Commentaires : 112 inversé : l'Europe s'accorde pour un système d'alerte par SMS en Europe en cas d'attentat

attentats
SMS
Service public
Terrorisme
union-européenne
Tags: #<Tag:0x00007f920bcd8378> #<Tag:0x00007f920bcd81c0> #<Tag:0x00007f920bcd7e28> #<Tag:0x00007f920bcd7c48> #<Tag:0x00007f920bcd79f0>

#1

Dans quelques années, des SMS d’alerte pourront être reçus automatiquement par les personnes se trouvant à proximité d’un attentat, d’un accident industriel ou bien d’une catastrophe naturelle. C’est le sens d’un accord provisoire conclu début juin entre les eurodéputés et le Conseil européen représentant les États membres, dans le cadre d’une réforme des règles de télécommunication dans l’Union. « Un système de 112 inversé, introduit par les députés, permettra de garantir que les citoyens soient alertés en cas d’urgence ou de…. Publié sur https://www.numerama.com/politique/383464-112-inverse-leurope-saccorde-pour-un-systeme-dalerte-par-sms-en-europe-en-cas-dattentat.html par Julien Lausson


#2

Enfin on se penche la mise en place de la diffusion cellulaire en France.

C’est pas trop tôt…


#3

En Europe.
Le temps que la France le prenne en compte …


#4

En Europe, on a déjà le “European Public Warning System (EU-ALERT)”.

Mais personne l’utilise.


#5

En gros ce sont les paramètres encore inutilisés de nos smartphones sur les “canaux de diffusion” cellulaire, chacun ayant juste un numéro et pas encore de nom.
Ce numéro de canal serait alors équivalent à une chaine TNT gratuite.
Pourquoi alors ne pas utiliser ce qui est prévu pour la radio numérique (DRB) et avoir même autre chose que des messages textuels mais un vrai canal radio numérique (voire TNT) assuré de pouvoir diffuser sur tous les réseaux possibles existants ou encore disponibles (cellulaires, TNT, DRB, hotspots wifis publics, accès internet fixes fibres et DSL)? Pour avoir une chaine d’information complète diffusée prioritairement dans les zones définies à alerter, et pouvant donner plus qu’un simple SMS ou Tweet? On a tellement de réseaux maintenant qu’on doit bien pouvoir trouver le moyen de caser un flux broadcast de 2 à 4 megabits/s pour supporter différents types de médias d’information (texte, audio, vidéo, documents, et même des envois des utilisateurs particuliers dont on ne sait pas où ils se trouvent et s’ils ont leur mobile habituel en état de marche: pour éviter le pistage il faut que ce broadcast personnel soit unidirectionnel sans voie de retour; on pourrait cibler ainsi des populations particulières par exemple des mineurs dans une zone géographique précise ou large; le contenu de ce canal ne peut pas être détenu par une entreprise commerciale, ce doit être un service public, ce qui y sera diffusé peut en revanche être produit par des moyens privés au choix du diffuseur public en fonction des priorités et de la cible visée).
Ce diffuseur en revanche ne doit pas être directement une entreprise comme Google ou Twitter, mais on peut leur imposer par la loi de réserver un canal prioritaire, d’autant plus facilement qu’on utilise le mode broadcast qui ne coute pas cher et que ce signal est facilement réplicable et optimisable pour n’avoir en fait aucune emprise sur le réseau commercial dans 99,9999% des cas car totalement inclus dans les marges de bande passante de sécurité/d’interopérabilité des canaux commerciaux poru leur propre qualité de service en cas de panne d’un équipement, ce canal ne serait qu’une cause de panne nocale sur une toute petite partie de leur service et les opérateurs sont déjà habitués à y remédier pour des pannes bien plus conséquentes et plus compliquées quand il y a de nombreux interlocuteurs).