Commentaires : "Aucun sens" de marier Orange avec Bouygues, selon Elie Cohen

bouyguestelecom
orange
autoritédelaconcurrence
Tags: #<Tag:0x00007f3d29991e80> #<Tag:0x00007f3d29991c50> #<Tag:0x00007f3d299919f8>

#1


Orange s'offrira-t-il Bouygues Telecom ? Depuis jeudi, le scénario d'un rachat de la filiale du groupe Bouygues par l'opérateur historique est en train de prendre de l'ampleur, du fait des récentes informations publiées par le journal économique Les Échos et du communiqué pour le moins inattendu du principal intéressé, puisqu'il ne ferme pas la porte à une telle opération.

Dans son message diffusé jeudi, Orange a déclaré passer en revue "les opportunités qu'offre la recomposition du paysage français des télécoms", expliquant "qu'une consolidation du marché mobile français serait positive à long terme tant pour l'investissement que pour le consommateur".


	Je ne fais pas de commentaires sur les entreprises cotées. Mais j'ai toujours défendu depuis 2 ans le retour à 3 opérateurs #bourdin #rmc
— Arnaud Montebourg (@montebourg) 16 Mai 2014


Mais un rachat éventuel de Bouygues Telecom par Orange est loin d'être acquis. Si le gouvernement est favorable a un retour à trois opérateurs (Arnaud Montebourg l'a encore répété ce vendredi lors de son passage à RMC), encore faut-il que la nouvelle configuration du marché de la téléphonie mobile convienne à l'autorité de la concurrence. Or, ce point est très loin d'être acquis.

Invité sur l'antenne de RTL, l'économiste et directeur de recherche CNRS Élie Cohen a jugé qu'une telle opération n'aurait aucun sens

"Orange, l'ancien France Télécom, était l'entreprise dominante du secteur des télécoms. Et vous savez que le mot 'entreprise dominante' a un sens très précis au sens du droit de la concurrence, c'est-à-dire que toutes les mesures qui ont été prises aussi bien par le régulateur bruxellois que par le régulateur national relevait de  ce qu'on appelait la régulation asymétrique de l'opérateur dominant, c'est-à-dire qu'on a tout fait pour que la part de marché d'Orange baisse", a-t-il commenté au micro de Patrick Cohen.

"On a réussit cet exploit en permettant notamment qu'il y ait une une quatrième licence soit accordée, qu'il y ait un quatrième opérateur, qui est Free, entre sur le marché", a poursuivi l'économiste, qui a précisé qu'une telle fusion ferait "bondir la part de marché [d'Orange] à près de 60 %". "On démolirait tout ce qu'on a fait au cours des vingt dernières années. C'est absurde !". "Les autorités de la régulation n'autoriseront pas ça".

Lire la suite


#2

C’était sur FI, pas RTL.


#3

Ne serait-il pas utile de dire au lieu de faire croire que cette homme n'est qu'un simple chercheur,
le fait que cet homme fait tout à fait partie de ce monde des «grandes entreprises».

Parce qu'on en entende parler bien trop souvent dans les médias soit.

Mais il serait bien de ne pas se tromper sur la personne.

Une petite recherche sur cet homme me dit ,
qu'il était en 2012 : Membre des conseils d'administration d'EDF énergies nouvelles, de Steria et de Pages jaunes.

Et encore plus intéressant pour ce sujet : il était à une époque administrateur d'Orange !

Alors serait-il bien de ne plus qualifier tout ces soit disant économiste non pas juste de «directeur de recherche CNRS » mais de mentionner qu'il sont au cœur du système qu'il disent étudié, et que donc cela donne un autre éclairage sur leur pensée.

Et qu'être ancien administrateur d'Orange change probablement la vision qu'on peut avoir d'un tel mariage.


#4

une telle fusion ferait “bondir la part de marché [d’Orange] à près de 60 %”. “On démolirait tout ce qu’on a fait au cours des vingt dernières années. C’est absurde !

Non, c’est de l’économie socialiste.


#5

Et sur le fond, tu penses qu'il ne dit pas la vérité?


#6

Non ce n'est pas de l'économie socialiste c'est du n'importe quoi tout simplement.

une absurdité économique ne fait pas de politique elle est absurde point.


#7

Il pense peut être ce qu’il dit mais l’économie n’est pas une question de vérité…

De plus, çe qui me semble bien absurde l’argument qui consiste à dire que parce qu’on à fait tout dans un sens ont devrait nécessairement continué dans le même.

C’est normal qu’il y ai des retours en arrière (positif ou négatif ) sur des choix politiques.

Arnaud Montebourg à une autre conception du problème qui n’est pas moins valide que celle d’un type qui à des intérêts personnel économique à défendre les théories économique libérales.

Je ne suis pas très fan de ce que peut être orange et de toute les magouilles que son hégémonie à amener, mais la concurrence n’est pas la chose «saine et géniale» que nous chante certains, je ne vois pas trop l’intérêt de payer moins cher si c’est pour pourrir la vie des salariés.


#8

Ce qui est absurde c'est de penser que l'économie est une science exacte où on peut dire ce qui est logique et ce qui est absurde.

D'autant plus, que je doute que Montebourg soit à l'origine de la politique des 20 dernières années…
Il a tout à fait le droit d'avoir une autre conception des choses, et c'est pas parce que ça plaît pas aux économistes libéraux que c'est idiot.

Vous voyez des idées de logique et de rationalité (dans l'économie) là ou il est question de choix politique.


#9

Quel intérêt personnel?
Quelle “théorie libérale”?

En quoi la concurrence n’est pas saine?


#10

C’est quoi un choix politique?

C’est le contraire d’un choix économique, donc [size=3]un choix irrationnel?[/size]


#11

La vraie question est : est-ce que Bouygues T. peut continuer seul ?
Sinon à quoi rime tout ce ramdam ?
Et pourquoi ses actionnaires ne mettent-ils pas l'entreprise tout simplement en vente ? Au lieu de nous raconter des histoires de masse critique par rapport à des opérateurs européens (Montebourg).

J'ai comme l'impression que Martin use de ses relations pour tout essayer afin de ne pas subir l'affront suprême : se mettre face à Niel pour discuter du rachat de BT.
Grand moment en perspective AMHA. ^^


#12

Si tu vois pas les intérêt que tu peut avoir à défendre un politique libérales, favorables au entreprises quand on à un poste important dans ces entreprises, c’est que tu est aveugle.

Quand à la concurrence, elle peut amener des effets pervers avec des utilisation de solution en tout genre pour faire baisser les prix :
-conditions des salarié qui se dégrade car devant travailler plus, être plus efficace, devoir se déplacer plus être moins payé, avec des horaires plus compliqué ou autre parce « il faut être au niveau d’une concurrence qui cherche toujours à trouver des solutions pour gagner des part de marché sur les autres.

-tendance à trouver toute sorte de solution pour réduire le prix du produit quitte à réduire la qualité, amener certains dangers (voir tout les scandales sur la nourriture…), avoir un impact très polluant ,etc…

Quand à la théorie libérale , on est en plein dedans, c’est purement dans l’idéologie libéral le faite de penser que la concurrence est saine , est bien.
D’autre théorie économique sont bien plus critiques vis à vis de cette idée qui comme je te l’ai montré est loin d’être une évidence qu’on peut poser comme une réalité scientifique.


#13

Un choix économique n'est pas forcèment rationnel, voilà , c'est dit.
Autrement le choix de Montebourg est tout à fait rationnel si on se positionne dans son schéma de pensée.

Et tu ne me fera pas croître qu'il existe une unique vérité en économie qui s'appelle libéralisme et qui rend tout le monde heureux.


#14

La politique libérale n’est pas favorable qu’aux entreprises, mon pauvre alter-coco, elle est favorable à chaque individu. Le libéralisme respecte les droits de chacun, alors que Montebourde (et l’UMPS) les piétinne.

La pollution, sans blague? Quels sont les pays les plus polués? Ce sont les pays les plus liberaux?

Est-ce que ça t’arrive de confronter tes théories à la réalité?


#15

Le "schéma de pensée" de Montebourde, c'est bien détruire ce qui tient encore debout en France?


#16

«elle est favorable à chaque individu»

Je crois qu'on à tout dit. Ce que tu dit est purement idéologique.
Je ne sais pas qui tu est pour dire ce qui est favorable pour moi.
D'autant plus que certaines personne préfère à titre individuel une politique favorable à la communauté.
Les questions sont donc:
*sont-il des idiots qui ne savent pas apprécier les bonnes choses ?
*faut-il les forcer à apprécier le libéralisme parce que ?
*sont-il seulement des individus, parce que c'est connu un individu trouve nécessairement l'avantage du libéralisme ?

« La pollution, sans blague? Quels sont les pays les plus polués? Ce sont les pays les plus liberaux?»

Si tu crois que le libéralisme n'a aucun lien avec la délocalisation d'industries polluantes pour des histoires de côut dans des pays pauvres …

« Est-ce que ça t'arrive de confronter tes théories à la réalité?»
À oui, bien-sûr l'argument de la «réalité»…
Seul problème , la réalité est complexe et tout le monde ne la lit pas pareil,
si c'était le cas tu aurait remarqué que tes sympathiques théories libérales n'amène pas que la paix et l'amour…


#17

“mois vendre a niel plutot crever”

Bon c’est réducteur et sorti de son contexte.

Maintenant martin est un homme intelligent comme niel et si ils décident de se parler c’est que ils vont y trouver un intérêt commun.

orange sais que acheter BT c’est le risque de se retrouver face a un mur réglementaire, monsieur le ministre aussi le sais. SFR/numericabler aussi le sais il ne peut pas gober BT le régulateur lui dira non monsieur c’est complet.


#18

T’es con ou t’es con?

Le libéralisme est le seul système qui te laisse libre de tes préférences et où les élus ne peuvent pas prétendre faire le bien pour les autres.

Par exemple, dans un système libéral on ne peut pas interdire la prostitution contre l’avis des premiers concernés au nom de la “volonté générale”.


#19

«T'es con ou t'es con?»

«
Le libéralisme est le seul système qui te laisse libre de tes préférences »
ou pas… est ce moi ou le marché qui décide de l'offre ?

«
et où les élus ne peuvent pas prétendre faire le bien pour les autres.»
Lol

«
Par exemple, dans un système libéral on ne peut pas interdire la prostitution contre l'avis des premiers concernés au nom de la "volonté générale".»

C'est vrai que la prostitution est vraiment là raison n°1 pourquoi la liberté c'est bien…
Ben voyons !


#20

Remarque, on n’est pas à l’abri de voir débouler un opérateur étranger pour rafler la mise. Et horreur, un amerlock histoire de bien foutre le bronx.