Commentaires : Comment la blockchain changera le visage de l’entreprise

entreprise
longformat
blockchains
Tags: #<Tag:0x00007f3d30028978> #<Tag:0x00007f3d300285b8> #<Tag:0x00007f3d30028180>

#1

Évoquant au pire une obscure technologie au fonctionnement incompréhensible, au mieux un système opaque servant de toile de fond au déploiement du Bitcoin, monnaie virtuelle qui connaît un succès croissant, aux côté des réseaux Ethereum et LiteCoin, le terme « blockchain » a de quoi en rebuter plus d’un. Pourtant, cette technologie n’est ni aussi compliquée qu’elle y paraît au premier abord, ni cantonnée au milieu de la finance spéculative. Considérée par Marc Andreessen, entrepreneur et investisseur historique de la Silicon Valley,…. Publié sur http://www.numerama.com/business/271155-comment-la-blockchain-changera-le-visage-de-lentreprise.html par Guillaume Renouard


#2

Très intéressant. On sent qu’on va vers l’ « algorithmisation » des échanges ». Les smart contracts ont la possibilité de changer le futur, bien plus que le n-ième SnapTruc et autres gadgets pour demeurés. Encore plus d’articles de ce genre, et n’hésitez pas à creuser la technique. Je recommande à tous d’aller voir des exemples de smart contracts.

LA BLOCKCHAIN GARANTIT UN CONTRAT ENTRE PARTICULIERS

Pas seulement. Aussi entre agents logiciels. Car les acteurs économiques, juridiques, et sait-on jamais politiques de demain ne seront pas seulement les humains. Là aussi, arrêtons les âneries avec les robots mignons. On passe à côté de l’avenir du numérique qui est en train de s’écrire.


#3

Entendu ce matin sur France-Inter : la blockchain, prochaine révolution majeure sur Internet.


#4

En somme le wikipedia 2.0 !


#5

Article vraiment intéressant et complet !

Si vous souhaitez un aperçu plus technique, il existe une excellente démo en ligne : https://anders.com/blockchain/.
On y voit bien les concepts de base, et la vidéo montre comment la chaîne est sécurisée.


#6

Merci pour le commentaire.


#7

La ‘blockchain’ est une technologie distribuée pointant le ‘smart ledger’. Elle est un précurseur bienvenu, d’implémentation physique, qui ouvre des promesses sur le plan socio-économique et politique. Toutefois, les annonces de promesses doivent être prises avec beaucoup de précautions. Les protocoles IP/http nous ont conduits loin de leurs promesses avec une concentration de services hébergés dans des ‘clouds’ détenus par quelques acteurs. La blockchain va-t-elle corriger? Ce n’est pas la technologie qui apporte la solution... Le minage du bitcoin échappe déjà aux individuels pour des fermes essentiellement localisées en Asie. Les ICOs - Initial Coin Offerings - sont noyautées par des investissements massifs, repoussant la distribution à la marge... La transparence prônée est loin d’être le profil de ces initiatives... Disposer d’une technologie distribuée - un livre avec exécution automatique, robuste contre la falsification, partagé pour la codification - pose la question de sa gouvernance, maintenance et administration, collectives et distributives. C’est bien ici qu’il faudra être imaginatif. La codification par programmation soulève la question du ‘trust by design’, ou encore de de la distribution du pouvoir, tout comme la codification par l’écriture nous a permis la séparation des pouvoirs concentrés à la tête des Etats...(La technique de l’écriture ne nous permettait pas d’envisager la distribution) Un vaste programme auquel je souscris, mais prudence dans l’enthousiasme... Les implémentations physiques de smart ledgers vont immanquablement redessiner les frontières de la triade ‘société civile / état/ entreprise’, mais il ne faudrait pas croire que la blockchain nous conduit forcément vers plus de libertés civiles et économiques, tout comme nous avons pu le croire pour les techniques du web, qui nous profilent à tout-va, qui nous dépossèdent de nos empreintes numériques, première source comptable dans un monde connecté, dominé à l’avenir par l’ ‘intelligence artificielle’. La blockchain et ses successeurs technologiques peuvent être aussi des instruments de tyrannie. Et c’est malheureusement sous le couvert d’un enthousiasme crédule que se profile cette menace. Gardons l’enthousiasme et travaillons aux opportunités, sans crédulité si possible. Merci pour votre lecture.


#8

#9

Je plussoie ces réserves, et retire au passage "demeurés".


#10

Qu'est-ce que la théorie des jeu a avoir avec la chaîne de blocs ?

Pas un seul mot sur TheDAO ?