Commentaires : Disney oublie de renouveler un DRM d'un jeu vidéo, le rendant injouable

Copyright Madness
Brevets
Marques
droit-dauteur
Tags: #<Tag:0x00007f92094383f0> #<Tag:0x00007f92094382b0> #<Tag:0x00007f9209438148> #<Tag:0x00007f9209438008>

#1

Copyright Madness Player 1. On le dit et on le répète, les biens dématérialisés que nous achetons ne nous appartiennent pas. L’anecdote suivante nous le rappelle une fois de plus. Des joueurs ont fait l’amère expérience qu’il ne leur était plus permis de jouer au jeu vidéo Tron : The Evolution, sorti il y a quelques années. En effet, en essayant de lancer le jeu, ils ont constaté que cela ne fonctionnait pas. Un message d’erreur indiquait que la licence a….

Par Lionel Maurel et Thomas Fourmeux
Revenir à l’article


#2

Juste un truc, j’ai fait une recherche sur le sujet de l’écrivain qui a voulu trademarker “Dark”: elle a rétropédalé depuis 5 jours au moment où je l’écris, reconnaissant n’avoir rien pigé au truc, disant ne pas avoir réalisé qu’au lieu de protéger ses titres à elle “dark truc, dark machin, dark bidule” elle tentait de s’arroger l’usage exclusif du mot quel que soit le titre dans lequel il s’insère.

Avec excuses, la totale.

Bref, apparemment, un cas de stupidité vis à vis du fonctionnement du droit, plutôt qu’une tentative diabolique.
Quelque-part, c’est mieux que rien.

Mais si vous voulez vous faire plaisir, vous avez d’autres auteurs qui ont tenté de trademarquer d’autres termes courants et ont ensuite tenté de menacer les rivaux, y a moyen de s’amuser en lisant les articles sur le sujet.


#3

conclusion : ne plus “acheter” louer en faiut de jeux avec DRM, donc GO Humble Bundle et autres GOG.com