Commentaires : Droit d'auteur : YouTube appelle les vidéastes à protester contre une directive qui n'aura quasiment pas d'impact sur eux

Europe
YouTube
droit-dauteur
Tags: #<Tag:0x00007f9211a158d8> #<Tag:0x00007f9211a152c0> #<Tag:0x00007f9211a15018>

#1

C’est une prise de position comme YouTube en a rarement faite. Dans un texte publié le 22 octobre sur les orientations et projets de la plateforme, sa dirigeante Susan Wojcjicki a appelé les vidéastes à faire entendre leur voix contre un article de la directive européenne sur le droit d’auteur adoptée au mois de septembre. Un article qui pourrait « changer drastiquement » Internet ? L’article en question est l’article 13. Il contient une série de mesures pensées pour mieux protéger les droits d’auteur sur….

Par Perrine Signoret
Revenir à l’article


#2

Mais pendant ce temps, Youtube continue d’avoir son content-ID débilement configuré.

Avec mes kids on regarde souvent les vidéos du joueur du grenier, nostalgie tout ça, et on a appris qu’ils n’ont plus AUCUNE vidéo de 2018 encore monétisée, leurs flux de revenus sont “claimés” par divers ayant-droits à cause, à chaque fois, de quelques secondes d’utilisation.

Vous imaginez, une vidéo de vingt minutes, une semaine de travail, qui ne rapporte plus rien parce qu’elle contient trois secondes de musique de cirque (oui, pour trois secondes), parce qu’un type a racheté le catalogue de musiques de cirque et envoie massivement des claims sur les vidéos les utilisant ? Un exemple parmi tant d’autres.

Youtube pourrait respecter le fair use, et appliquer par principe un rejet des claims pour les usages courts.
Youtube pourrait appliquer un prorata temporis, et rediriger le flux de monétisation en fonction de combien de temps de vidéo contient des contenus litigieux.

Mais non.
Ils s’en fichent.

Alors, côté hypocrisie, Youtube, ils se posent bien, là.


#3

Oui sur le coup c’est complètement hypocrite.
Ca m’étonnerai pas que ça fasse partie de la pression que Google essaye de mettre sur l’Europe, avec le coup des Google Apps à 35€, et à l’approche des élections européennes.


#4

On en parle des vidéos démonétisées pour des raisons absurdes ? Les vidéastes qui doivent édulcorer leurs contenus ?

Je ne vois pas pourquoi les vidéastes se lèveraient en masse pour défendre Youtube alors que Youtube les spolies de leurs contenus !


#5

C’est assez étonnant de leur part car ils sont pas spécialement concernés.
Peut-être le 2. de l’article 13 ? Mais ils doivent déjà le faire ou le faisaient “à discrétion” alors que c’est généralisé.


#6

Le soucis là c’est la monétisation… dépendre des revenus publicitaires d’une plateforme privée c’est pas vraiment un bon plan de carrière… C’est bien pour ça qu’ils ont tous des teepee et cie.