Commentaires : Captain Marvel : notre critique sans spoiler du premier Marvel féministe

test
critique
marvel
Cinéma
marvel-studios
captain-marvel
Tags: #<Tag:0x00007f920a56ac68> #<Tag:0x00007f920a56ab28> #<Tag:0x00007f920a56a9e8> #<Tag:0x00007f920a56a8a8> #<Tag:0x00007f920a56a768> #<Tag:0x00007f920a56a600>

#49

tu préfères minorité à exception ? si ça te fait plaisir, c’est exactement pareil…


#50

Oui le sexisme est un phénomène social, le sexe non.


#51

55% de la population ont les yeux marrons, donc ceux qui ne les ont pas ne sont pas vraiment des hommes ?


#52

donc la force physique inférieure n’est pas du sexisme
donc porter des enfants et perpetuer l’espèce n’est pas du sexisme

les 2 points ci-dessus, expliquent logiquement la société de patriarcat, qui n’est donc pas du sexisme.


#53

Non, le fait que les représentants du sexe présentant la plus grande force physique prive de liberté et de droit celui qui porte les enfants, si.


#54

d’où tu sors l’expression “pas vraiment des hommes” ?

4% d’homosexuel en France, c’est clairement des exceptions… personne (à part les demeurés) ne dit que ce ne sont pas des hommes.


#55

Bah alors pourquoi dire d’une femme qui se bagarre qu’elle fait l’homme ? C’est du même ordre de ridicule.


#56

ah… on passe de “n’est pas un homme”… à “faire l’homme”.

tu commences toi même à comprendre que les mots sont importants.

un homo qui se promène en ville avec un sac à main et un legging (ce n’est pas rare, j’en vois tous les jours), ce n’est pas une fille mais il fait la fille. c’est manifeste et incontestable… sans connotation péjorative autre que celle que TOI tu veux me faire dire.


#57

Pourquoi il ferait la fille ? Dans les années 80 avoir des leggings pour les mecs était courant. A la renaissance c’étaient les nobles hommes qui portaient des talons aiguilles. Même à l’époque de la naissance de mon père dans les années 50 les jeunes enfants garçons portaient des anglaises et des robes roses.


#58
  1. Parce que
  2. bien qu’il existe des hommes qui se promènent en ville avec un sac à main et un legging
  3. il est rare qu’un homme se promène en ville avec un sac à main et un legging
  4. alors que
  5. bien qu’il existe des femmes qui se promènent en ville sans sac et sans legging
  6. Il est courant qu’une femme se promène en ville avec un sac à main et un legging

On en déduit que (moyennant les exceptions 2 et 5) la tenue sac et legging est une caractéristique essentiellement attachée à la femme. Que si un homme l’adopte, il porte alors une caractéristique essentiellement attachée à la femme.

Ce que l’on résume en “faire femme” ou “être efféminé”, locutions n’exprimant rien d’autre le fait qu’il porte une ou des caractéristiques essentiellement attachées à la femme.

Il ne ferait pas la femme dans un monde imaginaire où on aurait déclaré que, hormis quelques caractères physiques sans importance, hommes et femmes seraient identiques en tout.

Ces marqueurs peuvent effectivement varier avec le temps et les régions. Ce sont des CONSTRUCTIONS SOCIALES.

Un monde où sac, legging, rouge à lèvre et talons aiguille seraient des caractéristiques essentiellement attachée à l’homme est intellectuellement imaginable. De même qu’un monde où on cague à table et s’isole pour manger comme nous le faisait remarquer magistralement Luis Buñuel.

Je te laisse disserter sur l’opportunité de les transgresser.


#59

Il n’y a pas besoin d’imaginer un tel monde vu que c’est le nôtre : les talons aiguilles ont été inventés pour les hommes.
Mais bon encore faudrait il que tu voies plus loin que le bout de ton nez, ce à quoi tu échoues lamentablement à chaque essai.

Il fait trop la fille Jagger : https://www.billboard.com/files/media/mick-jagger-bw-performance-billboard-1548.jpg


#60

c’est bien tu apportes toi même les réponses…

il fait la fille en 2019.

Tu peux tourner le truc dans tous les sens, intellectualiser dans tous les sens, jouer au progressiste en mal de combat, à gauche il fait la fille… à droite elle fait le bonhomme.

demo


#61

euh oui… sur cette photo carrèment et volontairement pour le show.

aucune différence avec celine Dion en concert sur cette photo.


#62

Ok ton cas est désespéré, t’es vraiment trop con pour évoluer. Et après ça se plaint d’être célibataire à vie…


#63

Vraiment très déçu par cette version de Captain Marvel tellement éloigné de l’original que l’on ne reconnait rien. La reprise du rôle de Captain Marvel homme initialement le héro de cette SAGA contre THANOS aurait fort bien pu être remplacé par une femme comme c’est le cas ici, dans la mesure où l’esprit du personnage et de son univers était respecté. Malheureusement ce n’est pas le cas et l’utilisation de multiples déclinaisons féminines ultérieures de Captain Marvel est ici complètement à côté de la plaque. J’espérais au moins retrouver les ingrédients de ce qui a fait le succès du personnage, soit l’ambiance et l’univers particulier de sa saga. Hormis la présence des skrulls, le nom de certains personnage de la BD et vaguement certains costumes, rien n’est repris. Tout a été élaboré à la sauce hollywoodienne pour ratisser un public le plus large possible. Même les capacités, pouvoirs et leurs origines ont été ignorées si ce n’est la référence aux photons. Les effets spéciaux sont sympas mais le scénario ne vole pas haut et tellement au goût de réchauffé, un remix de plusieurs comics déjà portés à l’écran sans même utiliser la richesse de l’originalité de l’univers de Captain Marvel. Jude Law…très moyen dans ce film pour un acteur que j’affectionne beaucoup habituellement, c’est tout dire. On ne s’attache pas du tout aux personnages, ils sont maladroitement et caricaturalement présentés. Captain Marvel n’apparait pas avec ses forces et ses faiblesses mais plutôt comme une super-héroine invincible. Les Skrulls également sont détournés par leur positionnement en mode victime. L’intelligence suprême s’est transformée s’est vue attribuer le label très commercial et tendance terrienne des années 2010 d’intelligence artificielle. Encore une maladresse par rapport à l’originale qui a une nature extra-terrestre et cosmique. Difficile avec tout ça de se plonger dans l’univers original du personnage et de s’y attacher. Si le premier volet de THANOS était resté fidèle à l’original avec des aménagements sympas, je crains que la deuxième partie ne sois un peu gâchée par ce personnage pourtant clé car supposé vaincre THANOS. Nous sommes loin de l’œuvre de Jim Starlin, l’un des pères de Captain Marvel.


#64

j’ai pas été célibataire 1h depuis 30 ans.

ton cheval de bataille c’est convaincre la société que Vasquez fait pas le bonhomme… ok :santa:


#65

Moi aussi je peux m’inventer une vie sur internet.


#66

je suis flatté d’apprendre que ma vie réelle est digne d’un mythomane.


#67

Il t’en faut peu.


#68

À part les 2 remarques sur les femmes qui ne pouvaient pas être des pilotes “avant”, j’ai rien noté s’apparentant à du féminisme dans ce film (tant est qu’on puisse qualifier ces reproches de “féminisme”, les féministes ne passent pas leur temps à se plaindre du passé, elles regardent vers l’avenir).
C’est juste un film, un divertissement, sans message particulier, dans l’univers Marvel.

Par contre, j’ai aussi vu assassination nation, dans un tout autre genre, qui par ses critiques de la société (notamment puritaine [hypocrite] américaine) est bien plus féministe et intéressant que le poncif insipide qui sert d’article.