Commentaires : Ces poissons créent constamment de nouvelles espèces en s'accouplant par erreur

animaux
Etude
Environnement
nature
Tags: #<Tag:0x00007f920bf84180> #<Tag:0x00007f920bf84040> #<Tag:0x00007f920c317ea0> #<Tag:0x00007f920c317d60>

#1

Les cichlidés vivent essentiellement dans des lacs d’eau douce, en Afrique, en Amérique latine et en Inde. Cette famille de poissons a l’habitude de se tromper de partenaire pendant les relations sexuelles. Mais on ne parle pas ici d’un mauvais choix amoureux le temps d’une nuit. Chez les cichlidés, il arrive à la femelle de s’accoupler avec une toute autre espèce. Et ce n’est pas sans conséquence. Une étude publiée le 3 décembre 2019 dans Nature Communications rapporte une variété….

Par Marcus Dupont-Besnard
Revenir à l’article


#2

Comment ça “par erreur” ?! Militons plutôt pour la libération sexuelle des poissons !

Mouais, cet exemple un peu moisi pose surtout quelques menus problèmes techniques vous croyez pas ? Alors qu’un poisson avec un autre poisson, du moment qu’on parle pas d’une baleine avec une crevette, ça reste encore envisageable.

Et puis si ça marche et qu’il y a gestation, ça veut surtout dire que ces espèces ne sont pas si différentes que ça et que la nature s’en balec grave de ce qu’en pense notre science quelque peu présomptueuse.


#3

Bah du coup ils seraient de la même espèce ?
Je croyais qu’une espèce c’était le fait de pouvoir se reproduire et d’avoir une progéniture capable elle même de se reproduire également.
Du coup si ces poissons arrivent à se reproduire entre eux, ils sont de mon point de vue de la même espèce.
Un peu comme les chiens qui n’ont rien à voir les uns entre les autres, pourtant ils arrivent à se reproduire.

C’est là que l’on voit les limites de notre définition d’espèce.


#4

Oui, c’est clair que la biologie cherche à modéliser le réel, mais a des limites.

Il me semble qu’il y a des cas ou l’espèce A peut se reproduire normalement avec la B, pareil entre B et C, mais que A et C ne peuvent pas. La notion d’espèce est impuissante à décrire ce genre de phénomène.


#5

Chez les cichlidés, il arrive à la femelle de s’accoupler avec une toute autre espèce.

Vous êtes sûr du terme accouplement ???
Parce que ce qu’on m’a appris, c’est que chez les poissons (sauf les requins), la femelle expulse des oeufs et le mâle qui suit féconde les oeuf une fois ceux-ci dans l’eau. Il n’y a donc pas d’accouplement

Sachant que la baleine est un mammifère et la crevette un crustacé.

Je n’ai pas tout compris dans l’article original, mais il semblerait que ce soit des cichlids du lac Mweru qui se combinent à partir de cichlids du Comgo et des cichlids du Zambèze.


#6

Certes, met une loutre à la place de la crevette si tu veux, ça ne change rien au fond du propos qui était la différence de taille et de morphologie. Bon ça vient ce dessin d’accouplement entre un cheval et un chat ? Parce qu’au-delà de la classification des espèces on a du mal à se faire une image là.


#7

Les hybrides sont stériles en général (surtout quand c’est des espèces différentes), mais pas forcement

En cas “classique” plus connu entre 2 espèces, y’a cheval / ane => mulet (qui est stérile)

A coté de ça, serval / chat domestique => savannah, qui est capable de se reproduire


#8

Oui justement,
le fait que le mulet soit stérile montre que le cheval et l’âne sont deux espèces différentes.
Ils arrivent à se reproduire car ils ont encore une proximité génétique forte, mais ils sont devenus trop éloignés pour faire perdurer leur union, ils se sont donc divisés en deux espèces différentes.

Pour le savannah, là au contraire on peut dire que le serval est de la même espèce que le chat domestique. Ils sont encore suffisamment proche génétiquement pour être dans la même espèce.
Sur Wikipedia il est dit que le serval peut aussi être croisé avec le caracal. Par contre ce dernier ne peut pas être croisé avec un chat domestique il me semble.
C’est là où les notions d’espèces sont limités car on dirait :

  • chat domestique même espèce que serval
  • serval même espèce que caracal
  • donc caracal même espèce que chat domestique
    Or cela est faux.
    Le serval est entre deux espèces et arrive encore à se reproduire avec elles, mais les deux autres sont suffisamment différentes pour ne plus être “compatibles”.
    La notion d’espèce est trop stricte. On essaye de tout mettre dans des cases alors que la réalité est plus subtile.
    (comme le dit bien Anzufvytar)

#9

En faite c’est l’inverse, la notion d’espèce englobe des définitions assez différentes et assez mouvante en fonction des connaissances scientifiques / domaines étudiés (au point que des fois, on peut se demander si c’est pas un moyen de “classer” / cataloguer facilement des choses, qui sont pas forcement totalement vraies)

Dans le sens le plus courant, c’est une population qui peut se reproduire avec une descendance viable et féconde.

Mais c’est loin d’être la seule au niveau scientifique (par exemple une bactérie est de quelle espèce ? ^^)


#10

J’ai pas relevé parce que j’étais pas entièrement sûr, mais c’est vrai que ça me laisse un peu ce souvenir aussi.

Raison de plus pour que ça ne marche pas !

À mon avis, Internet peut pourvoir. Je n’essaierai même pas de chercher, par contre.

Eh. La nature elle s’en fout de comment l’être humain la classe. La notion d’espèce ne peut pas se contenter d’une définition simple.


#11

Regarde comment les poissons se reproduisent (j’en parle dans mon post) et tu verras que la différence de taille n’a strictement aucune importance.


#12

Oui oui, d’ailleurs la différence de taille entre un cheval et un chat n’est pas du tout un problème non plus. Mais continue à te démener sur la forme, on te regarde :sweat_smile: