Commentaires : Assassin’s Creed : Ubisoft a volontairement écarté les personnages féminins de ses jeux

ubisoft
Jeux Vidéo
Tags: #<Tag:0x00007f3d36371ed0> #<Tag:0x00007f3d36371d90>

#1

« Les femmes ne vendent pas », pouvait-on entendre dans les bureaux d’Ubisoft, à l’époque où Serge Hascoët, qui a démissionné de ses fonctions après des révélations accablantes, était encore en charge de l’orientation créative des jeux vidéo. Cette indiscrétion est signée Bloomberg, qui a publié une nouvelle enquête le 21 juillet sur le climat interne misogyne de l’entreprise, après les révélations de Libération et Numerama. « J’étais dans le studio de Montréal entre Assassin’s Creed 2 et Origins et Ubisoft disait que….

Par Maxime Claudel
Revenir à l’article


#2

Je comprends pas, une des polémiques de ce jeux pour certains n’était pas justement la présence de sexualisation homosexuelle (et pour d’autres, que ça dérange que ça soit présent) ?

Y’a surtout de très grosses disparités suivent le style de jeu.

Par exemple statistiquement, les femmes jouent plus que les hommes aux jeux de plates formes et les jeux de “social gaming” / communautaire, mais bien moins aux jeux d’action, arcade, courses, stratégie, MMORPG, … Et à priori assassin’s creed, c’est plutot la deuxième catégorie niveau marché (contrairement à un alexandra ledermann par exemple).

Si le but est d’avoir un “héro” auquel le joueur doit s’identifier, alors le personnage type d’un assassin creed, ça sera plutot un homme entre 30 et 40 ans. C’est pas 'obligatoire" du tout, mais c’est la solution de facilité niveau marketing


#3

Vous croyez vraiment qu’une entreprise comme Ubisoft n’a pas fait d’étude marketing et n’as pas eu de retour statistiques sur les jeux précédents du même type, et que du coup ça expliquerait pourquoi il a tenu ces propos ?

Je ne dis pas que c’est cette raison qui lui à fait tenir ces propos, mais elle est aussi valable que le sexisme.


#4

Il y a que moi qui me fiche de jouer une femme, un homme, un robot ou même une tranche de pain ?


#5

Tu trouves réellement “aussi valable” comme explication des choix commerciaux / marketing ciblé suivant le produit, dans les développements d’une entreprise, que les soupçonner de sexisme de pas prendre un héro femme dans un jeu… alors que justement c’est l’éditeur du tomb raider cité en exemple, ou encore que assasin creed liberation… a justement une héroïne en personnage principal ? (ou encore chez eux beyond good and evil, ou alexandra Ledermann, ils ont pas pris des hommes, c’est car ce sont des schizophrènes qui veulent ni de femme ni d’homme dans leurs jeux ?)

@Malcom
Au niveau marketing, y’a principalement 2 choix différents pour gagner en intéret:

  • permettre au joueur de s’identifier au héro (ou au spectateur pour un film). Faut certains points de ressemblance avec sa cible (le coté, ça pourrait être toi)
  • permettre au joueur de “s’évader” (ça inclue de jouer n’importe quoi, y compris une tranche de pain ^^)

Le coté “on s’en fout, on met n’importe quoi ça pas d’importance” est plutôt un choix “on s’en fout du marketing” ^^


#6

“Pourtant aujourd’hui, un joueur sur deux est une joueuse. Il serait temps de l’accepter, et de faire de la place à tout le monde.”

Est-ce que 50% des joueurs de consoles et pc, des joueurs de AAA, des jeux d’action/aventure sont des femmes ? On en sait pas grand chose.
On sort juste ce chiffre de 50% depuis qu’une étude l’a sortie d’une étude si large (jeux FB, jeux mobiles, Démineur) que ça ne dit pas grand chose.
Mais ça permet de justifier qu’on dise aux créatifs ce qu’ils doivent faire, en considérant aussi que toutes les joueuses veulent forcément voir plus de persos féminins leads, sans trop leur demander leur avis.

En l’occurrence, je pense qu’on mélange plein de choses dans ce cas : C’est pas parce que depuis deux ans des jeux avec des leads féminins se vendent bien que ça a toujours été le cas.
Y a 10 ans (pas si lointain), les exécutifs avaient sans doute de solides raisons de penser qu’une femme ne vendaient pas, et on peut pas leur reprocher de pas vouloir couler les ventes de leurs jeux.
Surtout que si y a un point sur lequel AC a plutôt été au dessus du lot c’est celui du racisme. Altaïr héros arabe en 2007, Connor héros natif américain en 2012… C’était déjà un risque pris.

Pas certain qu’Ubisoft soit le studio méritant le plus des critiques (illégitimes de toute manière) sur le contenu politique de ses jeux.


#7

Définition “raison” :
“Ce qui explique, un fait, un acte”

Je n’ai jamais dis qu’il a tenu ces propos pour tel ou tel raison, je dis juste que l’une des causes pourrait être le marketing alors pourquoi mettre en avant que la partie sexiste.


#8

Bah dit donc, Quant on à plus rien à dire sur les fait de harcèlement sur ubisoft car des actions sont entreprises pour que cela ne se reproduise plus, donc coup on attaque leur conceptions des jeux.

Prévenez nous lorsque vous aurez fini votre croisade :slight_smile:


#9

Même si je ne suis pas d’accord avec ses propos, comme soulignez dans l’article il y a plein de contre exemples, je ne vois pas en quoi c’est un soucis de ne pas vouloir un perso féminin jouable dans son jeu. Surtout qu’on nous présente ça comme un sacrilège, rendez-vous compte il y a même eu un veto sur l’idée de Kassandra pour seule héroïne du jeu ! Bouh les vilains :dizzy_face:
Si non j’imagine qu’à l’élaboration d’Horizon Zero Dawn il y a bien du avoir au moins un membre de l’équipe qui a proposé un perso jouable masculin et qui a du se faire rembarrer, du coup on en fait un article ou pas ? :rofl:


#10

Ubisoft a volontairement écarté les personnages féminins de ses jeux

Rien de grave tant qu’il y a des jeux avec des personnages féminins. Tant qu’il y a diversité du marché, il n’est pas nécessaire que chaque titre réponde aux attentes de tous les publics. Ça s’appelle la segmentation.


#11

Ils ont oublié de s’agenouiller devant la déesse pour faire pénitence.


#12

il suffit de dire que chaque personnage mâle est un trans-inter-sexe non outé pour que le jeux devienne LGBTQ friendly à mort et pro-minorité.


#13

Demain, on aura un blog post indiquant que [insérer ici un héro d’un épisode de AC] se considère comme non binaire, et tout rentrera dans l’ordre…
Car aucun AC n’affirme que son héro est un homme, vous le déduisez à partir de son apparence, il ne faut pas confondre expression de genre et identité de genre…


#14

Encore de l’amalgame…

Tu confond identité du genre et l’attirance envers un sexe…
Si tu veux un exemple parlant d’une héroïne hyper sexualisée, il y a Bayonnetta.


#15

Ubisoft n’as pas attendu après toi pour le faire puisque dans leur dernier Assassin’s Creed le personnage pourras changer de sexe n’importe quand dans le jeu si il en as envie :slight_smile:


#16

il y a 10 ans et plus, il y avit des heros feminins dans les jeux meme les plus vendus, les executifs ne semblient pas forcement s en preoccuper (je dirais meme au contraire, par exemple samus etait une femme dans metroid qui a ete un des jeux les plus vendus vendus, il en etait de meme d une grande partie des personnages d arcade qui etaient genres masculin, feminin, robot, gnome sans soucis).

La suppression ou diminution de l importance du personnage feminin est plutot recent dans le jeu video… par contre il y avait bcp de censure lie au sang et au sexe (une femme ne devait pas etre trop “sexy” et un homme trop “peu viril”, il suffisait de comparer la version japonaise , americaine et francaise). Bref a chaque epoque ses limites :slight_smile:

Bref parmi les jeux anciens les plus vendus, il y avait de tout :slight_smile:


#17

critique pas forcément illégitime et ubi expliquait ne faire aucune politique… . et surtout, il n a jamias été prouvé que la présence des deux genres dans un jeu faisait moins vendre quand la femme avait a minima autant d importance que l l homme.
Au contraire a chaque fois que cela a été essayé, le jeu a aussi bien marché que les autres.
ce qui montre que dire le contraire est politique est faux (juste auto realisateur)


#18

changer de sexe ? ou changer juste de visage et de coiffure ?


#19

une héroïne ? tu peux prouver que c’est pas un trans ?


#20

Aucun rapport qu’elle soit transgenre ou pas avec son attirance sexuelle qu’elle pourrait avoir envers un sexe comme beaucoup ont tendance a amalgamer. Et de toute façon on s’en fiche totalement tant qu’on prend plaisir à jouer.