Commentaires : Boogaloo : quelle est cette mouvance extrémiste que Facebook a décidé de bannir ?

racisme
Facebook
Etats-Unis
réseaux-sociaux
Tags: #<Tag:0x00007f3d2814d428> #<Tag:0x00007f3d2814d2e8> #<Tag:0x00007f3d2814d1a8> #<Tag:0x00007f3d2814d068>

#1

Ce sont des hommes en armes qui patrouillent aux États-Unis ou qui montent la garde, mais qui n’agissent ni pour le compte de l’armée américaine ni pour les forces de l’ordre. Ils ont pourtant tout un attirail militaire et disposent visiblement d’une forte puissance de feu. Vous les avez d’ailleurs peut-être aperçus à la télévision ou en photo dans des articles de presse, après la mort de George Floyd. Il s’agit de représentants liés à «  Boogaloo », une mouvance qui….

Par Julien Lausson
Revenir à l’article


#2

Attendez … L’extrême-droite s’en prend à la police ?


#3

Faut voir le fonctionnement des forces de sécurités libre d’extrême gauche aussi.


#4

Tu ne rates décidemment pas un hors-sujet.

Pour éclairer le bougalou, Wikipedia me dit qu’ils s’apparentent au libertarisme.

Groups in the boogaloo movement are far-right, anti-government, and pro-gun. Some groups have also been described as alt-right or libertarian. The groups and individuals often self-identify as libertarian, however individuals have also described themselves as adherents of other ideologies, including anarchism.

(L’article français ne vaut pas un clou)

Le libertarisme, ou libertarianisme, il n’est peut-être pas inutile de le rappeller ce que c’est :

philosophie politique pour laquelle une société juste est une société dont les institutions respectent et protègent la liberté de chaque individu d’exercer son plein droit de propriété sur lui-même ainsi que les droits de propriété qu’il a légitimement acquis sur des objets extérieurs. Issue du libéralisme, elle prône donc, au sein d’un système de propriété et de marché universel, la liberté individuelle en tant que droit naturel. La liberté est conçue par le libertarianisme comme une valeur fondamentale des rapports sociaux, des échanges économiques et du système politique.

Je pense que c’est un peu plus compliqué que “un groupe d’extrême-droite armé”.


#5

C’est pas un hors sujet quand tu penses qu’ils se préparent au camp d’en face qui est aussi armé et préparé d’un point de vue armée.
Après du point de vue de l’extrême gauche, tout le reste du spectre politique est d’extrême droite.


#6

Lol ça porte le foulard des paysans arabes, devenu le symbole de leur rébellion contre les colons(*) et ça veut tuer tout ce qui est un peu trop coloré…

(*) https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Keffieh


#7

L’extrême gauche aux USA ? Vraiment ?


#8

Regarde la question du staff de berni sanders qui s’est fait prendre en camera caché à vouloir défendre la possibilité de goulag et de camps de rééducations pour les mauvais penseurs.

Tu as aussi un reportage sur les antifas et les groupes d’extrême gauche armé dont un membre s’est illustré l’année dernière dans une fusillade de masse.


#9

Ca ressemble plutôt à la vision “historique” américaine / cow boys: liberté absolue, défense individuelle de la propriétés privée.et contre le gouvernement ce méchant organisme qui impose des libertés collectives au lieu des libertés individuelles (avec le droit du port d’arme, qui sert justement à défendre les citoyens contre… un gouvernement qui les défendrait pas)


#10

Il faut rappeller quand même que tout ceci est legal.

acheter et se ballader avec tout le matos militaire est legal dans beaucoup d’Etats.
Se préparer et redouter une guerre civile aux USA n’est pas totalement stupide non plus.

Après si individuellement il y en a un qui fait n’importe quoi, il part en taule c’est normal.

l’article qui dit que certains des membres de ce groupe sont impliqués dans des tueries… oui et ?

certains politiques détournent de l’argent, on supprime les compte facebook de tous les politiques ?


#11

toutafé… ces gens sont l’incarnation concrête de la constitution US.

ah zut quand on la voit en vrai cette constitution, ça fait bizarre…


#12

Oui. C’est clair que c’est pas socialiste. Que ça met l’emphase sur la liberté / responsabilité, le droit de propriété.

Ce que je voudrais savoir, dans un premier temps : est-ce que ça c’est de l’extrême-droite ? Est-ce que le mouvement libertarien est classé à l’extrême-droite ? Parce que moi, je le trouve plutôt sympathique ( mais pas au point de l’appliquer de but en blanc ).

la disparition de l’État (antiétatisme) en tant que système fondé sur la coercition, au profit d’une coopération libre et volontaire entre les individus, avec un État limité à des fonctions régaliennes.

Ça, ça me va.

Les libertariens se fondent sur le principe de non-agression qui affirme que nul ne peut prendre l’initiative de la force physique contre un individu, sa personne, sa liberté ou sa propriété.

Ça me va aussi. C’est même vachement bien, je trouve. Est-ce que c’est de l’extrême-droite selon les standards d’aujourd’hui ?

Ensuite …

Le mouvement boogallo me donne l’impression d’un remix. Voir d’un shaker. Parce que le keffieh antifa sur des mecs d’extrême-droite, y’a un truc qui va pas, on est bien d’accord ?

De plus, les types, sur la photo, je les vois pas prôner le principe de non-agression. Mais pas du tout.

Il y a un problème. Y’a rien qui colle. Il va falloir éclaircir ça.


#13

Bah l’extrême droite, c’est quand même l’opposé des libertés individuelles et le nationalisme exacerbé comme “principes fondateurs”. C’est pas vraiment le cas de ces gars la apparemment ^^


#14

Bon alors la définition de Wikipedia est moisie. Cherchons.

a loosely connected anti-government movement that has included some white nationalists who believe in an “accelerationist” ideology that encourages spurring civil disorder to eventually foment the breakdown of the political system entirely. But the movement also includes people far outside of white nationalist circles. As CNN reporters Robert Kuznia, Drew Griffin, and Curt Devine put it on June 4, “The boogaloos are an emerging incarnation of extremism that seems to defy easy categorization.”

C’est déjà mieux. Ils sont “accélérationistes”, ils veulent accélérer l’effet corrosif des mouvements contestataires pour casser le système politique. Ils comprennent des nationalistes blancs (voici pour le côté extrême-droite) mais pas seulement, et défient les catégorisations.

Black Lives Matter protests have caused a divide in the group. While the majority of members support the protests and are anti-police, some in the movement’s more radical circles are conflicted.

Les mouvement BLM les a divisés, certains supportent les manifestants (pas d’extrême-droite donc), d’autres sont conflicted.

Je vais m’arrêter là. J’en retiens que c’est une nébuleuse qui regroupe des gens de tout le spectre politique, une sorte d’hybride skinheads-antifas, qui sont anti-système, dans une optique plus libertarienne que socialiste.

Est-ce que ce serait la fameuse convergence des luttes (pas l’intersectionnalité, l’autre, celle qui voit l’extrême-gauche et l’extrême-droite s’unir contre le pouvoir) ?


#15

Est-ce que c’est de l’extrême-droite selon les standards d’aujourd’hui ?

Aucune idée puisque le standard est purement FR et qu’on l’applique selon NOTRE point de vue fr aux autres pays.
La gauche n’existe pas aux USA il me semble. Ce qu’on appelle extreme droite ici pourraient être les républicains là bas. Donc les Boogaloo là, ils sont inclassables dans ce qu’on connait chez nous ou peut-être dans la catégorie milice armée.


#16

après la mort de George Floyd, qui a été étouffé par un policier blanc.

Tout à fait mais au Sénégal, le policier était noir. Qu’en penser ? Le problème serait double chez nous ?

Sinon on voit la puissance de la marque encore.

Généralement aujourd’hui, lorsqu’une boite est borderline, un peu de name shaming, du bad buzz sur les réseaux sociaux, quelques piques comme celles sur 4chan dans les articles, etc. Généralement encore, le bon sens indique de ne plus fréquenter ces plateformes en désaccord avec nos convictions apparemment comme on ne fréquenterait plus un bar qui accueille une réunion de l’extrême droite une fois par mois par exemple.
Et pourtant…


#17

SI les républicains U.S. sont l’extrême-droite, alors Trump est d’extrême-droite.
Ça colle.
Mais c’est pas sérieux.

Sur le côté milice, c’est là où je ne suis pas d’accord avec

Ça, c’est l’incarnation concrête de la constitution US :

7AQEIUFRPRGYJMOCMA3KIHTTWE

Ça, c’est une milice armée qui flirte avec le banditisme :


#18

Comme dans tourt domaine, tout est sujet à interprétation quand il s’agit d’un texte historique.
Suivant qui la lit, la Constitution américaine ne dit pas que chacun a le droit de s’armer et de se faire justice.

On remarquera que le loulou avec le fusil mitrailleur est pieds nuds. Chacun en déduira ce qu’il veut. Les autres sont équipés de la tête aux pieds.


#19

Pour ceux qui n’ont pas suivi l’actualité étrangère, la première photo est celle d’un couple repoussant des manifestants qui ont envahi leur propriété. St. Louis, 29 Juin.


#20

Le mouvement boogaloo est composé de deux parties qui se rejoignent dans leur détestation commune de l’Etat, leur goût revendiqué pour les armes à feu et le 2e amendement et souvent leur opposition aux forces de l’ordre : d’un côté des neo-nazis et suprémacistes blancs, de l’autre des libertariens (et puis certains qui sont les deux à la fois).

Comme noté dans un article du Monde, on trouve sur les mêmes forums boogaloos des appels à tuer des nazis qui cotoient ceux à tuer les antifas.

Putain, celle là, fallait l’oser : comparer un meurtre avec un détournement d’argent.