Commentaires : Bruxelles va imposer l'effacement des contenus terroristes sur Internet en une heure

censure
Réseau social
Terrorisme
Filtrage
Liberté d'expression
commission-européenn
Tags: #<Tag:0x00007f92144cd170> #<Tag:0x00007f92144cd008> #<Tag:0x00007f92144ccec8> #<Tag:0x00007f92144ccd88> #<Tag:0x00007f92144ccc48> #<Tag:0x00007f92144ccb08>

#1

Le plan était dans les tuyaux depuis plusieurs mois. Il est maintenant officiel : dans un communiqué publié le 12 septembre, la Commission européenne liste de nouvelles consignes pour obtenir la suppression des contenus en ligne faisant de la propagande terroriste. Des sanctions, potentiellement très lourdes, sont prévues pour les plateformes échouant à se conformer aux nouvelles règles. La mesure principale vise à réduire le délai d’intervention des réseaux sociaux quand une publication litigieuse est signalée par les pouvoirs publics. Bruxelles….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

Le tout est d’arriver à savoir si l’autorité est compétente ou non. C’est souvent tout un poème pour arriver à trouver l’autorité compétente quand un article de loi en parle.

En plus le fait de parler de réseaux sociaux me semble contraire au droits de l’Homme, soit on interdit pour tout le monde, soit c’est nawak. Quid du site bénévole faispeterlabombe.info avec 0 euros de chiffre d’affaire.


#3

Selon la Commission, un contenu tombe dans cette définition s’il incite ou encourage à commettre des infractions terroristes, promeut les activités d’un groupe terroriste ou fournir des instructions techniques sur la manière de commettre une infraction terroriste.

Ça va être sympa le militantisme après ça, parce-que la définition d’un terroriste est trèèès large et surtout trèèès changeante.

image

Même Jésus a pas intérêt de se repointer puisqu’il serait de fait considéré comme un terroriste.

Ah, l’Europe ! Terre de Liberté…


#4

Non pas Jésus, même si il disait Allahu akbar en araméen, il n’avait pas de kalash.
Si il a été jugé pour des crimes politiques, c’est surtout qu’il a essayé de déstabiliser le pays en faisant écrouler le cours du poisson et du pain.
Après, c’est vrai que dans le temple, il a renversé quelques échoppes ; et puis il avait une barbe.


#5

Et c’est là tout le nœud de l’histoire ! Ce qui fait le plus peur à un gouvernement, ce ne sont pas des kalash (de toute façon dans leur tour d’ivoire ils en voient jamais la couleur), mais bien l’idée de se faire renverser. D’où l’utilité de contrôler les discours. Isou n’avait pas de kalash mais c’est bien parce-qu’il a dit des trucs du genre « Tu [Pilate] le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix (Jean 18:37) » qu’il s’est fait dézinguer…


#6

Terre de davantage de liberté que tous les pays que tu adores et où tu ne pourrais pas dire ce que tu dis.


#7

Ça serait pas un peu récursif, comme définition ?