Commentaires : Ce que conduire aux États-Unis nous dit de la voiture autonome

voiture-autonome
ces-2018
Tags: #<Tag:0x00007f920d156e80> #<Tag:0x00007f920d156d18>

#1

La semaine dernière, nous étions au CES de Las Vegas avec l’équipe de FrAndroid. Notre itinéraire pour rejoindre le festival de l’électronique grand public était le suivant : un vol à destination de Los Angeles, puis un trajet de 430 km pour rejoindre Las Vegas via l’Interstate 15, équivalent de nos autoroutes… limitée à 110 km/h. Notre retour était exactement le même, ce qui signifie que nous (j’ai) avons accumulé plus de 800 km aller-retour sur les autoroutes américaines et probablement…. Publié sur https://www.numerama.com/tech/321536-ce-que-conduire-aux-etats-unis-nous-dit-de-la-voiture-autonome.html par Julien Cadot


#2

Clairement, sans compter qu'aux USA, les conducteurs sont clairement civilisés. En France, c'est simple: le but est d'être le plus fort sur la route, emmerder l'autre automobiliste juste pour se faire plaisir est un sport national.

Quand vous parlez de voie de droite réservée pour tourner à droite, en France les voies n'ont qu'une raison d'être: doubler ! Quitte à forcer le passage. On voit régulièrement des gens qui se mettent sur la voie de gauche, avant un rond-point, pour aller en face, voir à droite !

On peut aussi ajouter que nos panneaux de circulation et les marquages au sol sont couramment absurdes, mal placés ou contradictoire.


#3

Tout cela me semble très anecdotique, la mortalité routière aux USA (35 000 en 2015) semble beaucoup plus élevée qu’en France (3500 en 2015), pour un facteur de différence de population de seulment 4.8 il y a 10 fois plus de morts.


#4

Tu as déjà conduit aux USA ?
Parce que les panneaux, là-bas, c’est folklo : déjà, ce sont des panneaux textuels donc tu as intérêt à lire vite. Et ensuite, quand tu changes d’état, tu changes parfois de panneaux.
Ex : dans un état, pour tourner à droite tu vas avoir un panneau qui va dire “file obligatoire pour tourner à droite” et dans un autre “file interdite pour aller tout droit”.


#5

C’est vrai que c’est contradictoire d’avoir autant de morts sur la route dans un pays aussi respectueux du code de la route.
Peut-être aussi qu’en l’absence de transports en commun suffisamment développés le nb de km parcourus par an par un américain est en moyenne plus élevé qu’en France ?


#6

Les ronds points sont un “gros” probleme: la plupart des gens ne savent pas prendre les bonnes voies, et ne connaissent pas non plus les priorités une fois dedans… Au final, tu tombes souvent sur du “je passe, car je fais le forcing, en klaxonnant et geulant après les autres, qui respectent le code de la route”


#7

N’importe quoi.
Les conducteurs ne sont pas plus civilisés qu’en France. Il y a peut-être un peu plus de courtoisie mais il y a des comportements de merde.

Il y a déjà un problème avec les distances de sécurité, rouler à 5m derrière une voiture à 50km/h comme à 110km/h est normal.
Il y a aussi un manque d’attention et de réactivité : j’ai confondu un passage piéton (deux lignes) avec un stop, j’ai pilé, derrière c’était la panique, les gens sont partis à droite et à gauche de la route pour faire leur freinage “d’urgence” (on était à 40-50km/h) vu qu’ils te collent, forcément il n’y a pas la distance.

En gros les US, quand il n’y a rien d’anormal tout se passe bien, dès qu’il y a un truc imprévu c’est une catastrophe.

La réaction aux véhicules de secours est parfoite pavlovienne et idiote. En ville je comprends qu’il est normal de se mettre sur le côté et de s’arrêter, on ne roule pas forcément vite, il y a les piétons, donc si on est attentifs aux sirènes bah on ne fait plus attention aux piétons, donc s’arrêter est sécurisant. En revanche les conducteurs qui s’arrêtent et se mettent limite dans le fossé sur les “départementales” 2x2 voies, sérieux… c’est plus dangereux qu’autre chose. Tu laisse les deux voies du centre libre et tu ralentis et basta. Bah non y en a toujours qui veulent bien faire (parce que les pompiers sont parfois cons et vont te klaxonner parce que t’es pas arrêté même si tu t’es mis le plus à droite de ta voie possible et que tu roule à 30 km/h…) sauf que c’est plus dangereux qu’autre chose.

Je ne parle même pas du stationnement.


#8

C’est très vrai mais je pense quand même que tout cela a un rapport avec leur manière de conduire et leur philosophie de conduite en général : en faire le moins, ne pas réfléchir. Et donc tend naturellement vers la voiture autonome.

À Vegas, vous n’imaginez même pas le bordel créé par la pluie… c’était ridicule. Les conducteurs ne savaient plus conduire, littéralement. Un de nos taxis roulait à 110 sur des mares, sans penser une seconde à l’aquaplanning (c’est arrivé). Bref, tout est fait pour que la conduite soit bête : ajoutez du complexe et c’est fini.


#9

Quelques remarques (j'ai parcouru des dizaines de milliers de km aux US depuis plus de 20 ans dans tout le pays, en voiture, camion et moto)
D'une façon générale, à part quelques excités, les américains sont beaucoup plus civiques et bienveillants que nous au volant. C'est notamment flagrant dans leur rapport aux piétons. En tant que piéton, tu approches seulement du bord du trottoir et toute la circulation stoppe net 10 mètres avant pour te laisser traverser.
Ensuite, le passage à droite au feu rouge n'est pas généralisé aux US, c'est une spécificité californienne, et encore, je crois que cela concerne uniquement LA. Après ça s'est peut-être étendu aux états voisins.
D'autre part, ne tirez pas trop de généralités d'un simple trajet LA-Vegas car ce n'est pas complètement représentatif, même si on est d'accord que les routes aux US sont la plupart du temps des lignes droites interminables et des damiers. Mais si vous conduisiez à SF, Boston ou NY par exemple, vous verriez que c'est aussi complexe, voire plus qu'en Europe. Idem si vous circulez sur la route #1 qui longe la côte californienne, ou sur les innombrables routes des canyons au nord de LA.
Concernant les vitesses, il est intéressant de noter que contrairement à nous, les US ont tendance à relever les limitations de vitesses. LA route LA-Vegas en est un exemple. Elle était limitée il y a quelques années à 55 miles et elle est désormais à 70, et quand on respecte cette vitesse on se fait la plupart du temps dépasser car sur cet axe les ricains roulent plutôt à 120/130, comme nous.
Enfin je confirme pour la pluie. A LA, quand il pleut c'est comme quand il neige chez nous : c'est le chaos :slight_smile:


#11

Merci pour les précisions (j'ai essayé de ne pas généraliser également dans l'article mais l'un des points est aussi que les états traversés sont les berceaux des entreprises de la tech). J'ai été aussi choqué par les vitesses des Américains, avec le régulateur bloqué au max légal, j'étais le plus lent, même sur des routes "Strictly enforced by radars". Il n'y a aucun contrôle / risque de se faire prendre ?

Pour le passage à droite, c'est aussi le cas dans le Nevada.


#12

Le tourne à droite est pratiqué dans la plupart des états américains, mais il y a deux philosophie : le tourne à droite est autorisé par défaut et il n'y a donc des panneaux que pour l'interdire, ou alors le contraire, il n'est pas généralisé et il faut avoir un panneau l'autorisant.

Rouler à la vitesse autorisée c'est se faire dépasser même par des camions, car il y a une tolérance admise de 10% environ. La police se focalisant surtout sur les gros excès de vitesse et les comportements dangereux.


#13

C’est peut-être également un problème de conception et de marquage des ronds-points.
J’étais en Irlande récemment et voila à quoi ressemble un rond-point : le marquage au sol t’indique la bonne file. Ensuite, une fois que tu l’as fait sur 4 ou 5 rond-points, tu prends vite l’habitude.

https://www.google.fr/maps/@51.9040025,-8.3868631,60a,35y,329.1h,45.06t/data=!3m1!1e3


#14

C’est un échangeur routier dans ton exemple…


#15

"Il n'y a aucun contrôle / risque de se faire prendre ? "
Oh que si, c'est même quasi inévitable, et ce n'est pas une expérience très agréable. En gros tu as toujours un sherif qui sort d'on ne sait où, même en plein désert, qui te course toutes sirènes hurlantes, et là tu fais pas le malin, le gars approche avec la main sur le gun, tu sors gentiment de la voiture mains sur le capot et tu es très très poli :slight_smile:
Le cas de la LA-Vegas est à part, ça m'a toujours surpris aussi, ça trace vraiment, du coup je me cale généralement sur le rythme mais en gardant mes distances pour que ce soient plutôt ceux de devant qui se fassent gauler :slight_smile:


#16

En Floride ce mécanisme est bien utilisé également.


#17

Merci pour cet éclairage utile aux non-habitués des routes états-uniennes, et qui semble frappé au coin du bon sens.


#18

J’ai une connaissance, premier contrôle de police aux EU, il fait comme en France, il ouvre la portière pour aller à la rencontre du policier… “Bonjour monsie…” Ha bah non, plaqué d’un coté, avec un autre agent qui le tenait en joue avec son arme… Depuis, il bouge plus, il garde les mains sur le volant et attend :joy:


#19

c’est quoi le problème, je fais toujours ça, c’est le plus simple quand la circulation est fluide.


#20

c'est clair... les gens dans le rond point sur la voie de gauche pensent qu'ils ont la priorité pour sortir et couper la route de ceux de la voie de droite.

quand un rond point est un peu chargé, je reste sur voie de droite et je laisse les autres faire tout ce qu'ils veulent...


#21

euh… pas à NYC. Tu risques sérieusement ta vie à tenter une traversée hors passage piéton et WALK.