Commentaires : Élections européennes : quatre pirates débarquent au Parlement

Europe
Parti Pirate
parlement-européen
Tags: #<Tag:0x00007f920f04b2a0> #<Tag:0x00007f920f04b110> #<Tag:0x00007f920f04af30>

#1

Cela se confirme scrutin après scrutin : les élections européennes réussissent bien au Parti pirate. Dimanche 26 mai 2019, le mouvement est parvenu à récupérer 4 sièges sur les 751 qui étaient en jeu. Jamais la formation politique, née au milieu des années 2000 sur des problématiques liées au droit d’auteur et aux libertés numériques, n’avait connu un tel succès à l’échelon continental. Et en France ? Le Parti pirate français a recueilli 31 684 voix, selon les statistiques données par le….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

L’europe ne sert à rien, sinon à nous faire chier, cas telle fait pour nous depuis quelle existe ?, j’ai beau chercher je trouve rien, quand il y aura une fiscalité unique, un salaire minimum unique, des droits sociaux unique, ont pourra parlez d’union, mais c’est loin d’être encore le cas.
Cette europe et dominé par les capitaliste, et les lobby, qui ne pense cas faire du fric, devrais plutôt s’occupé de la souffrance des peuples, mais comme d’habitude maintenant qu’il sont élue ils feront ce qu’il voudrons, sans ce préoccupé de nous, alors moi je dis merde à l’europe.


#3

Typique de toute personne vivant dans sa bulle :confused:
Je vais lancer quelques trucs qui ne servent à rien, à part nous faire chier :

  • Monnaie unique, parce que c’est mieux lors des voyages en voiture France-Croatie d’avoir des Francs, des Deutchmarks, des Schilling autrichiens, des Lires italiens, des Tolars et des Kunas… Bien sûr, on connaît la valeur ce qu’on achète !
  • ERASMUS : Les jeunes n’ont pas besoin d’aller ailleurs qu’en France pour leurs études. D’ailleurs, 4 établissement pour l’enseignement vétérinaire, c’est laaargement suffisant !
  • l’Itinérance dans l’union européenne : Y’a que les riches et les étrangers pour appeler à l’étranger. Et merde pour ceux qui habitent près de la frontière !

#4

Faible dynamisme : retard dans l’économie du savoir
En terme de dynamisme on constate un décrochage croissant entre l’UE et les autres pôles économiques. Le taux de croissance annuel moyen entre 1996 et 2005 a été de 9% en Chine contre 2.7% pour l’UE. Le retard s’exprime surtout en matière d’Education, de Recherche et de nouvelles technologies car les budgets sont insuffisants.
Une crise démographique
L’UE est confrontée à un grave problème de vieillissement démographique. De plus, l’indice de fécondité chute avec une moyenne européenne à 1.4 enfants pas femme. La part de la population européenne dans le total mondial pourrait passer à 5% en 2050. Cette évolution aurait des conséquences importantes sur l’économie car la population active devrait commencer à décliner à partir de 2020.
Une crise politique
La puissance économique est également menacée par la difficulté de l’unification politique. En effet l’UE est à géométrie variable donc difficilement gouvernable. 10 Etats membres n’ont toujours pas intégré la zone euro. 22 sur 27 font partie de l’espace Schengen et 4 sont associés. De plus certains pays de l’UE appartiennent à d’autres organisations comme l’OTAN.
Difficile politique étrangère commune. L’espace politique européenne se résume aujourd’hui à la juxtaposition d’Etats-nations qui amoindrit l’influence de l’UE dans les négociations internationales avec l’OMC et à l’ONU, ou face à des conflits armés majeurs. Un projet de traité constitutionnel a été refusé par les citoyens français et hollandais en 2005. La faiblesse de l’UE sur la scène internationale s’illustre dans l’incapacité à construire un espace de défense à part entière, qui équilibrerait la situation hégémonique de l’OTAN.
Des inégalités territoriales croissantes
Différentiel économique majeur entre l’Est et l’Ouest. Le PIB par habitant dans les nouveaux pays membres de l’UE est jusqu’à 18 fois moins élevé qu’à l’Ouest. En revanche, leurs taux de croissance sont bien supérieurs à ceux des pays de l’Ouest.
Il existe des différences de développement économique entre les nouveaux pays membres selon leur degré de proximité avec les riches occidentaux. Les régions périphériques comme la Roumanie ou la Bulgarie présentent des taux de croissance bien moindres, un fort archaïsme des structures de production et un taux de chômage élevé. D’où les migrations de l’Est vers l’Ouest (Pologne, Hongrie, République Tchèque).
Les grandes villes sont les principales gagnantes économiques de la construction européenne. La première place revient à la mégalopole européenne qui regroupe notamment Londres, place financière mondiale; Bruxelles, pôle politique; Milan, capitale de la mode; Francfort, capitale financière (BCE); Rotterdam. Mais à l’échelle de l’Union, la dorsale européenne alimente un drainage des flux qui se fait par les grandes villes au détriment des espaces environnants. On remarque particulièrement cette tendance dans les nouveaux pays membres : écart entre les capitales nationales qui concentrent et reçoivent tout et le reste du territoire qui s’appauvrit.
Les espaces frontières de l’UE sont confrontés à une pression croissante pour la sécurisation face à l’afflux permanent des migrants venus du Monde entier. Les frontières doivent déployer des mesures très coûteuses.


#5

C’est quand-même cool d’avoir quelques pirates. Je pense que s’il y avait une liste à cocher, ils auraient eu plus de voix en France. Dans ma ville, il n’avait de tract que pour des candidats millionnaires…

  • PIB croissance etc… Je pense que personne n’en a rien à foutre ici
    C’est pas compliqué d’obtenir une croissance égale à la Chine, l’Inde et l’Etiopie… C’est juste que personne en Europe ne veut vivre comme eux ! En plus certains écolos disent que c’est pas bien du tout la croissance à tout prix
  • Démographie : Le Japon est en plein dedans. Pour l’instant, ça va à peu près chez nous, et la Chine va être GRAVE dans la merde avec sa politique de l’enfant unique…
  • Puissance économique : bof, pour l’instant Airbus n’est pas trop dans la merde
  • Puissance militaire : Pas d’armée face à l’OTAN ? WTF ?! L’OTAN, tu retires les Etats-Unis et la Turquie, c’est DÉJÀ une armée européenne !

La Roumanie a le 2eme taux de croissance la plus élevée d’europe.
La Bulgarie, c’est le double de la France

Franchement, le cours du dessous des cartes, que ce soit maintenant ou dans un monde parallèle où l’union européen n’existerait pas, ça N’AURAIT RIEN CHANGÉ. Les seuls fautifs de tous les maux actuels, ce sont les nazis de la 2nde guerre mondiale ! Merci d’éviter le HS


#6

Moi, ça ne me fait pas chier de pouvoir aller un peu partout en Europe sans demander de visa ; ça ne me fait pas chier d’utiliser la même monnaie un peu partout en Europe ; ça ne me fait pas chier de ne pas avoir de frais bancaires quand je tire de l’argent dans la zone euro ; ça ne me fait pas chier de pouvoir utiliser Internet en Europe en utilisant mon forfait français ; ça ne me fait pas chier que mes enfants aient pu faire des études à l’étranger.

Comparaison complètement absurde : le point de départ de la Chine était très inférieur à celui de l’Europe.
Une voiture qui passe de 0 à 100 km à une accélération de 100% ; une voiture qui passe de 100 à 200 km/h à une accélération de 50%. C’est moins bien ?
En attendant, celle à 200 roule deux fois plus vite que celle à 100 km/h.
La Chine est à la 72e place au PIB/habitant : juste derrière la Guinée équatoriale !

En plus, les chiffres de l’économie d’Etat chinoise sont à prendre avec de sacrées pincettes.

Rien à voir avec l’UE. Et idem que pour l’argument précédent : au fur et à mesure que les pays se développent, la politique de contraception se développe, la politique de retraite se développe. Donc les gens ont de moins en moins d’enfants.

Oui.
Et alors ?

Idem plus haut. Il faut à la fois comparer les pourcentages et les valeurs absolues.


#7

Si je comprend bien, seul l’europe vous interesse pour voyager sans passeport, et pour payez avec la même monnaie, le reste vous importe peut, le fait que les salaires ne soit pas aux même niveau, c’est pas grave?, que l’accès aux soins ne soit pas égale, c’est pas grave, que la pauvreté augmente, tous çà ceux n’est pas grave, temps que vous pouvez voyager et dépensé votre argent.


#8

Ai-je dis si c’est grave ou pas ?
Je réponds juste à ton affirmation “l’europe ne sert à rien”.
Et je montre par quelques exemples que c’est faux.
Maintenant, que l’Europe ne soit pas parfaite, tout le monde en convient.
Mais dire, comme tu le prétends, “puisque l’Europe n’est pas 100% efficace, alors elle est 0% efficace”, c’est juste débile.

Et juste un point : au Portugal, les salaires sont deux fois moins élevés qu’en France. Mais les prix sont également deux fois moins élevés.

C’est juste complètement faux si vous n’indiquez pas sur quelle période vous vous placez.
Depuis l’instauration de l’Europe en 1957, la pauvreté a diminué de façon drastique.


#9

Que des choses extrêmement importantes pour la vie de tous les jours, en somme…

  • En ce qui concerne l’euro :

La monnaie est toujours une question compliquée, tant elle mêle, dissimule ou au contraire souligne des mécanismes économiques et financiers qui parfois n’ont rien à voir avec elle. Mais globalement, les produits importés coûtent plus chers à cause de la politique de l’euro fort, et les exportations hors UE de la quasi totalité des pays membres de la zone euro n’ont pas décollées (excepté pour l’Allemagne et certains pays dits du Nord). Ce qui fait que les entreprises françaises (petites ou moyennes) ont beaucoup de mal à avoir des débouchés à l’international quand leurs sites de productions sont basés en France. Résultat : la France est presque devenue un désert industriel. Certes ce n’est pas à mettre complètement sur le dos de l’euro mais il est clair que ça n’a pas aidé (comme cela avait été promis). Il y a également la politique de la BCE qui est un suicide monétaire, notamment l’interdiction de jouer sur l’inflation, qui pourrait pourtant aider l’État à servir une politique d’investissements sur le long terme ou aider des pays qui se retrouvent en difficulté à cause d’une conjoncture économique défavorable (coucou la Grèce !). Si tu fais le ratio avantages/inconvénients de l’euro, en fait tu y gagnes 2 semaines l’année quand tu pars en camping en Espagne et tu en chies les 50 semaines restantes… Pas terrible.

  • En ce qui concerne Erasmus :

C’est très cool toussa toussa, mais faut pas angéliser le truc non-plus. La destination préférée des étudiants Erasmus, et de loin, c’est l’Espagne… Alors j’ai rien contre l’Espagne hein mais lorsqu’on fait des enquêtes auprès des étudiants c’est d’abord le soleil, le faible coût de la vie et les soirées qui arrivent largement en tête des arguments pour partir, bien avant la qualité des universités et des enseignements. Bizarrement y a beaucoup moins de monde pour aller se peler les miches en Pologne alors que le pays dispose de certaines des meilleures écoles de médecine d’Europe (pour ne prendre qu’un exemple). Erasmus a juste permis à des étudiants européens en fac de lettres classiques du VIIIe siècle d’aller se bourrer la gueule à Barcelone à bas coût. Tant mieux pour eux, j’ai pas envie de remettre en cause le programme Erasmus. En revanche, faut juste être un peu honnête : “Erasmus a permis a des étudiants d’aller étudier dans d’autres pays” juste non : ça se faisait avant Erasmus et ça se ferait après si le programme s’arrêtait. Quant à la validité de l’expérience et des diplômes Erasmus, mouais mouais… Et sans parler de toutes les galères que les étudiants vivent une fois sur place (logements insalubres, arnaques, petits boulots pour survivre à côté et précarité en général, etc.).

  • En ce qui concerne l’itinérance :

Oui, enfin là encore, ça a mis plus de 10 ans à voir le jour et ça ne concerne que les touristes et les quelques frontaliers qui doivent passer des coups de fil de l’autre côté. Pour la quasi totalité des Européens, ça ne change rien à leur vie. Et puis surfer sur Internet depuis l’étranger avec ton forfait français reste quand même limité à un plafond et les opérateurs ont pas tellement envie de jouer le jeu.

Bref, faut avoir l’honnêteté de reconnaître que l’Union a un impact sur le quotidien des Européens et pas forcément le plus positif. On a assez parlé de l’article 13 ici pour savoir que le manque total de démocratie à l’échelle européenne génère des aberrations qui sont bien plus nocives que les quelques bienfaits qu’on peut en tirer. Parce-que faudrait quand même pas oublier d’où vient l’UE : c’est d’abord la CECA puis la CEE, c’est-à-dire aussi et avant tout une Sainte-Alliance des industriels européens, par et pour eux, sacralisée ensuite par la libre circulation des biens et des capitaux (bizarrement, c’est beaucoup plus simple de suspendre les accords de Schengen que de demander des comptes aux marchés financiers…).


#10

Rien à voir avec l’Euro, mais avec le fait que les salaires dans des pays comme la Chine sont beaucoup beaucoup plus bas.
Sortons de l’Europe et de l’Europe et divisons les salaires par 10 pour que les industries se réimplantent en France.

Eh oh ! Bienvenue au 21e siècle : nous ne sommes plus un pays industriel et nous ne le serons plus jamais, nous sommes un pays de services.

Pas des enquêtes, mais une enquête.
Cela dit, à mon époque, la destination préférée des étudiants français était Grenoble parce qu’à côté des stations de sport d’hiver. Du coup, Grenoble est devenu un centre universitaire majeur en France.
Sinon, concernant les Français, ils partent en priorité au Royaume-Uni (18.9%), puis en Espagne (17.7%) et en Allemagne (11.7%). L’Italie, le Portugal et la Grèce arrivent très très loin, donc les explications sur le soleil et la fête, tu repasseras. A moins qu’on parle du soleil londonien et qu’on estime que les italiens ne font jamais la fête.

Tu confonds simplement les endroits où ils aimeraient aller et les endroits où ils vont vraiment.

Mais ça a vu le jour.
Cela concerne également tous les professionnels qui voyagent.
Quant aux “quelques frontaliers”, c’est par exemple 350.000 Français. Une paille.

Surfer sur Internet avec un forfait français est également limité à un plafond.
Et quel est l’intérêt de l’argument sur le fait que les opérateurs aient ou pas envie de jouer le jeu ?

Petite information : avec mon forfait à 25€, j’ai droit à 20 Go en Europe. C’est sûr que je me sens vachement bridé.

honnêteté ???
:joy:


#11

Je reformule : “La Géographie ne vous intéresse que pour voyager”
ça ne m’intéresse pas de rester à DREUX ou de me taper les transports à Paris avec les gens qui font la gueule. ça ne m’intéressait pas plus que ça de sortir de la région parisienne, maintenant je ne veux plus y revenir. Il y a des trucs cool dans les autres pays, et si j’ai l’opportunité de travailler dans les autres pays, je le ferai !
Après, pourquoi ne pas placer des frontières à l’entrée de chaque commune ? De toute façon les salaires, les accès aux soin ne sont pas égaux en France.

Sinon, si tu tiens tant que ça à l’égalité des salaires en europe (sachant qu’on est des privilégiés en France), serais-tu prêt à gagner 300€ de moins par mois au nom de l’égalité ? L’argent c’est fait pour être dépensé, vu que t’en as pas l’air de vouloir dépenser, t’en as pas tant besoin que ça…

Dernier point : Europa Park > Disneyland


#12

Donc en gros t’es points positifs c’est du confort de petit bourgeois urbain ?
Si c’est comme ça que tu defends l’UE c’est pathétique.
Ne parlons pas de l’impossibilité de d’évaluer la monnaie ou du fait que l’euro est un deutchsmark sous évalué qui permet à l’Allemagne d’avoir d’énormes excédents commerciaux.
Ne parlons pas de l’impact de la monnaie sur la competitivité française qui fait delocaliser la production ou les salariés en Europe de l’est.
Ne parlons pas non plus des paradis fiscaux présent autour de nous non parlons d’ erasmus.
Ils sont convaincants les défenseurs de l’UE c’est sur


#13

J’ai rarement autant de conneries en un post et en plus l’auteur de ce mensonge en est fier.
Entre la démographie qui ne concerne pas l’Europe (puisqu’elle est en baisse) mais l’Afrique et l’inde.
L’enfant unique qui n’existe plus en Chine depuis quelques années.
Les troubles de l’UE à cause des nazis alors que les fondateurs de l’UE sont d’anciens nazis ou collabo pour certains.
Ou ça parle de la croissance des pays de l’est sans mentionner qu’ils étaient au fond du toru et qu’ils s’en sortent grâce aux subventions.
Là fameuse armée européenne qui n’est en fait que l’armée française (il n’y a que la France et la grande Bretagne qui ont une armée) et qui est soumis à l’otan puisque aucun pays de l’est ne veut en sortir.
Bref ridicule.


#14

C’est quoi le confort du petit bourgeois urbain ?


#15

[quote=“twhistouche, post:13, topic:72813, full:true”]
Les troubles de l’UE à cause des nazis alors que les fondateurs de l’UE sont d’anciens nazis ou collabo pour certains.
[/quote] Oh, un membre de la secte Asselineau.


#16

La PAC, c’est pour les bobos urbains ?

Et les entreprises qui peuvent commercer librement à l’intérieur du marché unique, c’est uniquement un confort ?

Et s’il n’y avait pas eu l’Europe pour casser les monopoles publics sur les télécommunications et que France Telecom était toujours l’opérateur historique en position de monopole, tu penses que ton tarif téléphonique fixe, mobile et Internet serait aussi bas ? Ah oui, pardon, ça c’est juste du confort de petit bourgeois : les pauvres, ils n’ont pas besoin d’avoir le téléphone.

Parce que tu penses sérieusement que si la France était en dehors de l’UE, elle aurait le poids économique et financier suffisant pour se frotter à la Chine, aux USA et au reste de l’UE ?

L’UE dépense chaque année plusieurs dizaines de millions d’euros pour faire la promotion des produits agricoles européens dans le reste du monde. Tu penses que la France aurait la même visibilité ?

Ah bon ? C’est nouveau ça
Les espagnols, les italiens, les allemands et les grecs vont apprécier.

Lesquels ? Des noms !