Commentaires : Cardi B voulait déposer un tic de langage pour en faire un outil marketing : l'Office des marques US a refusé

Copyright Madness
Tags: #<Tag:0x00007f920ceca860>

#1

Copyright Madness Grand Prince. Les vidéastes sur YouTube se plaignent de plus en plus du système de gestion des droits d’auteur sur la plateforme, qui bloque leurs vidéos souvent d’une manière opaque. Youtube a annoncé des changements dans le dispositif pour rééquilibrer les choses. Dorénavant, les ayants droit qui signalent une violation du droit d’auteur auront l’obligation d’indiquer avec un timecode l’endroit précis qui pose problème dans la vidéo. Cela permettrait aux vidéastes de comprendre ce qui leur est reproché….

Par Lionel Maurel et Thomas Fourmeux
Revenir à l’article


#2

Les poissons dans une cabine, ça a déjà été fait à Nantes.


#3

Dorénavant, les ayants droit qui signalent une violation du droit d’auteur auront l’obligation d’indiquer avec un timecode l’endroit précis qui pose problème dans la vidéo.

Malheureusement, ça ne change pas grand chose. J’ai reçu une plainte de Youtube pour infraction aux droits d’auteurs avec time code alors que ma vidéo n’enfreignait aucun droit que détenait la boite qui se plaignait. Une petite contestation et hop ! plainte retirée. Ce dispositif ne rebute pas les trolls qui espèrent parasiter une monétisation en intimidant.

Vraiment, la justice doit remettre son nez là-dedans. Les plateformes de partage n’ont pas être tenues responsables du contenu qu’elles ne produisent pas et n’ont pas choisi de rendre publique. Seule la justice peut statuer sur une hypothétique infraction aux droits d’auteur, avec des arguments et des preuves des deux parties pour aider la décision. Youtube ne peut pas être le gendarme zélé des sociétés gérant les droits d’auteur.

tenor


#4

La Force est puissante chez les Gardiens des Droits d’Auteurs, jeune Padawan :wink:
Et leurs bras sont longs…trèèèèsss longs.

Et ils ont vu en Internet un formidable moyen de se remplir les poches à moindre frais. Et sans risque. Pourquoi s’en priver ? surtout quand certains “ayants-droits” (putain je n’aime pas ce mot) sont des petits copains de ceux qui proposent/amendent/votent les lois.


#5

Attention, à oser dire ça, tu vas te faire tomber dessus par ceux qui pensent que “tu punis les victimes et encourage les coupables”…


#6

En ce qui concerne la musique, je crois qu’il devient de plus en plus difficile de faire un son qui n’aie pas déjà été créé ou qui ne soit pas comparable à quelque chose d’existant.
Je ne parle pas des remixes ou de créations faites depuis des samples de vynil. Je parle de ceux qui disent avoir créé un titre de toute pièce avec d’un côté ceux pour qui c’est vrai et de l’autre, tous ceux qui trichent pour se faire du blé rapido et facilo.
Sans compter les justiciers du net qui font souvent n’importe quoi et trouvent des ressemblances là il n’y en a pas et démontent la crédibilité d’un artiste ou d’un groupe sans aucune preuve matérielle tangible.