Commentaires : Des failles de sécurité informatique chez Boeing mettraient en danger ses avions civils et militaires

avion
boeing
Sécurité
Tags: #<Tag:0x00007f920cd53400> #<Tag:0x00007f920cd532c0> #<Tag:0x00007f920cd53180>

#1

2019 restera dans l’histoire de Boeing comme son « annus horribilis ». D’abord et avant tout à cause de la catastrophe industrielle qu’est le 737 MAX, dont les caractéristiques et les défaillances ont causé deux crashs aériens en quelques mois, ce qui a conduit la plupart des États au monde à le clouer au sol en attendant une résolution définitive du problème, qui tarde par ailleurs à arriver. Mais un ennui n’arrive jamais seul, dit le dicton. Cela vient de se vérifier….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

Outre les morts, les défaillances, la sécurité des systèmes d’information, le manque de sécurisation de ses réseaux, les failles de sécurité, la question la plus importante est : est-ce qu’ils ont bien versés leurs dividendes aux actionnaires ? Le reste n’est médisance et billevesée.


#3

Il faudrait que l’assaillant n’ait pas d’avions de chez Boeing pour réaliser une attaque, et je pense qu’on peut dire que tout le monde a au moins un avion de cette industrie au dessus de son pays. Et cela a de l’intérêt pour le pays qui sait exploiter les failles. Jusqu’ici, personne n’en a entendu parler. Les Américains doivent avoir une grande longueur d’avance ici.
Par contre, la France a fièrement acheté des AWACS qui étaient déjà périmés à leur livraison !


#4

J’ai du mal à croire que l’armée ne repasse pas par dessus.