Commentaires : BlackLivesMatter, BlackOutTuesday : une militante rappelle qu'il faut séparer les hashtags

racisme
Violence
réseaux-sociaux
Tags: #<Tag:0x00007f3d32d402d0> #<Tag:0x00007f3d32d40168> #<Tag:0x00007f3d32d3ffb0>

#1

Le 25 mai 2020, à Minneapolis, aux États-Unis, George Floyd est mort. L’homme afro-américain a été arrêté par quatre policiers, qui l’ont menotté et plaqué au sol. L’officier de police Derek Chauvin — qui a déjà de nombreux antécédents de violences policières — a maintenu George Floyd à terre pendant près de neuf minutes en exerçant une pression prolongée sur son cou, avec le genou. C’est cet acte qui l’a tué, comme le conclut une récente autopsie déclarant une mort….

Par Marcus Dupont-Besnard
Revenir à l’article


#2

la mauvaise utilisation des hashtags

Quelle mauvaise utilisation ? Je comprends que ça vient perturber le mouvement, mais les hashtags sont libres d’utilisation…
C’est un peu comme dire : “ok pour la liberté d’expression, du moment que ça va dans mon sens”.


#3

L’officier de police Derek Chauvin — qui a déjà de nombreux antécédents de violences policières — a maintenu George Floyd à terre pendant près de neuf minutes en exerçant une pression prolongée sur son cou, avec le genou.

D’ailleurs en parlant de nombreux antécédents, George Floyd en a aussi.

C’est cet acte qui l’a tué, comme le conclut une récente autopsie déclarant une mort par homicide en raison de cette pression prolongée : il ne pouvait plus respirer, ce qui lui a fait perdre connaissance et causera ensuite l’arrêt cardiaque.

Il était aussi un consommateur de fentanyl et de méthamphétamine.


#4

Non c’est attirer l’attention sur une conséquence potentiellement involontaire d’une action faite sans mauvaise pensée. Ça n’a aucun rapport avec une quelconque interdiction.

Si je te dis : “Attention, mettre ton chat au micro-onde pour le sécher risque de le tuer, ce n’est pas une bonne méthode” je ne t’interdis pas de tuer ton chat au micro-onde si c’est ce que tu souhaites faire. Je suis juste parti du principe que ce n’est pas ce que tu comptais réellement faire.


#5

Peut être, mais personne ne mérite de mourir étouffé pour avoir consommer des substances illicites et/ou avoir des antécédents judiciaires…


#6

Je n’ai pas dit que ça justifiait ce qui s’est passé. Omettre des informations importantes peut conduire à une mauvaise interprétation des faits.


#7

On peux aussi faire un arrêt cardiaque avec des prises de drogue comme le fentanil qui n’est pas raciste puisqu’il tue tout aussi bien les blancs que les noirs aux Etats unis.
La meth sur des antécedants de maladie cardiaque n’est pas un avantage.

Enfin, les deux experts médico légaux (publique ou privé lié à la famille) n’ont pas noté d’obstruction des voies aériennes supérieure.


#8

“Tu as fait une erreur, t’as pas dit / fait comme moi je voulais”


#9

Non, aucun rapport. Je te ferais bien un dessin si j’avais le temps mais il faudra te contenter d’essayer de comprendre ce que signifient les mots. Courage, tu peux le faire.


#10

Les antécédents ne sont pas une excuse pour une arrestation musclée.
Mais les drogues peuvent transformer une arrestation musclée en drame.

On a eu le cas en France.

Il faut raison garder. Et ne pas se servir du prétexte pour (je n’ai pas d’autre mots) foutre la merde. Que n’entendrais-t-on si la droite se servait d’un fait tragique pour faire avancer son agenda ? Récupération politique ! Indécent !

Le prétexte a franchi l’Atlantique. 1 million d’euros de dégâts suite à la manifestation pour Adama Traoré, plus le pic de Covid-19 prévisible.

On en vient à penser que les (bis) fouteurs de merde se félicitent d’un décès qui leur permet de relancer leur agitation.

Et tiens, David Dorn, un policier noir a été abattu par les émeutiers en voulant protéger des commerçants. On en fait quoi ? On en fait rien parce que ça n’a n’est pas exploitable politiquement. Il n’a pas été tué par un blanc, ça ne rentre pas dans notre narratif.

George Floyd -> émeutes mondiales.
David Dorn -> que dalle.

David Dorn’s life does not matter.

Ça suffit à clore la démonstration.

Quand aux hashtags, ma foi … ils ont été Charlie, ils ont été Mila, ils ont été Christchurch. Ils ont fait des coeurs avec leurs mains et agité des bougies, jouant sur l’émotion sans comprendre ce qui se passait, sentant confusément que s’ils y réfléchissaient, ils perdraient toute envie de se manifester.


#11

Pas assez bankable. Bienvenue dans la “justice” télé-réalité. Envoyez 1 au xxxx pour l’éliminer, ou 2 pour le repêcher !


#12

Y’a pas de repêchage. Limite, si tu le mentionnes, t’es facho parce que tu minimises le racisme des blancs et tu empêche la juste indignation de s’exprimer.

Tout est spectacle. Tout est faux.