrages, de l’herbe, des tourtaux de tournesol, … qui sont utiles à la nature et ne sont pas des aliments intéressant par les humains.

Vous refaites exactement ce que j’ai dit, vous cherchez a défendre l’élevage alors que j’en ai rien a foutre. Y’a aucune critique de l’elevage dans ce que j’ai dit, AUCUNE. Y’a une critique de l’argument qui consiste a critiquer l’import d’aliment comme le quinoa qui represente 0.17% du volume importé en soja.

Et c’est vrai, ou plutôt c’était vrai dans les années 50 (voir avant). ça ne reflète plus du tout l’usage d’aujourd’hui.
Surtout que la notion de denrée végétale périssable c’est avant l’invention et la démocratisation de la conserve et je parle meme pas de celle de la surgélation.
Du coup analyser le monde d’aujourd’hui avec les méthodes et des coutumes désuètes… j’ai un doute sur l’intérêt. ça va faire quelques décennies qu’on n’est plus contrain de sucer de la viande seché avec une soupe de choux.

Surtout que le régime vegan (contrairement a végétarien) n’est possible qu’a notre époque moderne vu qu’il faut se supplanter en B12 pour eviter cette carence. (je prend de l’avance par contre, pour eviter des carences dans la population, les animaux d’elevage sont complémenté, meme les bio, notamment en B12. Le végan sautant l’intermédiaire, il se complemente lui meme.)


#45

Nawak, faut pas inverser les rôles hein, c’est pas les non-vegans qui tentent de culpabiliser les vegans pour leur régime alimentaire.

Bah à force de lui casser les couilles en lui disant quoi bouffer dans le pays de la gastronomie, du clacos, de la bidoche, du pot-au-feu et de la bonne franquette, le gaulois réfractaire non-vegan se fait moins chaleureux c’est sûr…


#46

Tu as une vision du monde très occidentale. Et que ce soit les conserves ou la surgélation, ce sont des techniques qui nécessitent de l’énergie et qui restent limitées par rapport aux quantités à cultiver et à stocker possibles surtout selon les endroits du monde où tu te place.


#47

Oui bien sûr, il y a beaucoup trop de chats, y compris en France. On estime qu’en un an, les chats en France ont tué 500 millions d’oiseaux. Et c’est normal car le modèle mathématique proie/prédateur n’est plus pertinent. Les chats ne chassent plus pour se nourrir, ils mangent des croquettes ronron, mais leur instinct de prédateur est toujours là. La population des chats n’est alors plus régulée par l’attrtion de la ressource.
Pour les chats en Australie, c’est pire car la ressource a été drastiquement diminuée par les catastrophes, et les chats continuent leur action prédatrice, alors oui, il faut abattre des chats, beaucoup… !


#48

le vegan n’est pas une question de viande, c’est s’interdire le lait et les oeufs… c’est pour ça que ça fait réagir, il faut être débile.

être simplement vétérarien ne fait réagir personne depuis longtemps.


#49

oui chez moi à la campagne en normandie, si tu manges dehors et que tu t’absentes 5mn, tu reviens et il y a un/des chats sur la table en train de piquer des trucs…

il va sans dire que j’ai réglé le destin de quelques uns.


#50

c’est bien moins que les météorites, les volcans, les ères glacières…

tu ne te laves pas les dents ? les bactéries ne sont pas des êtres vivants ?

ah j’avais raté ce joli passage…

oui c’est naturel, ça s’appelle même un pré salé.

région du mont st michel par exemple, les grandes marées viennent recouvrir les prairies et c’est tout à fait naturel.

l’herbe est salée, on y fait brouter des moutons… et ça donne l’agneau de pré salé.


#51

C’est plutot simple, soit ça vous gene de voir des vidéo de L214 et dans ce cas, je vous laisse a votre propre culpabilité. Soit vous n’en avez rien a foutre et dans ce cas, qu’est ce que ça peut vous foutre?
Si ça genere de la culpabilité c’est peut etre qu’il y a un problème…

Pour le reste… bah gardez votre position de victime si ça vous chante…


#52

Alors si on veut être précis, végan c’est l’ensemble des produit animaux, et de leur exploitation. Par exemple, certaines marques de lait de coco ne sont pas considérer vegan car elles exploitent des singes pour leur recolte. Et je vous parle pas des conditions de traitement des dits singes.

On peut parler des repas végétarien a la cantine et des gens qui se réunissent pour les interdire?
Non parceque dans les années 80 j’en avait deja régulierement des repas végétarien a la cantine. Omelette, oeuf a la creme et epinard etc etc… Donc des recettes classique mais qu’on a d’un coup tagué “Végétarien” et qui font se levé des foules.


#53

Et bam, jolie argument de merde. Homme de paille tout ça… jouer sur les mots plutot qu’un concept etc…

Tiens c’est marrant, j’ai grandi la bas du coup ça me fait sourire. Je vous invite a salé votre sol avec un ou deux kilo de gros sel au mètre carré, vous allez voir c’est naturel :slight_smile:
En plus c’est génial hein, ça va un peu faire des pré-salé du coup :smiley:


#54

Donc, c’est amusant mais selon ton anecdote, les enfants de personnes veganes avaient accès à des menus adaptés pour leurs enfants, mais ils ont quand même fait chier les autres parents.

Car oui, a travers les menus vegan, il n’était plus seulement question de fournir à leur seul enfants un repas spécifique mais de faire chier aussi les enfants des autres.

Et là vient le second problème avec ces menu, c’est que c’est jamais suffisant pour les extrémistes qui trouvent toujours une raison de retirer des aliments.

Quelle culpabilité. Le problème avec L214, c’est qu’il n’y aura jamais de conditions d’abattages satisfaisantes. Et au lieu d’améliorer les choses en améliorant les conditions de travail des personnels, ils participent à au contraire les aggraver en les stigmatisant toujours plus.


#55

Toujours autant de problèmes de compréhension ? Le monsieur te dit que dans les années 80 il y avait déjà des repas végétariens mais que ça gênait personne, mais que maintenant ces mêmes repas, qui existent depuis des plombes, font chier les gens comme toi juste parce qu’ils sont labélisés “végétariens”.
En gros tu râles pour râler.

Je vois mal en quoi de mauvaises conditions de travail te poussent à sauter à pieds joints sur des poussins pour les écraser pour le fun.


#56

ce qui fait chier les autres c’est pas qu’ils soient labellisés végétarien, c’est qu’ils soient imposés aux autres qui ne sont pas végétariens alors que les végétariens avaient leur enfants qui étaient pris en charge avec leurs spécificités.

Le but des menus végétariens ou des journées végétariennes n’est plus de fournir un repas adapté à des personnes qui ont fait le choix de ces régimes mais bien de l’imposer à l’ensemble des enfants. Quand on fait un menu végétarien le lundi comme le veulent les écologistes, alors le mardi si il y a de la viande, les enfants végétariens eux ne seront pas obligés de manger ce menus et auront au contraire toujours un menus adapté.

Ce qui fait chier les parents, c’est que le respect se fait que dans un sens alors que les enfants avaient déjà accès à des repas adaptés individuellement. Ce qui fait chier les familles, c’est que c’est jamais suffisant comme le montre le problème vegan qui a suivis.

Ca n’est pas que ce soit marqué végétarien sur le menu.


#57

Et quand l’école t’imposes du poulet alors que le gamin n’aime que le boeuf tu râles aussi ?

Si l’école peut apprendre aux enfants qu’il n’est ni nécessaire ni bon de manger de la viande à chaque repas, tant mieux. La nutrition fait aussi partie de l’éducation.


#58

Alors toi tu n’a JAMAIS discuté avec une personne de L214 … mais alors JAMAIS. Des trucs a leur reprocher je peux en avoir mais dire que ce genre d’asso n’a que foutre du personnel et ne dennonce jamais leurs conditions de travail… merde enfin tu va trop loin, ça se voit que tu balance des poncifs et que tu n’a jamais rien lut sur le sujet… faut avoir conscience qu’un moment son inculture elle va se voir. D’ailleurs sur ce genre de sujet ça se voit assez rapidement.

Parceque oui un menu VEGETARIEN par semaine au lieu d’un de temps en temps, de le rendre plus régulier c’est un truc de putain d’extremiste. Faut aussi apprendre a peser ses mots, d’apres faire bouffer des oeufs ou equivalent une fois par semaine a des gosses c’est de l’extremisme? non mais vous vous relisez des fois ?


#59

En proposant de mettre les employés sous surveillance constante de camera et en faisant du badsching sur leur dos. Non, il n’a aucune envie d’améliorer les conditions de travail des employés de la part de personnes qui sont contre le fait d’abattre des animaux pour les manger et qui ne seront jamais content.

Tu veux travailler toi sous une cameras de surveillance qui serait laissée accessible à n’importe qui. C’est des conditions de travail qui te semblent acceptable pour toi.

Tu accepte d’imposer alors aux autres des choix alimentaires contre leur volonté et leur droits qui ne sont pas respectés contrairement à ceux des vegetariens qui tous le temps ont le droit à des menus adaptés ce que tu refuse par ces menus imposés.
De plus l’extrémisme est surtout dans la fuite sans fin comme le montre la question du veganisme qui fait que même pour les végétariens ca ne sera jamais suffisant.


#60

Tu n’a pas parlé de porc, ca aurait été plus amusant.

L’école permet déjà d’aider pas mal les familles dans le besoin avec la cantine en leur donnant accès du mieux possible à des repas équilibrés. Donc oui, c’est mieux d’avoir à ce niveau de la viande pour ces personnes.

Et avant de leur apprendre à ne pas utiliser un animal entièrement, elle serait plus intéressante en remettant dans les possibilités culinaires de morceaux qui sont disparus dans les familles aujourd’hui (foie, boudins, cœur, langue, abats, pieds ou oreilles de cochon, …) Mais cela nécessiterait de bon cuisiniers.

Le problème de la cantine est d’abord qu’elle n’ouvre pas à la diversité et qu’aujourd’hui tu as une grosse perte de connaissance dans les jeunes générations. On perd des aliments d’années en année comme avec le lapin et on continue sur cette voie désastreuse avec le veganisme.


#61

A la base, une des raisons qui fait que les cantines scolaires font quasiment toujours de la viande (ou poisson) dans le plat… c’est justement pour être sur que chaque enfant aura au moins sa portion journalière (vu que c’est pas garantie du tout avec les parents le soir…, aussi bien pour des raisons financières que “pratique”: le repas du soir étant plus léger)