Commentaires : A-t-on vraiment marché sur la Lune en 1969 ? Ou pourquoi Apollo 11 ne peut pas être un fake

espace
lune
Etats-Unis
Tags: #<Tag:0x00007f9210a9af48> #<Tag:0x00007f9210a9ab88> #<Tag:0x00007f9210a9a908>

#1

Dans la nuit du 20 au 21 juillet 1969, Niel Armstrong a posé le pied (d’abord le gauche) sur la Lune. Buzz Aldrin lui a emboîté le pas. À l’époque, l’événement a été suivi par 500 millions de télespectateurs. Mais, dès les années 1970, la véracité de cette exploration humaine est remise en cause. Des humains ont-il vraiment foulé le sol lunaire ? Les images que le monde a contemplé en retenant son souffle n’auraient-elles pas été filmées sur la terre….

Par Nelly Lesage
Revenir à l’article


#2

Des dizaines de milliers de personnes ont été impliqués dans les missions lunaires de la NASA et toutes auraient mentis, comme un seul homme, durant toutes ces années ? Rien que pour cette raison simple douter de cet évènement est la marque d’une rare stupidité


#3

Il serait temps de laisser les complotistes lunaire dans leur coin. On ne peut les raisonner avec des arguments logiques, ils sont pour la plupart dans une croyance et une ideologie hermétique à l’argumentation.
Leur mode de pensé et leur haut niveau de mauvaise foi est tel que chaque argument, quel qu’il soit, renforce leurs convictions.


#4

Les images diffusées le 20 juillet 69 (que j’ai vues sur une télé portable louée pour l’occasion Au BHV avec une qualité que je vous laisse deviner) étaient elles diffusées en direct ? Ou bien a-t-on vu les véritables images plus tard ?


#5

Ce n’est pas parce-que des théories semblent fumeuses qu’il faut leur répliquer des arguments tout aussi absurdes. Et le sophisme de la quantité en est un.

Au cours de l’histoire, des complots (des vrais, dont on a découvert plus tard qu’ils étaient réellement des complots et non-plus seulement une hypothèse) ont démontré qu’il n’est pas nécessaire que tous les individus complices soient au courant pour que le complot ait lieu (et qu’il réussisse ou qu’il échoue). C’est d’ailleurs le principe même d’une chaîne de commandement : on n’a pas besoin de connaître le bien-fondé d’un ordre pour l’exécuter, on l’exécute et puis c’est tout.

Par exemple, la théorie selon laquelle le gouvernement américain était impliqué dans le reversement du Premier ministre iranien Mohamed Mossadegh en 1953 a été discrédité pendant des décennies. On a appris seulement en 2013 que cela avait été effectivement bien le cas. Pourtant, l’opération avait été préparé pendant des années et avait impliqué des milliers de personnes autant aux États-Unis, aux Royaume-Uni qu’en Iran pour être menée à bien. C’est juste que les activités concourant au coup d’État n’avaient pas été présentées aux complices comme prenant part à un complot, mais juste comme des opérations ponctuelles et sans relation entre elles.

Même face aux « complotistes » (expression que je n’aime pas) il faut avoir de la rigueur.


#6

Les bras m’en tombent. Vous voulez dire que, éventuellement, les dizaines d’ingénieurs présent dans la salle de contrôle des missions recevait de fausses informations sur leurs écrans ? Que les milliers de techniciens présents sur le site de cap Canaveral ont vu décoller une fusée creuse qui est allé s’abîmer en mer. Que TOUS ceux qui ont participé à sa construction et au programme en général n’était pas au courant qu’il travaillaient en fait à une falsification d’une ampleur gigantesque.
Vous pensez sincèrement que ce n’est pas parce que 99.99% des habitants de la planète pensent que la terre est ronde, qu’elle l’est en vérité ?
Peut-être êtes-vous la proie des idées fixes, en tous cas votre haine manifeste des USA semble guider votre réflexion.


#7

Un seul argument suffit. Si ceci était faux, les Russes auraient dénoncé l’information depuis longtemps et surtout pendant la guerre froide: c’était dans leur intérêt. Si des gens sont assez stupides pour ne pas croire que l’homme puisse accomplir cela, il faut qu’ils s’instruisent au lieu de sortir des énormités comme l’homme n’a jamais marché sur la Lune ou la Terre est plate.


#8

Si les Ricains n’étaient pas allé sur la lune, les Ruskoffs auraient été les premier à le dire…
Il les surveillaient de très près…
Le complotisme déborde dans n’importe quel sujet…


#9

Ce n’est Pas le sujet. Ma question etst : était-on capable de transmettre des vidéos en direct de la lune à cette époque. Sur la chaîne ABC ils avaient la voix en direct mais les images étaient des simulations.


#10

Ce n’est Pas le sujet. Ma question etst : était-on capable de transmettre des vidéos en direct de la lune à cette époque. Sur la chaîne ABC ils avaient la voix en direct mais les images étaient des simulations.

Envoyé de mon iPhone


#11

Je ne vois pas trop les arguments 1 et 2.
Il dit, les images sont en 10 images par seconde or on enregistrait en 30 images par seconde à l’époque. On aurait pas pu ralentir parce qu’il aurait fallu enregistrer à plus de 24 images par seconde ???
Ben si on enregistre à 30 et qu’on passe à 10, ça fait bien un ralentissement et ça correspond aux normes. Ensuite, rien ne dit que l’enregistrement n’a pas eu lieu 6 mois avant (les enregistrements, puisqu’il y a aussi les versions avec crashs - au décollage, sur la lune, au retour).

Il est possible de s’être rendu compte du vent et d’avoir changé le drapeau pour un format plus rigide après coup.

Rien ne dit qu’un système automatisé embarqué par Apollo 11 ne s’est pas effectivement posé sur la lune pour y placer du matériel et rapporter des roches.

Les complotistes disent juste que des américains, hominidés, ne se sont pas posés. C’est pour ça qu’il est difficile de réussir à le prouver. Il faudrait y retourner mais cette nouvelle mission serait-elle réelle ou simulée comme les précédentes.

C’est un peu comme les photos prise par les radars tachymètres, c’est pas moi qui conduisait, je ne connais pas cette personne.


#12

d’après ce que j’ai lu, les “conspirationnistes” disent que personne n’est capable de dire comment ils ont protégé les astronautes (et le matériel) pour le passage de la ceinture de van allen, et que aujourd’hui encore ils en sont incapable, ce que plusieurs interviews de scientifiques (y compris de la nasa) semblent confirmer… il suffirait de leur répondre sur ce point précis, mais, comme avec les chambres à gaz, ils répondent “c’est possible puisqu’il est de notoriété publique que ça a eu lieu” et “on ne répond pas parce que ça ne sert à rien de discuter avec les complotistes”…


#13

Vous ne voyez pas parce que l’article oublie d’expliquer comment le flux video était envoyé. Plusieurs flux étaient relayés entre le LEM, le module de commande et la Terre. La télémétrie, les informations des ordinateurs de bord, la voix, et la vidéo. Si autour de la terre les canaux UHF et VHF étaient utilisés (missions Gemini et Mercury), la NASA a mis au point un autre système pour la Lune, l’UHF et le VHF n’étaient pas un choix envisageable vu la distance). Ce systeme ? : Le Unified S-band, un systeme intégrant à la fois du tracking, des infos de commande, la voix et les informations de TV dans une seule et unique antenne. La voix et les informations médicales étaient transmises sur une fréquence de 1.25MHzFM, la télémetrie sur 1.024Mhzbiphasé, le LEM et le module de commande avaient aussi des fréquence distinctes. Pour la video en direct… le problème arrive.
Il fallait libérer de l’espace sur les fréquences pour avoir une liaison descendante “potable” depuis le LEM. La Nasa a fait le choix de supprimer la télémétrie pendant cette phase de vidéo, libérant 700 kHz de bande passante via le Unified S-band. Mais problème… il manquait toujours de la bande passante.
En réalité, la bande passante nécessaire pour du Terre-Lune avec les cameras étaient impossible à avoir avec la technologie de l’époque. En effet, les cameras 525 lignes de balayage pour du 30 ips envoyaient beaucoup trop de données… La Nasa a donc fait un choix, utiliser des cameras 320 lignes à 10 ips. Miracle, le flux est constant et en direct, le monde entier pouvait voir les premiers pas sur la Lune. Voilà la raison du 10 ips et de la qualité moindre.

Pour vos autres questions, je vous laisse faire les recherches, chacune y trouvent des réponses cohérentes, crédibles.

Quand au système automatisé… l’ordinateur d’analyse de terrain a planté 2 fois pendant la descente du LEM car il était saturé d’informations (Neil pilotait en manuel), un ordi automatique aurait planté le LEM avec un joli cratère, seul les Russes avaient réussi les alunissages de sondes (lors de Luna 9 en 1966 par exemple). Et si les roches avait été ramené via une sonde… cela voudrait dire que la NASA avait d’énorme capacité de robotiques en 1969, à faire pâlir de jalousie les meilleurs centre de recherche japonais et US de 2019. Pour finir, un docking en orbite à l’époque via un autopilot était juste impossible à envisager et était réalisé en manuel.

“Les complotistes disent juste que des américains, hominidés, ne se sont pas posés.” Non, la plupart des complotistes disent qu’on y est jamais allé.

Bref, chacune des questions qui existes autour de cet événement trouvent des réponses, mais chercher, c’est long, c’est fastidieux, il faut lire des pages et des pages, se renseigner, bouffer du rapport en anglais, lire…


#15

Votre message negationniste est ignoble.
Sinon pour la ceinture de Van Allen :


#16

merci pour ta vidéo, j’aime pas vraiment son humour, mais les explications sont sérieuses et claires :slight_smile:
concernant mon “négationnisme”, je ne “nie” rien du tout, mais naturellement je doute de tout, donc je m’interroge… il me semblait que remettre en question et chercher des preuves, c’était la base de toute science… et que précisément le “révisionnisme” était la base de la recherche historique ; ne pas se fier à une unique version, particulièrement quand c’est celle d’une des parties d’un conflit. quant à ma phrase "c’est possible puisqu’il est de notoriété publique que ça a eu lieu”, le tribunal de nuremberg indique dans ses statuts que la recherche de preuves de ce qui est de notoriété publique ne sera pas faite et que ça sera tenu pour acquis !.. et celle “on ne répond pas parce que ça ne sert à rien de discuter avec les complotistes”, c’est, en gros, le discours de tous les journalistes dès que quelqu’un s’avise de demander pourquoi il n’y a jamais de débat sur tel sujet dit “complotiste”…
quand la version officielle tient la route, il y a plein d’articles et de vidéos qu’un quidam peut présenter comme tu l’as fait concernant la ceinture de van allen, quand ce n’est pas le cas, on fait une loi…


#17

On s’en fout du flux, je dis juste que si on enregistre à 30 et qu’on passe à 10, ça crée un ralentissement et ça fait voler en éclat les 2 premiers arguments :

Si on accepte l’idée que les atterrissages sur la Lune ont été enregistrés dans un studio de télévision, on devrait s’attendre à avoir une vidéo de 30 images par seconde, qui correspondrait au standard de télévision de l’époque

Puisque la caméra qui a filmé les images sur la Lune en 1969 enregistrait 10 images par seconde, il n’aurait tout simplement pas été possible de les ralentir pour récréer artificiellement les effets de la moindre gravité sur la Lune.

La caméra filmait en 30 images et la diffusion était en 10 images, ça colle.
En plus, le premier argument spécifie que les standards était à 30 images par seconde mais pour le second argument il nous explique que la Nasa filmait en 10. Je ne vois pas trop pourquoi la Nasa pourrait filmer en 10 sur la lune et pas sur la terre.

De même pour le système automatisé. Tu viens d’expliquer que c’est pas possible parce que le système a planté et que c’est possible puisque les russes l’ont fait. Enfin robotique, un bras articulé avec une petite pelle suffit http://infolab.stanford.edu/pub/voy/museum/pictures/display/Calculators.htm - http://infolab.stanford.edu/pub/voy/museum/pictures/display/1-Robot.htm


#18

Je ne parle pas de la mission sur la Lune en particulier mais aux ripostes faites aux « complotistes » en général.

La suffisance de ceux qui se disent combattre les « complotistes » est tellement crasse qu’ils en viennent à sortir des arguments totalement absurdes et ainsi à tomber au même niveau d’intelligence argumentaire que leurs adversaires. Et c’est pas franchement une bonne méthode si on veut “débunker” efficacement.

Voyez. Comme cet argument ad populum. Non, ce n’est pas parce-que beaucoup de gens croient ou répètent une chose qu’elle est forcément vraie. Il y a bien longtemps, les gens disaient et croyaient que la Terre était plate. Avaient-ils raison juste parce-qu’ils étaient nombreux à le dire ?

C’est vous qui semblez être en proie à une bêtise aveugle si vous pensez que mentionner un complot mis à jour par les Américains eux-mêmes est la preuve d’un anti-américanisme primaire…


#19

On peut douter de tout, remettre tout en question, c’est très bien mais à partir du moment où malgré les faits, les vidéos , les témoignages on doute encore, ce n’est pas de la science, c’est même son contraire, c’est de l’idéologie.


#20

Oui, on le pouvait. Avec une qualité extrêmement dégradée : il suffit de voir les images, les astronautes semblent transparents par moment. Il s’agit d’un format SSTV dont la bande passante est à peu près égale à celle du téléphone, donc qui pouvait être transmis sans problème.

De plus, ce format étant incompatible avec la télévision, les images SSTV étaient affichées sur un moniteur et une caméra télé filmait cet écran.

Sur certaines chaînes, il y avait effectivement des simulations pédagogiques pour montrer certains aspects de la mission ; il suffit juste de regarder les images : quand c’est bon, c’est de la simulation (en plus, c’est indiqué), quand c’est tout pourri, c’est du direct.

Enfin, il y a tout ce qui a été tourné en argentique et qui a été développé au retour sur Terre


#21

D’autant plus que les Russes avaient envoyé Luna 15, un module sans pilote qui devait faire l’aller retour et ramener des échantillons de sol lunaire.
Luna 15 est parti 3 jours avant Apollo 11 et s’est écrasé sur la Lune une vingtaine d’heures après l’alunissage du LEM, après d’ailleurs l’avoir survolé.

Donc si Apollo avait été un fake, les Russes n’auraient pas hésité à le crier à la face du monde.