Commentaires : Après une levée de fonds record, comment le futur de Shadow va-t-il s'écrire ?

shadow
France
Jeux Vidéo
Ordinateur de bureau
Cloud Computing
cloud-gaming
Tags: #<Tag:0x00007f9212169f80> #<Tag:0x00007f9212169da0> #<Tag:0x00007f92121696c0> #<Tag:0x00007f92121694e0> #<Tag:0x00007f9212169328> #<Tag:0x00007f9212169198>

#1

Il était 14h30, ce mercredi 14 juin 2017, dans les locaux de Blade lorsque Emmanuel Freund a fait son annonce aux journalistes présents : la startup à l’origine du Shadow a réalisé une levée de fonds de 51 millions d’euros. Les créateurs de l’ordinateur dans le cloud, qui permet notamment aux gamers de bénéficier d’une configuration haut de gamme grâce à un boîtier et un abonnement, semblent bien partis pour relever de nouveau défis grâce à cet investissement. Depuis la création de la….

Par Nelly Lesage
Revenir à l’article


#2

En rendant l’argent (contrairement à monsieur Fillon) ?
En corrigeant le problème de l’antivirus qui casse la VM ?
En dématérialisant vraiment son service et en se passant du petit boîtier pour accéder à la VM ?


#3
Clic


#4

Avec un abonnement à 30 euros par mois, ça fait l’équivalent d’un PC à 1440€ (écran non compris) tous les 4 ans.

Je dis ça je dis rien.


#5

“le premier PC dans le cloud”

Les clients légers, ça a juste plusieurs décennies d’existence…


#6

Une levée de fond pour faire ce que Dell et d'autres font déjà depuis plusieurs années ?


#7

Effectivement, l’intérêt pour les gamers est limité.
Son exemple de puissance mobile pour les pros doit être mieux travaillé. On n’emportera pas son boitier chez le client pour chercher un écran et une prise ethernet à brancher.