Commentaires : Des physiciens apportent des preuves d'une cinquième force fondamentale dans l'Univers

physique
Énergie
nucléaire
matière-noire
Tags: #<Tag:0x00007f3d2a80e968> #<Tag:0x00007f3d2a80e7d8> #<Tag:0x00007f3d2a80d9c8> #<Tag:0x00007f3d2a80d798>

#1

Le « Modèle standard » représente aujourd’hui l’ensemble des découvertes et des théories sur la structure de la matière. Ce modèle postule que l’Univers est constitué de douze particules élémentaires et de quatre forces fondamentales. Dans un article de recherche mis à disposition sur la plateforme arXiv, le 20 novembre 2019, des scientifiques apportent de nouvelles preuves de l’existence possible d’une cinquième force fondamentale. Tous les phénomènes physiques de l’Univers proviennent de ce que les physiciens appellent des interactions élémentaires. Chacune de….

Par Marcus Dupont-Besnard
Revenir à l’article


#2

Encore une fois, pitité, n’allez pas dans la direction de TrustMyScience et de leurs articles putaclic.
ArXiv est un site de PREpublication.
Leur étude n’a même pas encore été lue par un comité de pairs dans le cadre d’une publication, et vous le spécifiez bien en toute fin d’article.
Pour l’instant, ça a autant de valeur qu’une publication qui mentionnerait des preuves d’un canard géant du côté de Betelgeuse.

Attention, je pense bien que ce sont des gens sérieux et qu’ils ont trouvé quelque-chose.
Mais attendons la publication et la relecture pour crier à la découverte d’une nouvelle particule exotique.
Et attendons aussi, avant d’attacher cette particule à une nouvelle force fondamentale, qui bousculerait pas mal de chose.


#3

La gravité n’est pas une force…


#4

Bonjour,
Nous précisons bien dans l’article que la recherche est sur arXiv et qu’elle est soumise en ce moment à la révision par les pairs


#5

…mais la force Gravitationnelle si.


#6

“il interagit avec les neutrons, ce qui n’est le cas d’aucune des quatre forces”.
??
Le neutron est un assemblage de particules liées par la force nucléaire forte, et peut être produit ou interagir via la force nucléaire faible pour les désintégrations bêta …


#7

Oui, et un neutron a une masse, donc il est affecté par la gravité aussi.


#8

Non plus…

Elle énonce notamment que la gravitation n’est pas une force, mais la manifestation de la courbure de l’espace (en fait de l’espace-temps)


#9

L’Univers est gouverné par quatre forces fondamentales : la force forte, la force faible, la force électromagnétique et la force gravitationnelle.

https://home.cern/fr/science/physics/standard-model

Ii faudra prévenir le CERN pour qu’il corrige.


#10

Alors, pour avoir commencé à creuser la question, c’est beaucoup plus compliqué que je ne le pensais.

Pour faire simple l’appellation “force” pourra être aussi bien correcte qu’impropre.

Cela peut dépendre de la définition qu’on donne au terme force, du domaine d’étude (physique quantique ou cosmologie ?) mais aussi du niveau d’approximation (physique newtonienne ou relativité générale ?), etc…

Plus globalement, le terme “d’interaction” semble préférable


#11

La gravité, c’est une déformation de l’espace et du temps. Ce n’est pas une interaction à distance comme les autres “forces”.

Après, du point de vue macroscopique, on peut l’approximer par une force en considérant l’espace comme isotrope et homogène, mais techniquement, la “force de gravité” n’a pas d’équivalent/de support (bosons de jauge) dans le modèle standard (contrairement aux autres forces).


#12

Je parie que l’angle de séparation est de 1.618 :smirk:


#13

La gravitation, telle que décrite par Einstein, est bien une courbure de l’espace-temps. Et l’effet de cette courbure est quantifiable, et quantifiée par notre bon vieux Newton :
"Deux corps ponctuels de masses respectives Ma et Mbs’attirent avec des forces vectoriellement opposées et de même valeur absolue. Cette valeur est proportionnelle au produit des deux masses, et inversement proportionnelle au carré de la distance qui les sépare. Ces 2 forces opposées ont pour axe commun la droite passant par les centres de gravité de ces deux corps.


#14

Ah, parce que le mouvement des particules n’ est plus influencé par un champ gravitationnel, maintenant? C’est nouveau? ^^


#15

ça ne veut rien dire. Je suppose que tu voulais dire 36° (ou 72°) ?


#16

Où l’on apprend que c’est Newton qui a quantifiée la déformation de l’espace-temps. :joy: :joy:

C’est bien de lire wikipedia, mais encore faudrait il comprendre ce qu’il y a écrit.

Non, ce n’est pas nouveau, cela dépend : par exemple, l’interaction gravitationnelle n’a strictement aucune influence dans le mouvement d’un électron autour du noyau d’atome (de l’ordre de 10^35 fois plus faible que l’interaction électrostatique).
Elle est également quasiment nulle quand on s’occupe des forces qui régissent l’intérieur d’un noyau atomique.


#17

Cites moi une seule expérience qui (dé)montre l’effet de la force gravitationnelle sur un objet quantique et je t’accorde un bon point (voir d’ailleurs, un prix Nobel), car c’est actuellement le saint Graal de la physique quantique: pouvoir savoir si la gravitation existe et comment elle fonctionne (boson? fermions?). C’est de l’union des 2 physiques que l’on parle là, depuis un siècle, personne n’a trouvé une théorie vérifiable expérimentalement.