Commentaires : Cette IA de Google abandonne les labels genrés « homme » et « femme » pour les photos

Intelligence artificielle
Google
Tags: #<Tag:0x00007f920c4a5600> #<Tag:0x00007f920c4a54c0>

#1

Les intelligences artificielles n’étant pas des êtres conscients et autonomes, elles sont entièrement dépendantes de leur code source. Cela signifie qu’elles comportent des biais humains, issus des a priori culturels et sociaux des personnes qui les développent. Parmi ces biais, se pose la question du genre. Jeudi 20 février 2020, Google a annoncé une avancée majeure liée à ce sujet : son IA de traitement des photos ne désignera plus les gens comme « femme » ou « homme ». Les potentialités sexistes des IA….

Par Marcus Dupont-Besnard
Revenir à l’article


#2

C’est bien. On a enfin résolu l’histoire foireuse du wage gap. Si on définit le problème entre personne 1 et personne n±1, on voit clairement qu’il n’y a aucun souci de genre dans cette histoire.


#3

J’en ai autant à battre de savoir que mon voisin biologiquement homme est une femme dans sa tête que de savoir s’il est de confession juive, chrétienne ou musulmane… faut arrêter de nous péter les miches avec vos choix personnels à un moment… sinon à quel moment et qui décidera de si on doit inclure des émojis “pastafariens” pour ne pas mettre à l’écart cette minorité ? Bref… continuons avec le non-genrisme et cie puisque c’est à la mode et que ça concerne des milliards d’êtres humains.


#4

En fait Google à changer les labels “homme” et “femme” par “personne”


#5

Donc s’ils renoncent à un critère fondamental pour l’idéologie d’une infime minorité : moi j’ai 50 ans et je fais 1m60 mais dans ma tête j’ai 20 ans et je fais 2m. Peuvent-ils supprimer ces critères qui nuisent à mon identité d’âge (ça existe…) et mon identité de taille ? Le problème avec tout ça c’est que quand on ouvre la boite de Pandore c’est sans fin.


#6

Merci, c’est ce que j’ai voulu exprimer dans mon commentaire, de façon un peu trop brutale.


#7

Pauvre petit chou


#8

Essaie de vivre par et pour toi-même au lieu de reporter tes frustrations sur les autres, tu verras tu seras plus épanoui.


#9

Les gens qui passent leur temps à vouloir imposer leur vision du “no-gender” partout sur internet, ce sont eux qui vivent “par et pour eux-mêmes”, c’est ça ?


#10

Encore une preuve que vous ne comprenez toujours rien à rien aux IA ici, chez les “spécialistes” du numérique… Le code source d’une IA est par définition sans biais puisqu’il ne fait que décrire un réseau de neurones. C’est ce que vous lui faites bouffer ensuite qui peut, éventuellement, créer un biais.

Pour le reste, et pour revenir au délire paranoïaque et obsessionnel de l’identité neutre qui vous caractérise si bien, comme d’habitude on est pas pressés de voir votre monde pourri blindé d’uniformité où on ne pourra plus reconnaître personne par son genre (pour ne pas stigmatiser les vagins), son embonpoint (pour ne pas stigmatiser les gros), sa taille (pour ne pas stigmatiser les nains), sa couleur de peau (pour ne pas stigmatiser les noirs), sa couleur de cheveux (pour ne plus inspirer de blagues sur les blondes allez), sa couleur de yeux, l’épaisseur de ses lèvres, l’opulence de sa poitrine… bref, plus rien pour différencier personne quoi.

Remarquez c’est pas mal, on pourra enfin virer les millions d’émojis infects que vous nous préparez pour opérer la “transition homogène”, et n’en avoir plus qu’un, représentatif de l’ensemble des clones insipides que constitue le genre humain (non-genré pour le coup). On se demande finalement bien à quoi va ressembler le fameux modèle de demain, celui qu’on gravera sur un disque à la con pour l’envoyer à des E.T. pliés de rire en voyant l’évolution pathétique d’une espèce de débiles.

Manque plus que les anti-spécistes pour faire en sorte que les IA ne reconnaissent plus les humains des animaux, et Skynet pourra enfin éradiquer toute forme de vie sur Terre sans discrimination, y compris les insectes jusqu’à la plus petite amibe merdique.

Continuez, on vous regarde, les “progressistes”.


#11

Les gens qui passent leut vie à se plaindre des choix des autres comme toi c’est ça ?
Ils te font aucun mal, fous toi en


#12

Je respecte les choix de tous, ne te méprends pas sur mon discours… mais je respecte aussi le choix des gens qui souhaiteraient qu’une IA puisse identifier un homme ou une femme sans qu’on en fasse toute histoire… ça s’arrête là.


#13

Personnellement‚ je respecte le choix d’une infime minorité de la population du moment où elle ne cherche pas à imposer sa vision à la majorité. L’IA dont parle cet article devrait continuer à différencier le genre homme/femme qui est une réalité et une caractéristique essentielle pour l’ultra majorité.


#14

On nage dans le non-sens. Bien sur que si, un genre peut être pré-supposé à partir de l’apparence, sinon qu’est-ce qu’un genre masculin et qu’est-ce qu’un genre féminin? Le genre devient alors indéfinissable.

Allez. Définissez moi genre masculin sans vous référer à une apparence. Je sens qu’on va bien rigoler.


#15

J’ai les cheveux longs, une perruque et des talons hauts je suis de genre… féminin ?
Perdu c’était réservé au genre masculin au XVIIème.


#16

Et donc ? Ta définition de genre masculin ?


#17

Chromosomes XY


#18

A eux d’en faire une qui le fera, Google a décidé de que son IA ne le fera plus, c’est une société privée, elle fait ce qu’elle veut de ses IA.


#19

Tu parle de sexe et non de genre.

Les transgenres qui ont aussi un chromosomes XY malgré toutes leurs opérations et leurs traitement hormonaux veulent être définies comme des femmes que les traitement aient ou non eut lieu.

C’est comme cela que des violeurs se sont retrouvés dans des prisons pour femmes avec quelques dégâts et des peines supplémentaires.


#20

Et ? Je n’ai aucun problème à les considérer comme des femmes, je dis juste que ce n’en sont pas.
Tu ne peux pas définir le genre indépendamment du sexe sans tomber dans des biais d’époque ou de culture, il n’y a donc pas de définition du genre.