Commentaire : « Les menaces de mort, on a l’habitude » : 6 ans après


#22

Pour un progamer ? Bah, tu peux prendre les gains, si tu préfères, j’imagine. Mais les revenus twitchs sont une toute petite part des gains, et souvent les meilleurs pro ne streament pas ou peu, pour ne pas éventer leurs stratégies, donc… je maintiens, regarder les audiences twitch, c’est être complètement à côté de la plaque et ne pas savoir de quoi tu parles. Désolé.

lol non.

Ah oui. Parce que “jouer sur l’angle plongeant de la caméra”, c’est facile. Bien entendu. Je te laisse essayer, je vais regarder et bien me marrer quand tu vas te rendre compte du travail que ça représente en vrai.

Et la perception du mérite est complètement faussée par la misogynie.


#23

L’amateurisme n’est pas un métier. Je dis la même chose des youtubers.


#24

“En France, la validation des acquis est une procédure visant à rétablir une certaine parité entre les acquis de l’enseignement classique et ceux résultant de parcours parallèles ou autodidactes, notamment.”


#25

La plupart des youtubers sont simplement inécoutables.


#26

On parle toujours de ceux qui en font leur métier et qui en vivent ?
Car s’ils sont inécoutables: pas d’audience, si pas d’audience: pas de revenus ( pub ou sponsor )


#27

Indéniable : l’amateurisme, ce n’est pas un métier. C’est quelque chose qu’on peut retrouver dans un peu tous les corps de métiers.


#28

Je parle des youtubers qui ne sont pas du métier de l’audio-visuel et qui vivent d’oboles versés par leurs spectateurs, dont une part par la publicité.

Ceux-là me font mal aux oreilles et aux yeux chaque fois que je tente de les regarder. Quand ils ne me font pas mal aux oreilles et aux yeux, ils me lassent par leur incontinence verbale et leur incapacité à synthétiser un sujet.

Apparemment, ils en ont une. Grand bien leur fasse.


#29

Ce n’est pas parce que tu n’aimes pas que ce n’est pas un métier.