Commentaires : Après l’échec du StopCovid local, Singapour passe à une solution beaucoup plus radicale

Smartphone
coronavirus-covid-19
stopcovid
contact-tracing
Tags: #<Tag:0x00007f3d32d2f840> #<Tag:0x00007f3d32d2f6b0> #<Tag:0x00007f3d32d2f570> #<Tag:0x00007f3d32d2f408>

#1

Avec TraceTogether, première application respectueuse de la vie privée pour freiner la progression de l’épidémie de coronavirus déployée dans le monde, Singapour a été scrutée. D’abord érigé en exemple, le pays a ensuite été le symbole d’un échec : l’application, conçue sans accès au Bluetooth en arrière-plan et de fait peu utilisée, n’a pas empêché le confinement de la population. Cette population que l’on dit volontiers technophile aurait servi de bon exemple pour promouvoir une application maison, open source, proposée sur la….

Par Julien Cadot
Revenir à l’article


#2

Le Covid ne va peut-être pas m’infecter, mais surement qu’il a déjà commencé à affecter ma vison de numerama…

Aucun site que je connaisse ne s’en sert autant que vous.

C’est en train de me débecter.


#3

Toutes les dystopies à base de code-barre tatoué ou de puce implantée peuvent aller se rhabiller. C’est le smartphone qui sera l’instrument de notre asservissement.


#4

ça veut dire que tous leurs bâtiment ssont équipés de porte automatisée ou de portiques ou qu’ils mettent un vigile à chaque entrée.

ça peut marcher dans les grosses boîtes ou les grands centres urbains, mais pour tous les petits commerces c’est moins évident.

Enfin le point positif, ça c’est que ça va booster l’emploi dans les sociétés de sécurité.


#5

et n’utilisant pas le protocole Apple/Google qui est le seul à garantir le bon fonctionnement d’une app et que la France refuse pour l’instant pour StopCovid.

J’adore ce genre de présentation de l’information : c’est la France qui refuse de se soumettre aux volontés d’entreprises privées multinationales !

Comme avec le coup d’Apple défenseur des libertés parce qu’ils ont refusé de se soumettre aux injonctions d’un juge.

On marche sur la tête.


#6

Presque pire que l’overdose d’articles sur les SUV électriques genre Porsche Cayan.


#7

Les vilains états qui refusent de faire se que veulent faire les gentilles multinationales :frowning:
(en plus dans un domaine où elles ont maintes fois démontrer leur expertise et le sérieux avec lequel elles traitent les données personnelles)


#8

À quel moment ne devrait-on pas couvrir les sujet “EN RAPPORT AVEC LE NUMÉRIQUE” du seul thème qui anime le monde en ce moment ? C’est le cœur de notre ligne édito (et vous nous le rappelez assez souvent…).


#9

Le monde a l’air très limité de votre point de vue,


#10

Vous vivez sur quelle planète où l’actualité arrive à ne pas avoir de rapport avec la crise globale la plus importante que la plupart des gens la vivant ont connu ?


#11

Là pour le coup, autant quant on parle de masque c’est vrai que le rapport est un peu moins certain, mais quant il s’agit de traçage numérique ou d’applications, ça me paraît pas anormal que Numerama en parle, coronavirus ou pas.

Sinon après je pense qu’il y aurait moyen d’affiner le tri par tag.

Il y a de grande catégories en tête de site qui permettent de sélectionner le contenu qu’on a envie de voir et notamment tech mais quant on l’active il y a malgré tout trop de contenu potentiellement tech qui n’apparaît pas. (ex: article sur le psvr qui n’est pas en tech???)

J’ai un peu l’impression que trop de tags tue le tag et qu’il y a moyen d’affiner le truc.

Mais bon ça marche pas trop mal donc à la limite pour ceux qui ne veulent pas voir autre chose que l’actualité tech, utilisez ce favori :https://www.numerama.com/tech/ plutôt que la main.


#12

pas d’accord… de quoi veux tu parler d’autre en ce moment ??

c’est un thème qui ouvre 20 aspects scientifiques différents…


#13

Le fait que ça soit un fait “majeur” ne signifie pas que ça soit le “seul thème qui anime le monde” (et heureusement…), ni que ça justifie les x sujets “légers” par jour, alors qu’il y aurait par contre de quoi faire comme sujet de fond, sur les problématiques de pistage des gens via les différentes technologies, mais faire une fois un bon dossier, carré, c’est plus difficile que de faire des centaines de piges AFP et surtout, ça rapport moins de clics et trafic


#14

À partir du moment ou vous nous pondez mini 3 “news” par jour don les 4/5ème tournent en boucle.

http://www.stallman.org/articles/dont-watch-covid-tv.html


#15

c’est clairement évident depuis 20 ans… Orwell avait tout faux.


#16

Le pouvoir de nuisance du mobile est assez effarant.


#17

Avec une vision pas si sombre que ça malheureusement, le smartphone n’est que la puce, pas assez miniaturisé et temporairement “hors du corps”, l’étape d’avant la puce sous cutanée.


#18

La puce RFID implantée a été essayé dans les années 2000. Un night-club de Barcelone proposait au clients de payer avec. Il suffit d’accorder un petit avantage (titre V.I.P., ça permet de se la péter ; réduction, priorité) pour que les gens l’adoptent.

Ce dispositif n’a plus aucune chance à l’ère du wearable. Il fait la même chose, sans la grosse seringue d’injection. Et si tu ne peux plus ouvrir les portes sans lui, tu ne t’en sépareras pas.


#19

ça non…

  • parce que un téléphone c’est pour “jouer” avec, s’occuper les mains, combler les blancs
  • parce que c’est un accessoire de mode et de rang social
  • parce que c’est pas une contrainte de transporter ce bidule, au contraire.

#20

et n’utilisant pas le protocole Apple/Google qui est le seul à garantir le bon fonctionnement d’une app et que la France refuse pour l’instant pour StopCovid

Ben en fait on en sait rien.
Si la France n’en a pas voulu, que Singapour a testé une autre solution, quel pays utiliserait cette solution Apple/Google ?
Car si c’est juste Apple/Google qui le dit qu’ils sont les meilleurs, on s’en fout un peu.

Le Bluetooth sans les outils qui lui permettent de fonctionner correctement

On parle bien des téléphones Apple pour les outils qui ne permettraient pas au Bluetooth de fonctionner correctement ?