Commentaires : Dans le monde quantique, voyager dans le temps ne déclenche pas d'effet papillon

physique
le-temps
Tags: #<Tag:0x00007f3d29867ca8> #<Tag:0x00007f3d29867b68>

#1

On connaît tous et toutes des fictions de voyage dans le temps. Le personnage remonte dans le passé et se retrouve confronté au dilemme de l’effet papillon : ses actions, même les plus infimes, vont-elles modifier le cours du temps ? La réponse est généralement oui. La théorie du chaos suppose que si l’on change le moindre paramètre des conditions initiales, cela aura forcément des conséquences sur la dynamique du système, en changeant le cours des événements comme des dominos. En dehors….

Par Marcus Dupont-Besnard
Revenir à l’article


#2

Mais… Des changements importants dans le monde quantiques ont ils un impact à notre échelle ?
Évidemment, si à l’instant du big bang la moindre interaction quantique avait été différente, j’imagine que les événements suivants auraient été différents, est aurait alors modifié significativement le cosmos, n’est-ce pas ?


#3

Et oui il y a un effet aussi minime que soit l’interface modifié au temps. Pour en effacé peut importe appelé le comme vous voulez l’énergie, la mémoire de celle ci la seule énergie (volonté) de changer un événement il faudrait en effacé les empreintes soit faire comme si la chose , le moment, l’incident n’aurait jamais existé à même dans sa propre énergie elle même et de l’énergie utilisée car elle même aura un empreintes. Le temps est infini tout comme l’univers, car le temps est partout à même d’arrêter le cour des événements il y a d’autre événement qui se produisent. Pendant que tu reviens que tu arrête le temps il y a un autre temps qui s’écoule le temps que tu arrête n’est pas le même à la même époque. Si tu as trois fil tu en coupe un ok il manque un espace temps mais étant que le temps ne peut être coupé mais seulement déformé, nous qui pouvons nous déplacer dans le temps nous effectuons des changements aussi petit qu’il soit. On ne peut effacé la mémoire du temps le temps ne s’efface pas il a son propre chemin. Donc se n’est pas un geste qu’on doit modifier mais tout l’origine de l’intention en elle même celle même qui provoque un émotions un désir une mémoire instinctive relié à d’autres. La nature elle même a une mémoire. Le premier organismes vivants pour sa propre survie à emmagasiner un instinct de survie en se reproduisant. Aussi banal que se soit l’énergie elle même est source de vie source de temps. Modifier le cœur d’un événement est de provoquer un auto enregistrements de notre propre ADN… C’est de lui dire que peut importe le scénario qui se produira il n’a plus besoin de s’auto enregistrer pour se protéger ou et arrêtera notre propre évolution nous serons à se moment dans une phase encore aujourd’hui je me demande une genre de boucle infini qui déformera l’espace temps. Et qui sera impénétrable par toute autre source d’énergie ou de vie. Si non le calcule faudrait qu’il soit aussi précis que de trouver notre propre planète jumelle dans un univers parallèle.


#4

Il faut bien comprendre l’effet papillon. Quand on dit qu’un battement d’aile d’un papillon va entraîner un ouragan au Japon, cela ne veut pas dire que cela va entraîner un changement radical de climat. Parce que l’ouragan il aura souvent quand même lieu : peut-être une semaine plus tard, peut-être 200 km plus loin.
Pourquoi ? Parce qu’il y a des centaines de millions de papillons qui eux également influent.Or à moins que tous changent de comportement, l’influence d’un seul est peut-être importante localement, pas mais globalement.
(le papillon est une image, bien entendu).

Idem pour les voyages dans le passé. On est revenu dans le passé et on a tué Hitler pendant qu’il était enfant. Et alors ? L’antisémitisme était une valeur de la société allemande. La rancœur contre le traité de Versailles était constante dans la société; Le parti nazi existait et était en guerre ouverte contre les communistes. La guerre aurait eu quand même lieu ; la persécution des juifs probablement égalemen menée par Heinrich ou Goebbels. “Localement”, ce n’aurait pas été la même chose, mais “globalement” si.

Donc là, on a quoi : dans le monde quantique, une perturbation entraîne une modification locale qui s’estompe peu à peu dans le temps à cause du comportement de millions d’autres papillons qui vont continuer à agir et supprimer petit à petit l’effet de la perturbation . On n’est donc pas (n’en déplaise à l’auteur de l’article) en opposition frontale entre le monde quantique et le monde macro (celui que l’auteur appelle standard).