Cinéma, série TV, court métrages


#385

Moi aussi ça m’a fait drôle de quitter Damian Brody (excellent) mais j’ai réussi à m’accrocher et je considère que vous avez raté au moins 4 saisons aussi bonnes que les 2 premières :smiley: C’est ballot, par contre ça traine au moins jusqu’au 6ème épisode à chaque fois et ça en effet ça peut refroidir…

Pareil pour Mnemonic Vs Matrix :wink:

Quant à la maladie de Carrie c’est surjoué et parfois trop irréaliste (bon, c’est pour les besoins du scénar mais quand-même…). C’est surtout une hystérique qui mérite des baffes.

Absolument :smiley:


#386

:rofl:

C’est pas le film du siècle mais je trouve que c’est loin de mériter tous ces titres de “pire film” quand même !
En tous cas j’ai passer à bon moment à le regarder.


#387

Non c’est vrai mais ça l’est par rapport aux critiques récentes :wink:


#388

En parlant de Mnemonic, ça m’a fait d’abord penser au Nolan que j’avais vraiment aimé Memento.


#389

Du coup, je me le suis dl…

Alors, je n’en avais entendu comme critiques que celles, négatives, dont tu as parlé.

Critiques à cause desquelles les unes ou deux fois où j’ai été en contact avec le film ça l’a toujours été de loin : TV qui tourne dans un coin de l’appart et film suivi distraitement du coin de l’œil. Bref, j’en avais une opinion à priori plutôt négative.

Alors je me suis mis en mode “Je n’en ai jamais entendu parler et en plus c’est un film de Verhoeven”. En plus l’affiche est chouette.

At first, je te le dis tout de go avant d’aller plus loin : je n’ai pas aimé.

  • SPOIL pour la suite -

Premier gros point noir pour moi, presque le pire pour un film sexe et charnel : l’actrice.

C’est con mais parmi les 3 actrices de Sauvé par le gong, seules deux d’entre elles ont suscité chez moi un désir de type hormonal, et ce n’est pas elle…

Jessie Spano ne m’a jamais attiré. Même pas un peu. Chose marrante, elle me séduit plus dans le film lorsqu’elle met une perruque. :sweat_smile:

Un film sulfureux ? Même en me remettant dans le contexte des années 90, je trouve qu’il ne leur faut vraiiiiment pas grand chose aux Ricains pour faire une jaunisse. Des tétons et quelques danses de striptease, woah, la belle affaire.

Au moment de la sortie du film ça faisait longtemps que l’Empire des sens et Le dernier tango à Paris étaient sortis (non sans scandale), Salo et les 120 journées de Sodome (interdit aux states, il est vrai). 2 ans avant Showgirl c’est Lunes de fiel de Polanski qui est sortit (j’aime bcp ce film…) et il n’a pas fait autant scandale que Showgirl. Sans oublier Russ Meyer, pape de la sexploitation qui avait déjà au moins 20 films feministo-nibaresques-subversifs à son actif, dont Faster Pussycat kill kill (pas mon préféré).

Je suis de l’avis des critiques qui pensent que le scandale vient de l’image écornée de la pourtant “cité du vice”. Mais même la, ça ne vole pas haut. Une bousculade dans des escaliers ,des filles prettes à coucher pour réussir et des jacasseries de coulisses c’est un peu limite pour considérer ça choquant. Venant de Verhoeven, qui avait déjà sorti Basic Instinct, c’est faible.

Sorti plus tard il est vrai, je trouve que The Black Swan dépeint le milieu de la danse avec cette noirceur qui manque à Showgirl. Quant aux coulisses du show, celles du film The immigrant avec Marion Cotillard m’ont laissé une impression plus glauque.

Bref, je trouve le côté “sulfureux” du film largement surfait.

Acteurs : corrects, sans plus. Quelques bonnes idées comme la piscine avec ses trois palmiers tout nazes. Mais la aussi Verhoeven aurait pu aller plus loin. On a la fontaine en forme de poissons, les palmiers mais l’ensemble manque singulièrement de grotesque. La piscine aurait pu être en forme de cœur par exemple. Verhoeven aurait pu s’inspirer de l’outrance d’un Gregg Araki pour pousser le concept à bout. C’est Verhoeven quoi, merde !

La nana violée et tabassée par Monsieur méga Star et ses gardes du corps, ok, c’était bien vu.

La scène de baise dans la piscine est particulièrement ridicule. Impression déplaisante que c’est juste une mauvaise scène et non pas une scène qui filme une baise ridicule. Pire encore si le côté ridicule est involontaire mais qu’en fait il voulait faire du torride.

Les personnages sont assez creux. Pas de réelle profondeur.

Allez, ma méga lolitude du film. À chaque fois qu’on voit le décors du spectacle, avec les volcans, j’y voyais ça :

:sweat_smile:

Bon, je crois que j’ai à peu près fait le tour. Film moyen. Compte tenu que c’est un film de Verhoeven : mauvais film.

Et puis… Jessie Spano…ne…m’a… jamais attiré. :grin:


#390

L’un d’entre vous a t-il déjà vu la série Dune ? Si oui, c’est bien ?


J’ai vu la série Hard Sun cette semaine. Très bof. Le côté “fin du monde” est vraiment trop anecdotique. À côté de ça c’est une série policière-complotiste vraiment rudimentaire.

Par contre j’ai vu hier le film Au revoir la haut de Dupontel (dont je suis un grand fan) et je l’ai trouvé très bien. Dupontel se bonifie avec le temps. Scénar finement écrit, les scènes s’enchaînent avec fluidité et le tout est original.

Mention spéciale pour Laurent Laffite décidément très bon dans les rôles de salauds (cf.Elle de Verhoeven - tiens, encore lui ! - où il joue avec Isabelle Huppert).

D’ailleurs à propos de ce film, chose assez rare, je ne l’ai pas aimé (surtout la fin) mais je considère que c’est un très bon film.

Verhoeven a eu l’audace de me proposer une fin différente de celle, plus conventionnelle et classique, que j’appelais de mes vœux. Fort !

Laurent Laffite et Isabelle Huppert sont parfaits.


#391

Ce type est génial. J’ai adoré Le Vilain.

Et puis les interviews de Dupontel, faut s’accrocher, y’en a pas des masses, il est ultra-discret le bougre.


#392

Le vilain, cette pauvre tortue et les soins du bon docteur… lol

Je suis fan d’à peu près tout de Dupontel et ses scetch me font pisser de rire. C’est Enfermé dehors qui m’a le moins emballé
J’adore Le créateur aussi (même si le film faiblit en cours de route).


Réponse à moi même au sujet de Dune (la série).

Je l’ai dl et j’en ai regardé 30 min. C’est tout pourri. Les sfx sont dignes du début des années 90. , impossible pour moi d’en regarder plus longtemps.

À un moment il y a un personnage aquatique dans son bocal, en images de synthèse, c’était suffocant de merditude…

Du coup l’histoire… Je n’ai pas non plus reconnu Arakis telle que je l’avais en mémoire avec le film ( je ne connais pas les bouquins). Je m’attendais à une planète hostile battue par des tempêtes de sable dantesques mais au lieu de ça j’ai plus eu l’impression d’être sur Tatoïne.

Ils capturent un ver aussi à un moment et il ressemble plus à un Tremors qu’à un de ces Léviathan mystérieux maîtres du désert. Berk !


#393

De mémoire, c’était une suite à petit budget, déja assez crade pour l’époque visuellement. Y’avait même june “suite” à la minies serie: Les Enfants de Dune.


#394

The City & The City, excellent début, rien avoir avec Carrie Bradshaw, hein!


#395

Il y a “Trust” Série gros budget sur l’affaire Getty (en '73 enlèvement du petit fils du célèbre milliardaire, homme le plus riche du monde à l’époque) Il ne s’agit pas de la série produite par Netflix, sympa au demeurant, mais d’une relecture excellente avec rien de moins que Donald Sutherland en patriarche … Fascinant ! (PS : Brendan Fraser, ici tout joufflu, dans le rôle de l’ancien de la C.I.A., vaut son pesant de cahouètes :wink: )


#396

Pourquoi pas. J’ai vu le film de Ridley Scott sur le même sujet (Tout l’argent du monde), qui n’est pas mal. Je pourrai comparer du coup. J’aime bien ce genre d’histoire.

Cette nuit j’ai vu The Terror, sympa.

Deux navires anglais en 1870 environ partent découvrir une voie maritime au Pôle Nord. Ils restent prisonniers des glaces 2 ans et sont les proies d’un monstre de la mythologie Inuit.

Produit par R.Scott. Il y a du budget et l’histoire est bien par contre les elipses temporelles sont un peu too much ( pas l’impression qu’il s’est passé 6 mois ou 2 ans…). Série de 10 épisodes. Finie.


#397

Au pitard !!! J’ai écris une grosse connerie ! C’était pas une série produite par Netflix mais un film par Riddley Scott !!! Bon un peu la honte mais pas trop par rapport à la qualité de la série :wink:

Et par rapport à tout ce que tu postes ici, j’ai pour la plupart un aprioris qui me bloque complètement : je ne supporte pas le fantastique, l’héroïque, alors que dire de “l’Heroïc Fantasy” :joy::rofl:

Non, sérieux, j’y arrive pas à part de très rares exceptions…


#398

Mais The Terror n’'est pas un film d’heroic fantaisie, pourquoi tu dis ça ?

C’est plus un mix entre The Thing et l’histoire de l’expédition Shakelton.

Par ailleurs depuis début janvier j’ai parlé et vanté :

Blade Runner 2 (SF)
Under the skin (SF)
Ghost in the shell (SF)
Attack of Titans (le film). (SF)
Mr Robot (SF)
Holly weed (comédie)
The man from earth (sf)
Blood Drive (road movie trash/mad max)
Deadwood (western)
Klondike (western)
Penny dreadful (SF steam Angleterre Victorienne)
The end of the f***king World (road movie)
Salyut-7
La passion Van ghog. (Film d’art)
Da Vinci Daemon (med ? à la rigueur… L.De Vinci et ses inventions à Florence avec Vatican, guerres de familles, Sarrazins)
La casa de papel (braquage)
The Terror (survival)

De l’heroic fantasy il n’y en a qu’un, à la rigueur, c’est Penny Dreadful et ça se passe dans l’Angleterre victorienne.

Alors je ne comprends pas ta remarque ? Que t’aime pas le reste je peux le comprendre, mais pourquoi “heroic fantasy” ?


#399

Tu as raison, heroïc fantasy est très mal choisi comme terme et nous avons en commun beaucoup de références et de films/séries, mais certains dans ta liste pour moi ne sont pas de la SF, par exemple Blade Runner ainsi que la plupart des K.Dick sont à ranger dans l’anticipation. Attack on Titan, de même mais à ranger, bah je sais pas trop où :wink:
J’aurai dû en effet m’en tenir à fantastique. Ce courant, j’y arrive pas, et pas depuis “L’Attaque des Titans” mais plutôt Murnau. Donc depuis toujours pour moi. (Un truc avec les bestioles, qui me font trembler de rire plutôt que de peur. Même Alien, c’est pas peu dire ! )


#400

Je comprends. Je considère un peu le genre anticipation appartenant au genre SF. Pour moi dès qu’il y a des bagnoles volantes c’est SF. :stuck_out_tongue:

Hehe ! Pas mieux. Médiéval fantastique futuriste Kaiju:smile:

Cette nuit j’ai commencé la saison 2 de The path. Avec “Pinkman” de BrBa. Tu connais ?

Ça se passe dans une secte (genre temple solaire, mandarom, etc) et Pinkman percute qu’il vit dans un trip merdique et quite la secte. Mais les règles en sont très strictes, évidemment, et ses enfants ne sont plus autorisés à voir leur père. C’est d’autant plus problématique que la mère (et belle famille), elle, est à fond dedans.


#401

Série comique, mais qui de temps en temps soulève quelques questions sociétales.

Ce qui est sympa : il n’y a pas de méchant !


#402

J’ai pu suivre quelques épisodes et je peux dire que Justin Spitzer sait bien accaparer l’attention du spectateur, j’ai pas été déçu en tout cas et surtout pas d’ennui à la voir ce qui n’est pas dans mes habitudes. Netflix (qui peut sauver ce site) arrive à faire du bon travail et s’installe confortablement dans la tête du peloton.


#403

Punaise, il m’en aura fallu, des “heures” de lecture pour arriver à ce point.
Et encore, j’ai zappé la plupart des passages de Spoilers annoncés ce qui m’a fait gagner du temps. J’espère qu’à force de zapper les spoilers, je n’ai pas raté un des films que j’ajoute ci-dessous…

Je vais donc ajouter mes petits cailloux au Collisée que vous avez construit patiemment.
Avant de faire une parenthèse (suspens… :P)

Film sympa pseudo enfantin mais en fait non : Death to Smootchy (que j’ai acheté en DVD à la fermeture du vidéo-club dans lequel j’ai passé mon enfance.

Je crois que c’était Johndo1 qui aime bien les films carcéraux : Celda 211 : un film espagnol sans bcp de budget, tourné dans une ancienne prison désafectée. La plupart des figurants et acteurs secondaires sont juste des locaux qui “passaient par là” et font TRES vrai.
Pitch : un jeune futur gardien de prison va faire du zèle et rend visite à ses collègues la veille de son premier jour. Les collègues lui font faire le tour et des évenements aussi imprévus que fortuits font qu’il va se retrouver au milieu des prisonniers au moment d’une révolte.

Mon film “madeleine de proust” mais nanar est L’homme des cavernes avec Ringo STAR ! Oui mÔssieur Asterix ! Farpaitement !

Un film français Gnian-gnian et dégoulinant de bons sentiments mais que j’apprécie beaucoup : La belle bleue Pour tout vous dire, il a fait un tel flop à sa sortie qu’il n’est pas trouvable en DVD. J’ai galéré pour le trouver il y a quelques années. En fait, on doit acheter le scénario et le DVD est offert avec. Si c’est pas un beau package… :smiley:

Quelques films dont je n’avais jamais entendu parler et suis tombé dessus par hasard et qui ont été de grosses surprises, en vrac :
Identity : des gens se retrouvent coincé par un orage énorme (poteau électrique tombé et barre la route) dans un motel au milieu de nulle part… et se font zigouiller un par un. Le début est classique, la fin est énorme !
L’illusionniste Je n’arrive pas à vous faire un pitch qui ne spoile rien mais donne envie… :disappointed_relieved:
Lucky Number Slevin Un pauvre gars se retrouve embringué malgré lui entre deux familles mafieuses ennemies (il vient rendre visite à un ami et se fait embarquer par des gorilles le prenant pour l’ami en question - qui doit du fric aux mafieux locaux) la aussi, la fin est énorme et si vous l’avez prévue, je vous tire mon chapeau.
Split J’avais vu le trailer et l’avais compris de travers, du coup, j’ai pris une claque. Un excellent Night Shamalalalalan (je sais jamais comment s’écrit son nom :stuck_out_tongue: et non, je chercherai pas sur gogole !)
La forme de l’eau Je cherchais un film pour emmener ma chérie au ciné un soir ou nous n’avions exceptionnellement pas le petit monstre et suis tombé sur le dernier Del Torro. Bon, ben disons juste qu’il mérite au moins toutes les réponses qu’il a reçu.

Et finalement, puisque par chance je n’ai pas oublié, ma parenthèse :
Je trouve incroyable de vous lire aussi amicaux les uns envers les autres (a part peut-être Pollux dans une réponse plus sèche que la moyenne) sachant à quel point ça peut partir en vrille rapidement sur des articles.
Et ça fait chaud au coeur (comme dirait le Glaude) :wink:


#404

Pourquoi pas, ça peut être sympa. Titre à se garder sous le coude, tout comme le film avec Ringo qui a l’air bien kitch à souhait.

La tu tombes super bien. Je vais m’arranger pour le voir ces jours-ci. Il se trouve que j’ai fini cette nuit là 3eme saison de la très étonnement méconnue (en dehors des pays hispaniques) série Vis à Vis . Je suis en pleine déprime post-visionnage…

Série carcérale féminine somme toute très classique mais très prenante. Série ibérique signée du même réalisateur que La Casa de Papel.

Pour ceux qui ont vu cette série, on retrouve au casting l’actrice qui joue Naïrobi.

On retrouve “la patte” du réalisateur et personnellement j’ai préféré Vis à vis à la Casa de Papel (que j’ai pourtant beaucoup aimé).

Petit pitch pour la forme : Macarena, jeune trentenaire bcbg est condamnée à 7 ans de prison pour magouille en col blanc. Bien sûr, l’arrivée est plutôt rude. Le monde carcéral est violent et est régit par des règles propres à ce genre d’environnement. Ils y a celles qui subissent… et celles qui règnent.

Dur dur pour Macarena qui se retrouve bien malgré elle et dès la première nuit (c’est pas du spoil, c’est envoyé tout de suite en début d’épisode 1 et c’est le fil conducteur de la première saison) détentrice d’indices essentiels pour retrouver un trésor de 9 millions d’euros caché quelque part dehors…

Le truc c’est que toute la prison sait l’existence du pactole et aimerait bien en croquer un morceau.

La série ne se passe pas qu’en intérieur, au dehors la vie des familles et des matons suit son cours. Cette histoire de trésor va chambouler beaucoup de choses.

Les personnages sont bien définis mais ne manquent pas de profondeur. Je crois que cette série diffère de Orange is the new black par son côté résolument thriller.

Les méchants, évidemment, sont de vraies ordures (cela dit, la prison étant ce qu’elle est, école du crime, on peut très bien y rentrer pour un vol de bonbons… et y être encore 30 ans plus tard pour viol, meurtre, deal, évasion et actes de barbarie… m’voyez).

L’une des prisonnière qui appartient à ce club très select aura peut-être droit à un spin-off, ce que je souhaite ardemment.

Et Macarena…elle est zouliiii ! :heart_eyes:


@faquin Dans Celda 211 il y a l’acteur Luis Tosar, que j’aime bien, et qui joue dans le film Malveillance de Jaume Balagero.

Il y tient le rôle d’un concierge d’immeuble particulièrement malveillant envers les gens qui y habitent. Le bonheur des autres le fait gerber… Il fait tout pour leur casser leur joie de vivre, en particulier celle d’une jeune et jolie jeune fille…


La belle bleue c’est un court métrage ?


Les autres films je les ai vu, sauf La forme de l’eau. Le fait que ce soit un film d’amour me fait un peu trainer des pieds, je l’avoue.

Lucky number Selvin, dans mes souvenirs c’est un bon film.

L’illusionniste, est-ce le film avec Edward Norton ou celui des années 80 (qui semble un peu plus conceptuel) ?

Heureusement que certains sujets sont plus fédérateurs que d’autres. :wink: