Commentaires : Comment Apple a changé la langue pour faire briller son nom

apple
marques
longformat
enquête
reportage
Tags: #<Tag:0x00007f921282da10> #<Tag:0x00007f921282d560> #<Tag:0x00007f921282ce30> #<Tag:0x00007f921282c520> #<Tag:0x00007f921282c0e8>

#1

Sur l’emoji calendrier d’Apple s’affiche la date du 17 juillet. C’est celle de la WWDC 2002, la keynote où fut dévoilé le logiciel d’emploi du temps iCal. Un clin d’œil à la sauce de Cupertino. Mais, à l’insu de tous, il s’est passé autre chose ce 17 juillet 2002. C’est le jour où, sous l’œil des caméras, Apple a établi son nouveau nom dans la bouche de son fondateur. Octobre 2001, dix mois plus tôt. Le retour de Steve Jobs en…. Publié sur http://www.numerama.com/pop-culture/191786-apple-a-dynamite-linguistique-faire-reluir-nom.html par Victoria Castro


#4

Juste un petit détail : sur l'image de la mosquée de Beijing, le texte calligraphié n'est pas en mandarin mais, je suppose, en arabe. Il eut été plus pertinent, si l'idée était de montrer un exemple de calligraphie chinoise (pour le coup, pas "mandarin", vu que la même écriture s'applique pour toutes les langues et dialectes du pays) il eût été plus pertinent de prendre une image d'un temple chinois peut-être...?


#5

Et Poire, c’est tonal ou anal ?


#6

Cet article est impressionnant tellement il est complet. :smiley:
Aïe-pple : Ha oui, ça fait mal !


#7

Encore censuré ?? Pourtant il n’y avait de vulgarité, rien, juste le commentaire d’un citoyen dans une démocratie.

Il semblerait que ce soit interdit de critiquer Apple sur Numerama !??


#8

Et je crois que c’est vraiment là le cœur d’une étude qui pourrait être scientifique : peut-on montrer que Apple est différent de apple (nom commun) alors que, par exemple, Windows ne serait pas différent de windows (nom commun) », poursuit-il avant de décrire un protocole expérimental rigoureux.

Il est compliqué à mettre en place ce protocole ?


#9

Un des articles les plus intéressant que j'ai lu depuis longtemps. Merci @numerama & @victoriac . L'approche du sujet par la linguistique est remarquable. Ça c'est un article qui réfléchit le numérique (avec ceux de @guillaumechampeau) . Encore !

Du coup je ne sais plus comment je dis "Apple" : èèèpeule ou aäÂplle ... ^^'


#10

Il faut prendre des locuteurs natifs de l'anglais, ayant différents accents et venant de différents milieux ; leur faire prononcer des phrases contenant les mots apple, Apple, windows et Windows dans à peu près les mêmes contextes ; et analyser tout cela dans un logiciel. Ce protocole n'est pas spécialement compliqué mais nécessite des moyens (rassembler tous ces anglophones et exploiter toutes ces données) que je n'ai pas :frowning:


#11

Précision ajoutée, merci.


#12

Votre commentaire est inutile et insultant pour les 3 mois de recherche journalistique et universitaire autour de cet article.


#13

Article très impressionnant certes et fort long.

Mais bon, ce que je retiens surtout c’est "Emmanuel Ferragne, angliciste et expert en phonétique à l’université Paris-Diderot, reste « très circonspect » face à ce que j’avance. " Est-ce que les résultats à la fin de l’enquête ont été présentés à ce spécialiste et est-ce que ça l’a fait changer d’avis ?

Il manque quand même une conclusion : est-ce que c’est volontaire ou pas de la part d’Apple ? Et si oui, à quoi ça sert ? Parce que sinon, tout cela est un peu vain, non ?


#14

Bravo pour ce bel article passionnant à lire. J’aurai aimé y trouver un petit montage audio qui m’aurait permis de me rendre compte de cette différence de prononciation, que je n’arrive pas à me représenter à la seule lecture des termes de phonétique et linguistiques employés.


#15

Ce n'était pas une insulte mais une critique, et ce n'était pas sur les journalistes qui ont travaillé dessus mais sur la rédaction de Numerama elle-même.
Ma critique était sur vos articles Apple et votre façon à toujours les caresser dans le sens du poil.

Pourquoi vous faite pas un travail de recherche journalistique et universitaire sur la manière dont Apple est traité dans les sites d'actualités ?? Y a matière à dire non ?

Bref, de toute façon c'est votre droit de supprimer les commentaires qui ne vous plaisent pas, c'est votre site, votre loi :slight_smile: De mon côté, je m'en rappellerais quand je lirais un de vos articles sur la défense de la démocratie numérique (oui vous aimez bien ce sujet)...


#16

Ça, c’est une bonne idée !


#17

En bon scientifiques, les linguistes attendront de faire une étude formelle avant de se prononcer, surtout pour soutenir qu’un nouveau phénomène existe. Cet article n’est qu’un début ouvrant la porte à ce qui fait toute la vie scientifique : le débat et la controverse, souvent plus passionnants que l’établissement d’une théorie stable.

Pour votre deuxième question, c’était probablement accidentel ; Steve Jobs ne semble jamais avoir forcé sur sa prononciation de “Apple” et Jony Ive ne prononce pas le ton. Après, l’entreprise en est-elle ajd consciente ? Probablement au moins un peu, et ça pourrait entrer dans les raisons qui leur font maintenant dire “Apple Watch” et “Apple Music” au lieu d’éventuels “iWatch” et “iMusic”. En effet, cette emphase systématique sur le nom d’Apple représente une belle plus-value sur l’image de marque, même subconsciemment.


#18

Donc en gros, un phénomène probablement accidentel et non validé scientifiquement.

N'étant pas spécialiste de linguistique ou de phonétique, je vais m'arrêter là. Tant mieux si cela vous passionne : j'espère en lire un peu plus lorsque vos travaux auront débuté et qu'il y aura des résultats. Bonne continuation et bon courage.


#19

Bonne remarque, nous allons l'ajouter :). @victoriac


#21

Et comment ça se dit alors ?

Parce que je ne vais pas me payer 15h de keynotes inintéressantes afin de voir comment se disent le Aïpple ou Apple ou ipple ou Apple , d’autant que chaque anglophone prononce les mots à sa sauce (même des ouinedoses).

Si il y avait un lien direct vers les prononciations en cause, ça serait bien. (et en évitant des vidéos de streaming désastreuses au niveau son).


#22

L'article est fascinant.
Je me demande s'il n'y a pas une explication assez simple : j'ai déjà remarqué, comme un fait culturel, que quand un Américain présente un produit, il met énormément d'emphase sur la prononciation du nom. Sur "Apple" il n'y a pas 36 endroits pour insister.
Cette hypothèse couvre les keynotes, et pourquoi pas les amoureux de la marque.
Mais je n'ai pas votre background culturel pour appuyer ou rejeter cette simple hypothèse.


#23

Faut pas rêver non plus : la jeune fille, elle explique qu’elle ne pratique pas souvent l’anglais, qu’elle a cru remarquer un truc, mais pas chez Jobs et Ive, qu’un spécialiste qu’elle a consulté lui a expliqué qu’il n’y avait probablement rien et qu’il n’y a rien à trouver et elle, du haut de ses 22 ans et 3 ans d’étude, elle déclare “mais comment ont ils pu passer à côté ?”. Le seul truc un peu concret dans son exposé, c’est qu’elle applique des méthodes de la langue chinoise qu’elle semble connaître à l’anglais parce qu’il y a une importante communauté chinoise à Cupertino.
Pour arriver au final à quoi ? Que la manière dont les gens disent Apple reflète leur statut social.

Ben moi aussi, quand j’entends des jeunes dans le bus, j’arrive assez bien à reconnaître leur statut social