Commentaires : En attendant sa réforme, la Hadopi aura droit à 9 millions d'euros en 2019

P2P
Piratage
Hadopi
droit-dauteur
Tags: #<Tag:0x00007f920d1ae068> #<Tag:0x00007f920d1adf28> #<Tag:0x00007f920d1adde8> #<Tag:0x00007f920d1adca8>

#1

Afin de maintenir la pression sur les internautes se livrant à du téléchargement illégal d’œuvres culturelles sur le net, mais aussi pour qu’elle soit en mesure de poursuivre ses autres missions (soutien de l’offre légale, labellisation de moyens de sécurisation et régulation des mesures de protection des droits), la Hadopi bénéficiera en 2019 d’un budget de 9 millions d’euros C’est ce qui ressort de la présentation du projet de loi de finances 2019 du ministère de la Culture, survenue lundi….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

Ce serait déjà pas mal qu’ils s’affairent a rendre le contenu accessible a tous techniquement et financièrement.
Parce que lorsqu’un film/série n’est pas disponible sur Netflix/Amazon on est censé faire comment ? Payer encore un troisième abonnement ? Acheter le DVD, la VOD pour un seul visionnage ?
Je serais ravi de pouvoir me passer du P2P/Streaming et de pouvoir payer ma part aux gens qui ont bossé pour créer ces contenus mais parfois c’est la seule option disponible


#3

Et après on traite les chômeurs de parasites…


#4

Plus de contrôles ! Plus d’impôts ! Plus de répression !

Bienvenue en France !


#5

Faut bien assurer un ptit revenu aux copains en attendant de leur refiler une autre pantoufle inutile, coûteuse mais rémunératrice.

On n’est pas bien dans le Nouveau Monde là ? Paisible ? À la fraîche ? Décontracté du gland ?


#6

Saviez-vous que HADOPI est un site “pirate” qui viole la “propriété intellectuelle” d’une entreprise ? HADOPI propose une contrefaçon de publication qui s’appelle “L’essentiel”. Or comme vous pouvez le vérifier ici, L’essentiel est une marque déposée pour une autre publication. Vous pouvez également retrouver cette information sur le site INPI.fr. La publication originale est ici. Bref, n’est-ce pas un comble pour une soit disant “haute autorité” supposée faire de la pédagogie ?


#7

et dans ce cas, ton “Essentiel” viole également une marque déposée plus tôt
https://bases-marques.inpi.fr/Typo3_INPI_Marques/marques_fiche_resultats.html?index=17&refId=4367594_201744_fmark

Soyons sérieux deux secondes : est-ce que cette publication suisse a entamé une procédure contre Hadopi ?


#8

Ton lien ne donne pas de résultat… mais je ne pense pas que l’ayant droit ait entamé une procédure… je ne pense pas que le petit site HADOPI (qui a environ 0 visiteurs par an, même s’il coûte très cher aux contribuables) soit mieux référencé qu’un journal luxembourgeois qui a enregistré sa marque de publication dans 3 pays différents, dont la France.

Mais puisque tu parles de procédures… est-ce qu’il y a eu une procédure des ayants droits de Rihanna contre l’abonné qui était le 1er condamné de la HADOPI ? Est-ce qu’il y a eu une procédure des ayants droits de Rihanna contre la “pirate” qui n’était pas l’abonné internet, qui est connue, et qui n’a pas du tout été inquiétée dans cette affaire ?

Comment veux-tu être sérieux deux secondes avec une loi aussi débile qui ne condamne pas les “pirates” mais uniquement des abonnés ?


#9

Recherche l’essentiel en classe 41.

Mais renseigne-toi sur le fonctionnement des marques. Ce n’est pas parce deux marques portent le même nom que l’une viole le droit de l’autre.

Je n’en sais rien et je m’en fous. Mais je ne vois pas le rapport avec le point que tu as soulevé.


#10

Le droit des marques confère à une entreprise, une association ou un particulier le monopole d’exploitation de la marque pour le type de produits ou services qu’elle accompagne. (d’après Wikipedia)

C’est bien le problème, les gens s’en foutent que des racailles de députés godillots ont été payés pour écrire n’importe quoi dans la loi à la demande de Sarkozy/Albanel/Riester. Que penses-tu du fait qu’un abonné ait l’obligation de “sécuriser” sa ligne, et que la loi indique que la HADOPI va fournir pour cela des “spécifications fonctionnelles pertinentes” (Article L331-26 du “Code de la propriété intellectuelle”) ?

Après presque 10 ans et des fonds publics énormes gaspillés, il n’existe aucune spécification fonctionnelle pertinente pour cela… donc où est le respect de la loi de la part de cette “haute autorité” ?

Et aujourd’hui ces racailles veulent 9 millions d’euros de plus de la part des contribuables ? :thinking:


#11

Ce n’est pas parce que tu as le monopole que ceux qui l’utilisent viole ton droit. Qui te dit qu’il n’y a pas eu un accord ?

Maintenant, est-ce qu’un journal et une lettre d’information sont le même type de produit ?

mais bon, Hadopi, c’est le maaaaaal donc ils sont forcément en tort.