Commentaires : Après le steak haché vegan saignant, Impossible Foods cherche à créer un steak sans viande

chimie
nourriture
Tags: #<Tag:0x00007f3d3327eee0> #<Tag:0x00007f3d3327ec60>

#1

Quand on s’intéresse à la synthèse de produits proches de la viande, il faut regarder plus loin que les frontières de la France pour trouver des entreprises de pointe. En Hollande, The Vegetarian Butcher, racheté récemment par Unilever, tient la dragée haute avec des compositions parfaitement excellentes, vendues en supermarché. En Suisse, on trouve souvent les produits de Quorn à base champignon qui imitent la texture des viandes à merveille. Aux États-Unis, la perle de l’agroalimentaire végane se nomme Impossible Foods….

Par Julien Cadot
Revenir à l’article


#2

Est-ce que ce genre de produit trouve vraiment client ? Et si c’est le cas qui sont ses clients (des végétariens, des personnes qui veulent réduire leur consommation de viande, etc.) ?

Parce que dans mon cas de végétarien ce genre de produit ne m’intéresse pas vraiment. Si j’ai arrêté la viande ce n’est pour trouver une alternative qui lui ressemble mais qui n’en est pas.


#3

Miam, ces jolies steak qui vont être produit à partir d’une agriculture intensive qui pratique le labour, l’application de pesticides, les semences OGM ou hybride F1, nourrit au phosphates (le bio n’est pas mieux avec ses traitements au cuivre, métaux lourd qui pollue les sols). Avec toutes ces pratiques industriels, on tue la vie dans nos sols. Avant on retrouverait 2,5 tonne de vers de terre à l’ha, aujourd’hui, moins de 500kg. Le vers de terre est la première masse animale au monde… C’est peut être moins appétissant qu’une vache ou un lapin mais pas moins important. Le végan, en réalité, tue bien plus que ce qu’il ne sauve.
Pensez à consommer local avec des paysans et maraichers qui prennent soins de leurs terres. Mangez des animaux fermiers qui auront bien vécu et auront aussi participé à la vie de la culture végétale.
Bref, plutôt que d’aller contre nature avec des productions industriels en monoculture détruisant nos sols, on ferait mieux de prôner la polyculture et revenir sur des fermes à taille humaine avec un respect du sols que l’on fait vivre.


#4

Tu ferais mieux de t’interesser a la quantité de terres agricoles nécessaires pour produire 1kg de viande. Être végétarien c’est forcément être plus écologique.


#5

J’aime l’odeur de la pelouse coupée et les bon gros morceaux de barbaque, suis digne d’être un de vos lecteurs ?


#6

Tu peux te rattraper en pratiquant l’écriture inclusive !


#7

un steak vegan, ça n’existe pas. Steak signifie '"tranche de viande à griller '. C’est comme le lait vegan, une ânerie inventée par des petits urbains frustrés.


#8

Je suis dans le même cas. Tu me proposes un produit qui ressemble à un steak haché ou une saucisse et ça va plus me dégoutter que de me donner envie.

Je pense que ces produits s’adressent plus à ceux qui ont envie de réduire leur consommation d’animaux sans arrêter pour autant totalement. C’est en quelques sortes la cigarette électronique de la viande.


#9

La monoculture, ça tue des millions d’animaux et de micro organismes nécessaires à la bonne santé des sols. L’industrie vegan est en train de détruire les terres cultivables. Mange local plutôt que de bouffer de la merde industrielle (qu’elle soit vegan)


#10

Les lobbies sont à l’affût sur numerama ou quoi ?


#11

C’est vrai qu’on ne fait pas de monoculture en France avec les milliers d’hectares de champs de mais uniquement destinés à nourrir les animaux d’élevages. :wink:


#12

Ton argument n’est valable que pour les cas de monoculture intensive que je critique justement dans mon commentaire.


#13

Le lobby de vouloir consommer ce qui se produit à proximité en maintenant une agriculture respectueuse et qui avance avec la nature ?
J’appelle plutôt ça du bon sens…


#14

Le lobbie d’entretenir l’idée que l’élevage (intensif ou non) des animaux dans le but de les tuer est une bonne chose pour l’environnement et la biodiversité. J’appelle ça de la connerie.


#15

Perso ça ne me fait pas envie (je suis vegan), après pour des personnes qui veulent ne plus consommer de viande ça peut être sympa pour commencer…


#16

C’est le principe même du lobbying qui est une connerie. Le but du lobbying c’est quant même de faire admettre un truc que les gens normaux n’admettraient jamais si il y réfléchissaient.


#17

Jamais compris cette envie qu’ont les végétarien de reproduire des goûts / textures de viande.
Franchement, si tu es dans cette mouvance, innove dans ce domaine, crée des associations de goûts à partir de légumes / fruits / fleurs / racines…


#18

Ça restera toujours du steak à chier, non ?


#19

Je rappelle que depuis avril il est illégal d’associer le mot steak à un composé purement végétal.

http://www.assemblee-nationale.fr/15/amendements/0627/CION-ECO/CE2044.asp


#20

L’étron n’est pas un “composé purement végétal.” ! :clown_face::crazy_face::crazy_face: