Commentaires : Captain Marvel : notre critique sans spoiler du premier Marvel féministe

test
critique
marvel
Cinéma
marvel-studios
captain-marvel
Tags: #<Tag:0x00007f9211198b10> #<Tag:0x00007f92111989a8> #<Tag:0x00007f9211198778> #<Tag:0x00007f9211198598> #<Tag:0x00007f9211198430> #<Tag:0x00007f9211198200>

#22

Quand on a vu Sigourney Weaver dans Alien, on n’en a pas fait tout un plat. Elle était autrement badass que Brie Larson, et mieux à même de changer l’image des femmes que cette pesante démonstration de féminisme. Et c’était un bon film.


#23

Oui, lui au moins il se bat contre des adversaires à sa taille, contrairement à Hawkeye ou Black Widow …


#24

Je ne vois pas où tu parles de taille dans ta phrase : “Difficile d’intégrer un personnage qui n’a aucun pouvoir à un film de “super” héros …”


#25

J’ai mal formulé ça, ou alors tu fais exprès de ne pas comprendre. Difficile d’intégrer une experte en arts martiaux à une équipe composée d’un Dieu qui contrôle la foudre, d’un homme / bête à la force infinie et presque immortel, d’un surdoué équipé d’une exo-armure à la puissance nucléaire, d’une magicienne et d’un magicien qui contrôle le temps et l’espace entre autres … Je continue ?

C’est sans parler des ennemis contre qui ils sont supposés se battre … En somme elle est globalement inutile dans les films, comme le sont Hawkeye, War Machine, le Faucon etc …


#26

Pourquoi pas ? Batman se bat souvent contre des vilains qui ont des pouvoirs assez violents aussi.


#27

ah yess… je cherchais dans ma mémoire et je suis passé à côte de THE exemple avec Ripley…

on nous avait épargné le neoféminisme végan pour laisser les honneurs à la femme actrice tout simplement.


#28

Et Sigourney Weaver ne prenait pas des postures, n’insultait pas son public. Ripley était tout simplement une équipière qu’on aurait aimé avoir dans son commando. Un vrai Jules, en somme.


#29

Tu as oublié “en distribuant gnons et bourre-pifs” : c’est ce que l’on appelle communément sortir une phrase de son contexte…


#30

En quoi distribuer des gnons et des bourre-pif est “se comporter comme un homme” ?
Edit : il me semblait évident que ma remarque portait sur ça, le fait de dire que se battre est réservé aux hommes…


#31

Fais quelques recherches sur Google : les hommes sont significativement plus violents, agressifs et anti-sociaux que les femmes et ce quelle que soit leur culture. Si pour toi revendiquer le droit d’être agressif et violent est un combat que le féminisme doit mener, nous ne sommes clairement pas d’accord.


#32

Elle s sont aussi significativement meilleures en communication, tu diras qu’un homme “se comporte comme une femme” parce qu’il s’exprime bien ?


#33

perso, OUI.


#34

parce que tout simplement la femme porte l’enfant pendant 9 mois et c’est pas recommandé
de partir à la baston en laissant monsieur faire des bouquets de fleurs à la maison.

la logique élémentaire fait que c’est l’inverse, partout dans le monde.

c’est pas le changement de mentalité qui va vers l’égalité homme-femme, c’est juste la dé-violence de la société.

quand le plus le truc le plus violent de la vie c’est une insulte twiter, c’est sur que là ya égalité.


#35

Donc tu es un sale con sexiste.


#36

“Ne pas correspondre aux clichés féminins = faire l’homme”, et vive le Moyen Age !


#37

Le truc avec le message féministe que véhicule captain marvel, c’est quand même qu’il est fait avec une subtilité digne du Hulk…
Comme si un producteur hollywoodien s’était dit qu’il y avait moyen de faire du blé sur le mouvement metoo, et qu’il fallait y aller franco pour être sûr que ça passe pas inaperçu.
Dans les années 90, on sortait plein de film bien testostéronnés et bourrins comme true lies (dont carol détruit d’ailleurs la PSV dans le vidéo club, pulvérisant littéralement le gros arnold bodybuildé en épargnant la partie de l’image dédiée à jamie lee curtis) mais bon c’était dans les années 90…
Cinématographiquement parlant, on est obligé de reproduire le même schéma pour justifier un héro féminin, en 2019? On peut pas juste avoir une héroïne badass qui fait son truc, sans qu’on aie a surligner le fait que c’est une femme à chaque bottage de cul, flashback, dialogue?
Carol Danvers, c’est déjà une femme qui a réussis a s’imposer dans un univers masculin bien qu’issue d’un foyer mené d’un main de fer par un papa bien rétro tout droit sorti des années 50 qui ne l’aura franchement pas aidé (et qui n’est qu’entre-aperçu dans le film…) ca ne la rends pas déjà suffisamment méritante?
Surtout qu’au final ça donne des scènes comme celle avec 'I’m just a girl" en musique de fond, qui colle franchement pas à l’action… (mais bon il y a aussi des d’autres choix musicaux à message mieux inspiré ailleurs dans le film, ok…)


#38

Parler de “subtilité” dans un film de super héro d’Hollywood c’est croire au Père Noël en même temps.


#39

ce qui est con c’est nier les différences entre hommes et femmes.

ce qui est con c’est d’inventer des différences qui n’existent pas.


#40

oui c’est exactement la définition de la chose.

personne n’y a accolé de jugement de valeur, tu t’excites tout seul.


#41

Ce qui est con et sexiste est que croire que les stéréotypes s’appliquent à tous les représentants d’un sexe et que si un s’en éloigne il “devient” de l’autre.

Ridicule.