Commentaires : À quoi servira le « soleil artificiel » que prépare la Chine pour 2020 ?

physique
Énergie
Environnement
soleil
Tags: #<Tag:0x00007f3d2e35e068> #<Tag:0x00007f3d2e35ded8> #<Tag:0x00007f3d2e35dd70> #<Tag:0x00007f3d2e35dbe0>

#1

Alors que des scientifiques américains essayent de reproduire l’équivalent d’un trou de ver, en Chine, un « soleil artificiel » est plutôt à l’ordre du jour. L’expression n’est pas entre guillemets pour rien : comme pour le trou de ver, il ne s’agit pas vraiment de reconstituer un véritable soleil, mais plutôt de générer sur Terre une réaction physique similaire. Pas de scénario hollywoodien à l’horizon, donc. En tout cas, l’annonce a été faite lors de la China Fusion Energy Conference en cette….

Par Marcus Dupont-Besnard
Revenir à l’article


#2

“dont le coût est estimé à environ 20 millions d’euros”

C’est 20 milliards, ce qui est très peu finalement vu l’impact que cette technologie va avoir.

C’est là qu’il faudrait mettre la paquet, plutôt que de dépenser des milliards sur l’EPR.


#3

Belle prouesse !
Ça, c’est un pas réel dans la transition écologique.


#4

Merci d’avoir repéré cette coquille, c’est corrigé.


#5

Ça n’a aucun rapport. Dans un cas (l’EPR) c’est de l’argent dépensé en production sur une technologie opérationnelle pour obtenir de l’énergie “demain” et dans l’autre cas (fusion), c’est de l’argent dépensé en recherche sur une technologie potentielle pour obtenir de l’énergie dans trente ans et plus.

On ne répond pas aux même besoins.


#6

Pourrait avoir, personne ne peut prédire si c’est possible à moyen terme ou même à long terme. Et à moyen terme, il faudrait déjà produire de l’énergie sans gaz à effet de serre.

C’est d’ailleurs le sens de l’investissement dans les EPR et autres technologies nucléaires actuelles. Si je suis entièrement pour investir dans la recherche concernant la fusion, il est nécessaire de garder un pas dans une source d’énergie bas carbone actuellement utilisable.


#7

Il aurait pu etre interessant de developper un peu plus sur le projet ITER et sur les objectifs de chacun d’entre eux. De memoire ITER vise a atteindre l’autosuffisance energetique vu que pour l’instant tous les Tokamak consommes plus d’electricite qu’ils n’en produisent. Le projet suivant visera quand a lui a avoir un rapoort superieur a 1 (je crois me souvenir d’un rapport 10 mais pas sur du tout).
L’enjeu principal n’est pas tant de le faire fonctionner, ca on sait faire. Le faire fonctionner en continu on y arrivera, mais avoir un rendement superieur a 1 est loin d’etre evident


#8

Article intéressant du point de vue technique.

Mais sur le plan pratique, quelle est la probabilité de voir aboutir une telle technologie, sachant que le pic pétrolier “tous pétroles” est prévu aux alentours de 2025? (pic pétrolier “conventionnel” passé en 2008, depuis nous maintenons la production grâce au gaz de schiste et au sables bitumineux, qui vont eux aussi passer un pic de production très bientôt). Il me paraît difficile de continuer les expérimentations et d’assurer la mise en oeuvre industrielle avec une telle contrainte énergétique à court terme.

D’autre part, j’ai beau préférer toute énergie “propre” à du pétrole ou du charbon, il faut quand même aussi penser à ce qu’on prévoit de faire avec cette énergie. Parce que si c’est pour continuer à déforester, extraire de tout ce qu’on peut autour de nous, et tout faire crever au passage, on ne se crée pas un avenir très enviable.


#9

ITER c’est pas pour 2025, non, non, non.
2025 c’est le “first plasma”. Si le premier plasma peut être formé alors l’assemblage commencera vraiment.


#10

Aucun intérêt, c’est la même chose qu’Iter, c’est à dire un Tokamak. Argent gaspillé…


#11

Et la https://fr.wikipedia.org/wiki/Z_machine ?
2 à 3 milliards de degrés
Fusion propre

J’ai cru comprendre que les Tokamak utilisent des matériaux rares et du coup, si cela fonctionne, on ne pourrait pas en avoir partout


#12

Désolé mais quand on voit le retard et les coûts astronomiques, l’EPR est loin d’être une technologie opérationnelle… c’est un fiasco.


#13

Deux EPR tournent aujourd’hui déjà en Chine


#14

Tellement opérationnelle qu’elle ne “fonctionne” que là bas… avec les défauts des centrales françaises! https://reporterre.net/Les-EPR-chinois-confrontes-aux-defauts-francais En France c’est clairement un fiasco: https://www.lefigaro.fr/societes/epr-de-flamanville-retour-sur-une-catastrophe-industrielle-20190628