Commentaires : Beyoncé sort discrètement son nouvel album. Par crainte du piratage ?

bittorrent
musique
piratage
industriemusicale
itunes
Tags: #<Tag:0x00007f3d29bd6b28> #<Tag:0x00007f3d29bd69e8> #<Tag:0x00007f3d29bd68a8> #<Tag:0x00007f3d29bd6768> #<Tag:0x00007f3d29bd6628>

#1


Cela a été une vraie surprise pour les fans de Beyoncé Knowles. Le cinquième album studio de la chanteuse de R&B (simplement intitulé "Beyoncé"), également connue pour sa carrière avec les Destiny's Child, est en effet arrivé ce vendredi dans le commerce sans aucune promotion ni annonce particulière. Et ce n'est d'ailleurs pas la seule particularité de l'album.

Le communiqué de presse indique en effet que sa commercialisation numérique ne se fera exclusivement que sur l'iTunes Store. Sa vente sur une autre boutique légale n'est pas prévue, pas plus que sa diffusion sur une plateforme de streaming comme Deezer ou Spotify. En revanche, la mise en vente de l'album sous forme de CD / DVD est bien prévue.

Autre curiosité, il n'est pas possible d'acquérir un titre à l'unité : il faut acheter l'album dans sa totalité ou passer son chemin. Composé de 14 titres, il est vendu 14,99 euros mais chaque chanson est accompagnée du clip pour, nous explique-t-on, "créer un album visuel". Ce qui est un atout qualitatif certain du point de vue de l'offre légale.

Reste une question : pourquoi avoir commercialisé un album sans aucun battage médiatique au préalable, alors que les enjeux financiers sont loin d'être anodins ? Citée dans le communiqué, Beyoncé Knowles explique ne plus vouloir sortir sa musique comme auparavant. "Je suis lasse de tout ça", dit-elle. Et puis, elle souhaite tisser un lien plus direct avec son public, sans tout le ramdam marketing.

La démarche de la chanteuse est peut-être sincère. Mais une lecture attentive du communiqué révèle que les désirs de la chanteuse ne sont pas l'unique motivation de cette sortie très discrète. Il semble qu'il s'agisse d'un plan de lutte contre le piratage, afin d'empêcher la fuite de l'album sur Internet avant sa commercialisation à la date prévue.

Il faut en effet se souvenir que le précédent album, "4", a été diffusé sur les sites de liens BitTorrent quelques semaines avant sa disponibilité dans les bacs. L'affaire a évidemment provoqué la colère de Sony, le propriétaire de Columbia Records, le label de la chanteuse, car elle est indéniablement l'une des artistes les plus rentables de l'industrie du disque.

"Pour une artiste qui a été la cible de fuites, c'est un plan de prévention entièrement conçu [pour éviter que cela ne se reproduise]", indique le communiqué. Il semble en effet que le silence radio sur cet album a empêché son piratage avant sa sortie. En revanche, on le trouve aujourd'hui sans grande difficulté sur de nombreux sites spécialisés.

Lire la suite


#2

Elle est connue, son CD se vendra sans peine, marketing ou non.

En fait, elle va peut-être en vendre 10% de moins sans marketing, mais fera 30% d’économie. (faut dire, les prix du marketing sont arrivé à un tel point que pour certains grand film, ils représentent 50% du budget total !)

Je connais pas du tout cette artiste (moi vivre dans caverne numérique) mais je trouve ça bien qu’elle aie fait un clip par musique, ça claque. Au moins ça change et c’est un sacré boulot.


#3

Ne pas faire savoir qu’un nouvel album va sortir ca aide à en vendre ? Ha bon … Numerama aurait alors mieux fait de continuer sur cette logique et s’abstenir de toute publicité pour cette pseudo “artiste”…


#4

Que sur l'apple store. Voilà. Et Hadopi qui nous créé des labels PUR et des labels je-pense-que-ca-doit-etre-un-site-légal, qui essaie de nous vendre que les "plateformes légales c'est génial", que l'offre légale est vraiment magnifique, tout ça...

Alors qu'on trouve pas de la vraie bonne musique de choix sur ces plateformes légales, bon, on s'y était habitués, mais si les gamins de 12 ans ne peuvent même plus acheter correctement et où ils veulent les produits de consommation courante que les producteurs leur enfournent dans les oreilles à longueur de journée, où va-t-on....


#5

Que celui qui télécharge (ou écoute) du Beyoncé monte immédiatement sur l’échafaud pour prendre place sur le billot.


#6

Malheureusement tu as quelques dizaines de Millions de personnes à éxécuter alors... (bon ok ce serait pas une grande perte :D).

Sincèrement, au final c'est pas forcémment une mauvaise idée.

Entre le fait que le plus gros du marketing/buzz a déjà été fait depuis longtemps (entre le matraquage des 4 premiers albums et le fait que tous ceux qui s'intéressent un peu à Beyoncé doivent savoir depuis longtemps qu'un album est en préparation, vu le temps habituel de 1 ou 2 ans en studio pour faire un album de ce budget, surtout si ils ont fait un clip par chanson), et le fait qu'ils évitent les couts pharaoniques du dit marketing, sachant que Beyoncé vends sur son nom seul, et que d'etre une des premières à faire cette démarche lui rapporte de la pub/marketing/com gratos par pleins de sites de news/fans/etc pas forcemment en rapport avec sa musique, c'est pas forcemment mauvais. :p

Dommage qu'ils se limitent à l'Apple Store, mais pour un américain y a rien d'autre de toute façons (le reste n'est pas américain, ça n'existe pas).


#7

C'est quoi cette analyse à deux balles ?
S'il y a eu une fuite avant la sortie du précédent album c'était forcément une fuite interne qui n'avait rien à voir avec la publicité.
L'absence de publicité a autant d'effet sur le piratage que sur les ventes.

Ce qui laisse quand même une explication crédible : ne pas investir dans le marketing et laisser les autres s'en charger.


#8

Le choix de ne pas communiquer là-dessus est pourtant expliqué ainsi : “for an artist who has been the target of leaks, this is a fully designed preventative plan”.


#9

Je viens d'aller voir ... pas de raison de paniquer .... on trouve le CD sur Internet sans problème ... l'article ci-dessus fait la promo du CD.


#10

La promo est bien assurée sur …iTunes Store.

empêcher la distribution moins chère sur d’autres canaux de distribution lui ayant valu quelques soucis pour son iBook store, la solution trouvée semble l’exclusivité dans un écosystème.
Comme dit la pub “et ça n’est pas fini”.


#11

L’album est partout ( largement piraté ).


#12

Un album exclusivement dispo sur des milliers de sites, dont un seul légal…


#13

J’espère que je ne vais me le récupérer par erreur, le temps de faire le tri, ça prend déjà la place disque d’un vrai musicien.


#14

"Ne pas faire savoir qu'un nouvel album va sortir ca aide à en vendre ?"

Pourquoi pas?


#15

Et rien ne te choque ?


#16

Et dire que les afiçionados du p2p nous expliquent que le piratage est indispensable pour la culture.
Beyoncé
culture
cherchez l’erreur


#17

Oui, ça ne me semble pas être la meilleure tactique pour mettre l'offre légale en avant !
Mais Sony a toujours été au top de la connerie dans ses mesures anti-piratage. Il leur manque juste d'embaucher Pascal Nègre pour remplir leur coupe. D'ailleurs ça fait longtemps qu'on a pas entendu l'une de ses âneries (ça ne me manque, pas non plus, hein).


#18

Cela dit tout ce buzz assure gratuitement la promo de l'album,et c'est bien dans les pratiques du big brother*.

  • Big Brother n'est pas unique, mais l'opinion publique est actuellement conditionnée pour qu'elle croie qu'il n' y en a qu'un !

#19

Cela a apporté une surprise et un buzz “monumental” (Chez les Fans), cela a surement dû pousser bon nombre d’entre-eux à l’acheter lorsque cet album est apparu sur les réseau sociaux :)

Et selon moi, il s’agit plus d’une lutte contre du “leak” (fuite), que du “piratage”.


#20

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.