Commentaires : Exoplanètes : faut-il en finir avec la « zone d'habitabilité » ?

mars
astrophysique
exoplanète
Tags: #<Tag:0x00007f3d2a4d6b10> #<Tag:0x00007f3d2a4d69a8> #<Tag:0x00007f3d2a4d6840>

#1

La nouvelle en devient tellement fréquente qu’elle ne surprend même plus. « Une exoplanète dans sa zone habitable », « Un Nouveau Monde habitable découvert », « une soeur jumelle de la Terre pouvant accueillir la vie »… Des gros titres qui parfois peinent à rappeler que pour l’instant, aucune trace de vie n’a été détectée ailleurs que sur Terre et que jusqu’à preuve du contraire, nous sommes seuls dans l’Univers. Alors, faut-il accuser les journalistes de survendre les infos scientifiques et de faire du clickbait….

Par Hugo Ruher
Revenir à l’article


#2

“… jusqu’à preuve du contraire, nous sommes seuls dans l’Univers.”
Qu’elle est la preuve scientifique appuyant cette affirmation ?..
Un peu comme si une personne aveugle affirmait : “le bleu est un concept imaginaire jamais démontré”… :wink:


#3

C’est un peu le concept de la science. On ne peut pas affirmer des choses tant qu’on n’a pas d’indices convaincants qui vont dans cette direction.

Il serait sans doute plus juste de dire que c’est une question ouverte, on ne peut pas dire qu’il y ait ou non de la vie ailleurs.

Dans cette analogie, tout le monde serait aveugle. Et oui, si tout le monde est aveugle, le concept de lumière visible n’a pas de sens.


#4

Jusqu’à preuve du contraire, tu es immortel.
Comme chacun d’entre nous qui lit ce forum.
Jusqu’au jour où…

Etant donné qu’on n’a pas trouvé de trace de vie dans l’Univers, il n’est pas faux de dire que “jusqu’à preuve du contraire, nous sommes seuls”.

Le bleu est effectivement le nom donné à la perception que l’homme a (via les yeux et le cerveau) des photons aux environs de 450 nm.

Ces photons, on sait qu’ils existent.
Mais personne ne sait si ma réaction aux photons de cette longueur d’onde est la même que la tienne (autrement dit, si je vois le même bleu que toi - peut-être que toi, tu vois du vert là où je vois du bleu). On a bien les daltoniens qui ne font pas la différence entre vert et rouge : donc pour eux, ces couleurs n’existent pas (ou du moins, il n’y en a qu’une seule qui existe).

On sait que des animaux voit en noir et blanc, donc pour eux le bleu n’existe pas en tant que tel, mais que c’est juste une nuance de gris qui peut d’ailleurs se confondre avec des gris d’autres longueurs d’onde.

Et puis on peut imaginer des personnes ou des formes de vie qui ne verraient pas la lumière avec les yeux, mais le ressentiraient via leur peau ou via d’autres organes qu’on ne peut même pas imaginer (les sourds peuvent écouter de la musique en “sentant” les vibrations sonores).

Donc, on n’est pas loin de dire qu’en fait, le bleu est bien un concept et qu’on n’est même pas sûr qu’il existe puisqu’il dépend du “récepteur”. Le seul truc qui existe, ce sont des photons de 450 nm de longueur d’onde.


#5

Il ne faut pas confondre la connaissance de l’existence d’un phénomène avec son interprétation !..

Bien sûr que le bleu existe : les 450 nm que tu évoques sont scientifiquement vérifiables. L’interprétation personnelle qu’en fait tout un chacun, en l’appelant toutefois tous communément cela le “bleu”, en est une autre…

Un peu comme écrire : “il n’y a pas de vie sur Mars” dépend de ce que l’auteur interprète comme étant la vie !..

S’il considère que “la vie” ne peut nommer qu’une civilisation simili humaine, alors oui, certes, il n’y a pas de vie sur Mars (pourtant localisée dans la zone “habitable” et “habitée”).

Si, comme certaines agences (NASA, ESA, …) qui dépensent des centaines de millions pour essayer d’obtenir une réponse scientifique à cette question, l’existence de la vie peut “simplement” se traduire par une présence microbienne dans un sol gelé, en présence d’eau liquide ou de glace (voire même, dans des conditions autres)… alors là, dans ce cas, on ne peut encore “scientifiquement” rien affirmer !

Le fond de cet article est pertinent, mais sa démonstration fait preuve des mêmes raccourcis qu’il se propose de dénoncer… :wink:


#6

Et non, je ne pense pas être immortel. Etre conscient de cela permet de faire ce que l’on a à faire en temps et en heure… :wink:

D’ailleurs, je crois que même mon chat sait cela : Il suffit de claquer une porte pour le voir déguerpir à toute volée… S’il se savait immortel (bien que posséder 7 vies soit déjà un bon début), à coup sûr, il n’aurait peur de rien. mdr