Commentaires : Captain Marvel : notre critique sans spoiler du premier Marvel féministe

test
critique
marvel
Cinéma
marvel-studios
captain-marvel
Tags: #<Tag:0x00007f920c76a638> #<Tag:0x00007f920c76a4f8> #<Tag:0x00007f920c76a3b8> #<Tag:0x00007f920c76a278> #<Tag:0x00007f920c76a138> #<Tag:0x00007f920c769ff8>

#62

Ok ton cas est désespéré, t’es vraiment trop con pour évoluer. Et après ça se plaint d’être célibataire à vie…


#63

Vraiment très déçu par cette version de Captain Marvel tellement éloigné de l’original que l’on ne reconnait rien. La reprise du rôle de Captain Marvel homme initialement le héro de cette SAGA contre THANOS aurait fort bien pu être remplacé par une femme comme c’est le cas ici, dans la mesure où l’esprit du personnage et de son univers était respecté. Malheureusement ce n’est pas le cas et l’utilisation de multiples déclinaisons féminines ultérieures de Captain Marvel est ici complètement à côté de la plaque. J’espérais au moins retrouver les ingrédients de ce qui a fait le succès du personnage, soit l’ambiance et l’univers particulier de sa saga. Hormis la présence des skrulls, le nom de certains personnage de la BD et vaguement certains costumes, rien n’est repris. Tout a été élaboré à la sauce hollywoodienne pour ratisser un public le plus large possible. Même les capacités, pouvoirs et leurs origines ont été ignorées si ce n’est la référence aux photons. Les effets spéciaux sont sympas mais le scénario ne vole pas haut et tellement au goût de réchauffé, un remix de plusieurs comics déjà portés à l’écran sans même utiliser la richesse de l’originalité de l’univers de Captain Marvel. Jude Law…très moyen dans ce film pour un acteur que j’affectionne beaucoup habituellement, c’est tout dire. On ne s’attache pas du tout aux personnages, ils sont maladroitement et caricaturalement présentés. Captain Marvel n’apparait pas avec ses forces et ses faiblesses mais plutôt comme une super-héroine invincible. Les Skrulls également sont détournés par leur positionnement en mode victime. L’intelligence suprême s’est transformée s’est vue attribuer le label très commercial et tendance terrienne des années 2010 d’intelligence artificielle. Encore une maladresse par rapport à l’originale qui a une nature extra-terrestre et cosmique. Difficile avec tout ça de se plonger dans l’univers original du personnage et de s’y attacher. Si le premier volet de THANOS était resté fidèle à l’original avec des aménagements sympas, je crains que la deuxième partie ne sois un peu gâchée par ce personnage pourtant clé car supposé vaincre THANOS. Nous sommes loin de l’œuvre de Jim Starlin, l’un des pères de Captain Marvel.


#64

j’ai pas été célibataire 1h depuis 30 ans.

ton cheval de bataille c’est convaincre la société que Vasquez fait pas le bonhomme… ok :santa:


#65

Moi aussi je peux m’inventer une vie sur internet.


#66

je suis flatté d’apprendre que ma vie réelle est digne d’un mythomane.


#67

Il t’en faut peu.


#68

À part les 2 remarques sur les femmes qui ne pouvaient pas être des pilotes “avant”, j’ai rien noté s’apparentant à du féminisme dans ce film (tant est qu’on puisse qualifier ces reproches de “féminisme”, les féministes ne passent pas leur temps à se plaindre du passé, elles regardent vers l’avenir).
C’est juste un film, un divertissement, sans message particulier, dans l’univers Marvel.

Par contre, j’ai aussi vu assassination nation, dans un tout autre genre, qui par ses critiques de la société (notamment puritaine [hypocrite] américaine) est bien plus féministe et intéressant que le poncif insipide qui sert d’article.